21/5/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 21 MAI 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par Eduardo Del Buey, Porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Déclaration du Secrétaire général


Dans une déclaration publiée aujourd’hui, le Secrétaire général se dit profondément attristé d’apprendre les morts et les dégâts enregistrés à Oklahoma City, après la tornade d’hier.  Il présente ses plus sincères condoléances à ceux qui ont perdu des êtres chers et exprime sa sympathie à tous ceux qui ont été touchés par la tempête.


Le Secrétaire général a écrit à la Gouverneure de l’État d’Oklahoma, Mme Mary Fallin, pour lui exprimer sa solidarité et lui offrir l’assistance de l’Organisation des Nations Unies, et au cas où cette assistance est demandée, elle viserait à contribuer aux efforts de reconstruction.


Déplacement du Secrétaire général au Mozambique


Le Secrétaire général a rencontré, aujourd’hui, le Président du Mozambique, M. Armando GuebuzaIls ont discuté d’un large éventail de sujets, y compris les développements récents en République démocratique du Congo (RDC), à Madagascar, ainsi qu’au Mozambique.


Le Secrétaire général a félicité le Président et son pays pour les progrès réalisés au cours des 20 dernières années.


Le Secrétaire général s’est ensuite adressé à la presse.  Il a déclaré que les affrontements dans l’est de la RDC démontraient combien il était urgent de mettre en œuvre l’Accord-cadre pour la RDC et la région des Grands Lacs.

Le Secrétaire général s’est également rendu dans une école à Maputo, où il a rencontré de nombreux étudiants et discuté de sa campagne « Unissons-nous pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles »Il a également prononcé un discours à l’Institut des Relations internationales du Mozambique et a répondu aux questions des étudiants.


Demain, le Secrétaire général se rendra en RDC, où il sera rejoint par le Président de la Banque mondiale, M. Jim Kim, pour des entretiens avec les dirigeants congolais.


République démocratique du Congo


La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) annonce, ce matin, que pour la deuxième journée, des combats se poursuivent entre le M-23 et les forces congolaises, à Mutaho, à une douzaine de kilomètres de Goma.


La MONUSCO poursuit activement ses efforts diplomatiques et politiques à tous les niveaux afin de contenir et de cesser ces affrontements.  La Mission s’est dite vivement préoccupée par ces développements et elle intervient activement en vue d’une désescalade de la situation.  La MONUSCO suit de près la situation et appelle à la retenue.


Région des Grands Lacs


L’Envoyée spéciale du Secrétaire général pour la région des Grands Lacs, Mme Mary Robinson, s’est inquiétée de la reprise des combats à proximité de Goma, en République démocratique du Congo.


Les souffrances et les déplacements de personnes dans l’est du Congo et au-delà, en particulier des femmes et des enfants, durent depuis trop longtemps et ne peuvent plus être tolérés, a-t-elle déclaré.


L’Envoyée spéciale a proposé, aujourd’hui, un ensemble de principes destinés à guider des efforts immédiats en vue de lutter contre la crise dans la région, en conservant l’accent sur des solutions à long termeCes propositions sont inspirées de sa récente visite dans la régionElle a exhorté la RDC et toutes les parties à mettre en œuvre leurs engagements pris en vertu de l’Accord-cadre adopté récemment, en mettant l’accent sur une solution pacifique à la crise dans l’est de la RDC et de la région.


Niger


Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé, aujourd’hui, que l’épidémie de choléra déclarée par le Gouvernement du Niger, le 11 mai, avait fait sept morts dans l’ouest du pays, y compris deux réfugiés maliens.


À ce jour, 248 cas ont été enregistrés dans la région de Tillabéry, au Niger, dont 31 cas dans les camps de réfugiés.


Les épidémies de choléra, qui sont généralement contractées par la consommation d’eau contaminée, sont récurrentes au Niger.  Le Niger accueille actuellement quelque 50 000 réfugiés maliens, dont 31 000 dans trois camps situés dans la région de Tillabéry.


L’Agence pour les réfugiés fait face à cette épidémie dans les camps en mettant en œuvre des mesures d’hygiène et de santé urgentes et en augmentant notamment les ravitaillements en eau potable.  Elle affirme que davantage de médicaments sont nécessaires d’urgence pour traiter les nouveaux cas possibles.  L’an dernier, 5 287  personnes ont été touchées par une épidémie de choléra au Niger, qui a fait 110 morts à travers le pays.


Égypte


La pauvreté et l’insécurité alimentaire ont considérablement augmenté, au cours des trois dernières années, en Égypte, selon le Programme alimentaire mondial (PAM) et d’autres organisations.


Un rapport conjoint du PAM et du Gouvernement égyptien révèle que près de 14 millions dÉgyptiens - soit 17% de la population - ont souffert de l’insécurité alimentaire en 2001, contre 14% en 2009.

Les données montrent également qu’entre 2009 et 2011, quelque 15% de la population sont devenus pauvres.


Catastrophes


Le Vice-Secrétaire général, M. Jan Eliasson, a estimé, ce matin, à l’ouverture de la Plateforme mondiale pour la réduction des risques de catastrophes, à Genève, que différents acteurs de la société étaient nécessaires pour renforcer la résilience face aux catastrophes et rendre nos collectivités plus sûres.


Il a souligné que les Nations Unies s’étaient engagées à réduire les risques de catastrophes dans le monde et il a dit que les pays les moins avancés et les petits États insulaires en développement devaient faire face à une charge supplémentaire en raison de leur grande vulnérabilité et de leur exposition aux risques.


Le Vice-Secrétaire général a également exprimé sa sympathie envers la population de l’État d’Oklahoma qui a été touchée par une tornade.


Conférence de presse


Le Comité de haut niveau pour la coopération Sud-Sud donnera, demain, à 11 heures, une conférence de presse au sujet de la sixième Expo mondiale sur le développement Sud-Sud.


Ensuite, à 12 h 30, le Secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique, M. Braulio de Souza Dias, et la Représentante permanente adjointe du Brésil auprès des Nations Unies, Mme Regina Maria Cordeiro Dunlop, tiendront une conférence de presse à l’occasion de la Journée internationale de la diversité biologique.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel