12/7/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 12 JUILLET 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


La Journée de Malala


Ce matin, le Secrétaire général a accueilli Malala Yousafzai, qui était accompagnée de sa famille, aux Nations Unies et il a eu, avec elle, une séance photo.  La Télévision des Nations Unies retransmettra cette rencontre avec la presse juste après ce Point de presse.


Après cette première rencontre, le Secrétaire général et son Envoyé spécial pour l’éducation mondiale, se sont adressés à l’Assemblée de la jeunesse. 


Dans son discours, le Secrétaire général a noté que Malala a choisi de s’exprimer à l’ONU le jour de son seizième anniversaire.  Il a rendu hommage à son courage, à son humanité et à sa volonté.  « En cette journée spéciale, Malala nous exhorte tous à tenir nos promesses, à investir en faveur des jeunes et à accorder la priorité à l’éducation », a-t-il dit.


Le Secrétaire général a souligné qu’aucun enfant ne devrait avoir peur de mourir parce qu’il va à l’école, qu’aucun enseignant ne devrait avoir peur d’exercer son métier et qu’aucun enfant ne devrait avoir peur d’apprendre.


Il a ajouté qu’en s’en prenant à Malala, les extrémistes avaient montré ce qu’ils redoutaient, c’est-à-dire « une fille qui sache lire ».


Il a dit devant l’Assemblée de la jeunesse que les jeunes étaient les leaders en matière d’éducation et il les a exhortés à continuer à faire entendre leur voix, à continuer à exercer des pressions et à faire la différence.


Cet après-midi, le Secrétaire général rencontrera Malala et des représentants des jeunes dans le cadre d’une table ronde.


Nomination


Le Secrétaire général a annoncé aujourd’hui la nomination de Mme Jennifer Welsh, du Canada, au poste de Conseillère spéciale, avec rang de Sous-Secrétaire générale.  Elle succédera à M. Edward Luck, des États-Unis, qui a quitté cette fonction en juin 2012.


Mme Welsh travaillera sous la direction de M. Adama Dieng, le Conseiller spécial du Secrétaire général sur la prévention du génocide.  (Voir communiqué de presse SG/A/1424)


Soudan du Sud


La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) est profondément préoccupée par des informations faisant état d’une forte mobilisation de jeunes gens armés qui se déplacent en direction du comté de Pibor, dans l’État du Jonglei, ainsi que par les affrontements qui ont été signalés.


La Mission appelle les dirigeants de toutes les communautés du Jonglei et les jeunes, ainsi que les autorités de l’État et les autorités nationales à faire preuve d’un maximum de retenue et à s’engager d’urgence dans des efforts de réconciliation.


La MINUSS tente de vérifier les informations et d’évaluer les mouvements de populations, notamment par des vols de reconnaissance aérienne.  Sa mobilité continue d’être entravée par une insuffisance de moyens aériens, ce qui limite sérieusement sa capacité à détecter les actes de violence dans les zones rurales inaccessibles.  Par conséquent, la Mission n’est pas, dans l’immédiat, en mesure de confirmer le nombre de jeunes mobilisés et les lieux où ils se trouvent, ainsi que les affrontements qui y sont associés.


La Mission renforce sa présence militaire à Gumuruk et Pibor, tandis que des plans d’urgence ont été élaborés en cas d’attaques ou lorsque des civils ont besoin d’être protégés.


La MINUSS est en contact constant avec le Gouvernement du Soudan du Sud, l’Armée de libération du peuple du Soudan, et les responsables à Jonglei.  Elle appelle à prendre des mesures urgentes pour prévenir une escalade de la violence.


République centrafricaine


Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la République centrafricaine, M. Babacar Gaye, a eu, hier, ses premières rencontres avec des responsables du Gouvernement, après avoir pris ses fonctions un peu plus tôt cette semaine.


L’Envoyé de l’ONU s’est entretenu avec le Chef d’État de transition, M. Michel Djotodia, et d’autres hauts fonctionnaires sur des sujets tels que la situation en matière de sécurité, l’aide humanitaire, les droits de l'homme et la mise en place des institutions politiques.


Par ailleurs, la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, Mme Valerie Amos, termine aujourd’hui une visite qu’elle a effectuée conjointement, en République centrafricaine, avec la Commissaire européenne pour la coopération internationale, l’aide humanitaire et la réaction aux crises, Mme Kristalina Georgieva.


