15/7/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 15 JUILLET 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Voyages du Secrétaire général


Le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, rentre aujourd’hui à New York, après la fin de la visite qu’il a effectuée à Paris, en France.


Aujourd’hui, le Secrétaire général a rencontré le Président français, M. François Hollande; le Premier Ministre, M. Jean-Marc Ayrault; et le Président de l’Assemblée nationale française, M. Claude Bartolone. 


Le Bureau du Porte-parole vient de publier un communiqué relatif à ces rencontres.


S’adressant à la presse après sa rencontre avec le Président Hollande, le Secrétaire général s’est dit encouragé par l’engagement des dirigeants maliens à organiser des élections présidentielles, et il a indiqué que ces élections devaient être crédibles et pacifiques, et que leurs résultats devaient être acceptés par toutes les parties.


Le Secrétaire général a également déclaré qu’il avait demandé au Président Hollande le soutien de la France pour pallier le manque de capacités de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).  Ce soutien est nécessaire en ce qui concerne les équipements, et notamment les hélicoptères.


Plus tôt ce matin, le Secrétaire général a également rencontré le Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie, M. Abdou Diouf.


Un communiqué sur cette rencontre est disponible au Bureau du Porte-parole.


Hier, M. Ban Ki-moon a assisté au défilé du 14 juillet, un évènement auquel ont pris part les troupes de la MINUSMA.  Il a également rencontré hier le Président du Mali, le Président de la Croatie, et le Ministre de la défense de la France.


Des communiqués en rapport avec ces rencontres sont également disponibles au Bureau du Porte-parole.


Conseil de sécurité


Ce matin, le Conseil de sécurité a écouté un exposé de Mme Lisa Buttenheim, Représentante spéciale et Chef de la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre (UNFICYP).  Son exposé concernait le dernier rapport du Secrétaire général sur l’UNFICYP, dont le mandat devrait être bientôt renouvelé. 


Après des consultations à huis clos sur Chypre, le Conseil de sécurité devait suivre un exposé de M. Miroslav Jenča, Représentant spécial et Chef du Centre régional des Nations Unies pour la diplomatie préventive en Asie centrale (UNRCCA).  Après cette séance, le Président du Conseil de sécurité devait lire une déclaration à la presse relative au Centre.  


Cet après-midi à 15 heures, le Conseil de sécurité doit se réunir pour discuter de la non-prolifération, avant de tenir des consultations sur l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD).


Darfour


L’Opération hybride de l’Union africaine et de l’ONU au Darfour (MINUAD) a organisé ce matin une cérémonie en hommage aux sept soldats de la paix tanzaniens décédés samedi matin au cours d’une embuscade tendue par des inconnus armés dans le sud du Darfour.


Hier, le Représentant spécial conjoint de l’Union africaine et des Nations Unies, M. Mohamed Ibn Chambas, a rendu visite aux soldats de la paix blessés, et qui sont soignés à l’hôpital de la MINUAD à Nyala, ainsi qu’aux troupes se trouvant à Khor Abeche, afin de leur prodiguer ses encouragements et son soutien. 


Le Secrétaire général de l’ONU  a eu un entretien téléphonique, hier, avec le Président tanzanien, M. Jakaya Kikwete.


Soudan du Sud


Le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies au Soudan du Sud, M. Toby Lanzer, a déclaré qu’au cours du week-end dernier, les agences d’aide humanitaire ont atteint la zone du district de Pibor, dans l’État de Jonglei, pour la première fois cette année.


Dans cette région, des milliers de civils se sont réfugiés dans la brousse à la suite d’affrontements armés.  Les agences des Nations Unies et des ONG ont rencontré les populations afin d’évaluer leurs besoins et de mettre en place une réponse humanitaire.


M. Lanzer a également noté que la mobilisation armée de la jeunesse a causé des affrontements.  Deux cents blessés sont soignés par la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS), a-t-il indiqué.


Il a appelé à un arrêt rapide du cycle de la violence qui conduit à des pertes en vies humaines et à des souffrances parmi les civils.  Il a également indiqué que toutes les parties prenant part aux violences doivent veiller à ce que les organisations humanitaires continuent d’avoir un accès impartial, inconditionnel, et sans entrave aux civils qui sont dans le besoin à travers tout le territoire de l’État de Jonglei.


MONUSCO


La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), a indiqué que dimanche après-midi, de violents combats ont éclaté dans la localité de Mutaho, située à 8 kilomètres de Goma, quand un poste de l’armée congolaise a été attaqué par le groupe rebelle M23.


La MONUSCO est profondément préoccupée par cette évolution et appelle à la retenue pour éviter une nouvelle escalade de la situation.


Le Représentant spécial par intérim du Secrétaire général dans le pays, M. Moustapha Soumaré, a demandé à tous les belligérants de se conformer à l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération, et de permettre au processus politique de paix d’avancer.


La MONUSCO a mis ses troupes en état d’alerte maximum et se tient prête à prendre toutes les mesures nécessaires, y compris à faire usage de la force létale, pour protéger les civils.  La Mission a déclaré que toute tentative par le M23 d’avancer vers Goma sera considérée comme une menace directe contre les civils.


Yémen


L’équipe de pays humanitaire des Nations Unies au Yémen a lancé un appel humanitaire révisé pour la mobilisation de 702 millions de dollars pour satisfaire les besoins qui se posent cette année.  Cet appel révisé vise à fournir de la nourriture, de l’eau potable, des soins de santé et d’autres services de première nécessité à 7,7 millions de Yéménites parmi les plus vulnérables.


Les défis humanitaires qui se posent au Yémen sont énormes, avec plus de la moitié de la population ayant besoin d’aide humanitaire.


Le Représentant résident des Nations Unies et Coordonnateur humanitaire au Yémen, M. Ould Cheikh Ahmed, a déclaré que l’instabilité et la transition politique dans le pays y ont éclipsé l’importance de la crise humanitaire.


Migrations


Ce matin, le Vice-Secrétaire général des Nations Unies, M. Jan Eliasson, s’est exprimé devant un grand nombre de représentants d’organisations non gouvernementales et du secteur privé sur les migrations internationales et le développement.


Il a souligné la nécessité d’établir des partenariats durables et solides entre les différents acteurs, pour exploiter les avantages des migrations et améliorer la situation des migrants.  Il a également salué le rôle joué par la société civile dans le renforcement de ces partenariats.


M. Eliasson a relevé que l’Assemblée générale allait débattre de la question des migrations internationales et du développement au mois d’octobre, et que ce serait l’occasion pour les États Membres de jeter les bases de l’amélioration des politiques migratoires locales, régionales et internationales.


La déclaration de M. Eliasson est disponible en ligne et au Bureau du Porte-parole.



À l’intention des organes d’information • Document non officiel