Programme alimentaire mondial (PAM)


La Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) entame, demain, une visite dans trois pays d’Afrique, qui sera axée sur les défis que pose la faim.


Au cours de ses déplacements en Afrique du Sud, en République démocratique du Congo et au Rwanda, Mme Ertharin Cousin insistera sur les initiatives locales, appuyées par le PAM, qui contribuent à faire face à la malnutrition ou à assurer une sécurité alimentaire durable.


Cyclone Soulik


Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué que le cyclone tropical Soulik devrait toucher terre, ce soir, à Taiwan.  Le Système d’alerte rapide en cas de catastrophe (GDACS) estime que plus de 11 millions de personnes seront touchées.


Soulik devrait ensuite toucher la province de Fujian, d’ici à demain, et s’affaiblir et devenir une tempête de catégorie 1.  Le Système d’alerte rapide en cas de catastrophe estime que plus de 17 millions de personnes pourraient être touchées.


Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires à Bangkok suit de près la situation.


Questions posées hier


En réponse à une question posée hier par certains correspondants, le Département des opérations de maintien de la paix (DOMP) a confirmé que le Népal avait accepté de fournir, au cours de ce mois, un bataillon à la Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement (FNUOD).


Concernant la République démocratique du Congo, l’ONU n’a pas de commentaire à faire sur les mesures de sécurité employées par les organisations non gouvernementales (ONG). 


Les institutions humanitaires des Nations Unies n’utilisent des escortes armées dans les zones d’insécurité de la RDC qu’en dernier recours.  La décision de faire appel à des escortes dans des zones spécifiques est prise par l’équipe de gestion de la sécurité à l’échelle des Nations Unies.


La réponse humanitaire à grande échelle dans l’est de la RDC doit faire face à des défis sérieux en vue de fournir une aide vitale aux personnes qui en ont besoin, et ce, en raison du manque d’accès qui résulte du conflit et d’une mauvaise infrastructure.  L’an passé, 212 incidents de sécurité contre des acteurs humanitaires ont été signalés en RDC, contre 181 incidents enregistrés l’année précédente.


La semaine à venir aux Nations Unies


Samedi 13 juillet


Aucun événement majeur prévu.


Dimanche 14 juillet


Le Secrétaire général est à Paris aujourd’hui et demain.  Il assiste au défilé militaire du 14 juillet qui, cette année, comprend des Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) nouvellement créée.  Le Secrétaire général a également des entretiens avec le Président français, le Premier Ministre, le Ministre de la défense et le Président de l’Assemblée nationale.


Lundi 15 juillet


Dans la matinée, le Conseil de sécurité tient des consultations sur Chypre et le Centre régional des Nations Unies pour la diplomatie préventive en Asie centrale (UNRCCA).


Dans l’après-midi, le Conseil de sécurité entend un exposé sur le Comité des sanctions concernant la République islamique d’Iran (Comité 1737).


À 10 heures, dans la salle de l’Assemblée générale, auditions interactives officieuses sur les migrations internationales et le développement, avec les représentants des organisations non gouvernementales, des organisations de la société civile et du secteur privé.


Mardi 16 juillet


Dans la matinée, le Conseil de sécurité est informé, au cours d’une séance publique, de la situation au Moyen-Orient, puis tient des consultations sur la région et la Syrie.


Dans l’après-midi, le Conseil de sécurité entend un exposé sur la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI), puis tient des consultations.


Mercredi 17 juillet


Dans la matinée, le Conseil de sécurité tient un débat public intitulé « La protection des civils dans les conflits armés: protection des journalistes ».


À 10 heures, dans la salle de conférence 4 (NLB), sixième session de la Conférence des États parties à la Convention relative aux droits des personnes handicapées.


À Genève, conférence de presse sur le bilan à mi-parcours de l’Appel humanitaire 2013, par la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence, Mme Valerie Amos.


Jeudi 18 juillet


Journée internationale Nelson Mandela.


Dans la matinée, le Conseil de sécurité entend des exposés sur l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), la Somalie et l’Érythrée, et le Comité de sanctions 751/1907  sur la Somalie et l’Érythrée.


Vendredi 19 juillet


Aucun événement majeur prévu.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel