17/5/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 17 MAI 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par Eduardo Del Buey, Porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Invités du Point de presse du Porte-parole


Comme vous devez le savoir, aujourd’hui des millions de personnes à travers le monde célèbrent la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie.  Cette année, le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies –qui est responsable au sein du système des Nations Unies de la protection des droits de l’homme des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres– a publié une courte vidéo, intitulée « The Riddle », qui peut-être visionnée sur YouTube.


De plus, le Secrétaire général a publié un message, qui a été lu hier soir par la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, à La Haye, lors d’une conférence sur les droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres.  Nous disposons de copies de ce message au Bureau du Porte-parole. La Haut-Commissaire prononcera son propre discours sur la question à l’occasion de la séance de clôture de cette conférence, qui interviendra à 14 heures, heure de New York.


Avec nous, pour nous parler de la question de l’homophobie, nous avons le Directeur exécutif d’ONUSIDA, Michel Sidibe, et la Chef adjointe du Bureau du Haut-Commissariat aux droits de l’homme à New York, Maarit Kohonen Sheriff.


Voyage du Secrétaire général en Fédération de Russie


Le Secrétaire général a récemment terminé une réunion avec le Président de la Fédération de Russie, M. Vladimir Putin, à Sochi.  Vous verrez que nous avons publié les minutes de cette réunion dont le sujet principal était la Syrie.  Le Secrétaire général a exprimé son soutien à l’accord intervenu entre la Fédération de Russie et les États-Unis, afin de convoquer une conférence internationale aussi vite que possible, pour aider les parties syriennes à mettre en œuvre le Communiqué de Genève du 30 juin 2012 appelant à l’établissement d’un gouvernement de transition jouissant des pleins pouvoirs exécutifs.  Ils ont discuté de l’importance d’un soutien régional à la conférence et du rôle du Représentant spécial conjoint, M. Lakhdar Brahimi.


Le Secrétaire général et le Président Putin ont aussi discuté du Moyen-Orient, de l’Afghanistan, de l’Iran, de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), des changements climatiques, du développement durable et des opérations de maintien de la paix.  Leur conversation s’est poursuivie au cours d’un déjeuner de travail, durant lequel ils ont discuté de la situation de la péninsule coréenne, de l’Iran, de la responsabilité de protéger, de la République centrafricaine, du Sahel et du Mali, du terrorisme, et également de la présidence russe du Groupe des 20 (G-20).


Plus tôt dans la journée, le Secrétaire général a rencontré le Ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie, M. Sergey Lavrov, avec lequel il a tenu une conférence de presse.  Le Secrétaire général a déclaré aux journalistes qu’il espérait sincèrement qu’une conférence internationale sur la Syrie pourra être tenue aussi rapidement que possible.


Répondant à une question sur les allégations concernant l’utilisation d’armes chimiques, M. Ban a regretté que l’équipe d’enquête des Nations Unies n’ait pas été autorisée à entrer en Syrie pour enquêter sur place.  Il a à nouveau exhorté les autorités syriennes à être flexibles et à permettre à cette équipe de mener des enquêtes sur place.  Le texte complet des remarques du Secrétaire général à la presse est disponible sur notre site Internet.


Syrie


Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) indique que le nombre de réfugiés syriens ayant quitté leur pays a maintenant dépassé 1,5 million de personnes.


Le HCR prévient que le fossé grandissant entre les besoins des réfugiés et les ressources disponibles pose un défi croissant.  Le HCR a enregistré près d’un million de réfugiés depuis le 1er janvier de cette année – ce qui représente près d’un quart de million de personnes chaque mois.


Les réfugiés ont parlé des combats qui s’intensifient, alors que dans les zones de conflit les villes et les villages changent de mains, ce qui pousse de plus en plus de civils à partir.  Le HCR indique qu’il y a eu une rapide détérioration au cours des quatre derniers mois, si l’on compare la situation actuelle à ce qu’elle a été au cours des 20 mois précédents de conflit.


Le HCR continue de répondre à l’urgence des besoins de ceux dans une situation désespérée à l’intérieur de la Syrie et dans les pays voisins.


Golan


Dans un communiqué de presse publié la nuit dernière, les membres du Conseil de sécurité ont fermement condamné l’incident du 15 mai au cours duquel un groupe d’éléments armés a détenu durant plusieurs heures trois observateurs militaires des Nations Unies du Groupe d’observateurs au Golan de l’Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve, et pillé un poste d’observation des Nations Unies dans la zone de séparation.


Au cours de cet incident, un groupe d’hommes armés non identifiés s’est introduit dans le poste d’observation 52 dans la zone de séparation.  Trois observateurs militaires non armés ont été capturés et détenus pendant approximativement cinq heures et ont été relâchés sains et saufs.  Ils sont retournés vivants au poste d’observation 52, où ils ont rencontré le Chef de la Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement (FNUOD).


Les membres du Conseil de sécurité ont noté avec une grave inquiétude qu’il s’agissait du troisième incident de ce type au cours des deux derniers mois.


Iraq


Martin Kobler, le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Iraq, a exhorté tous les dirigeants iraquiens à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger les civils, alors qu’une nouvelle vague d’attentats à la bombe a frappé le pays ces derniers jours, et coûté la vie à de nombreux civils innocents.


M. Kobler a dit qu’il était de la responsabilité de tous les dirigeants d’arrêter cette effusion de sang en Iraq et de protéger les civils.  Il a dit que de petits enfants avaient été brulés vifs dans des voitures, et que des pèlerins sont morts aux abords de mosquées.  « C’est inacceptable », a dit M. Kobler.


Il a dit qu’il était de la responsabilité des politiciens d’agir immédiatement et d’engager un dialogue pour résoudre l’impasse politique en Iraq et mettre fin à cette situation.  Le pays reculera s’ils ne prennent pas d’action, a-t-il averti.


Soudan – Valerie Amos


Lundi, la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des Nations Unies pour les secours d’urgence commencera une visite de quatre jours au Soudan, qui la mènera à Khartoum, la capitale, et au Darfour.


Alors qu’elle sera dans le pays, Valerie Amos rencontrera des représentants du Gouvernement et d’organisations humanitaires, afin de discuter des moyens d’améliorer l’accès humanitaire aux populations affectées par le conflit et les déplacements, en particulier au Kordofan méridional, au Nil bleu et au Darfour.


Au Darfour, Mme Amos observera sur le terrain des opérations de secours en cours, 10 ans après le début de cette situation d’urgence.  La communauté humanitaire continue de travailler avec le Gouvernement pour faire face à la détérioration des conditions de vie dans les camps et trouver des solutions durables pour ceux qui sont déracinés depuis de nombreuses années.


Mahasen


Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué qu’après avoir atteint le Bangladesh en quittant le Myanmar, la tempête tropicale Mahasen s’est affaiblie et s’est dissipée.


L’État de Rakhine au Myanmar n’a subi aucun impact de la part de la tempête, et une évaluation initiale l’a confirmé.


Le Gouvernement indique que près de 120 000 personnes ont été déplacées et réinstallées, et que beaucoup retournent maintenant dans leur camp ou communauté d’accueil volontairement.  Les organismes des Nations Unies et leurs partenaires continuent de suivre les mouvements des personnes afin de pouvoir fournir une protection à tous ceux qui sont toujours déplacés, alors que la saison des pluies se poursuit.


Au Bangladesh, le Gouvernement indique que six personnes ont été tuées.  Alors que les évaluations se poursuivent, malgré les dégâts attendus, il semble que les dégâts sur les maisons aient été limités.



Déplacements du Vice-Secrétaire général


Dimanche 19 mai, le Vice-Secrétaire général de l’ONU, Jan Eliasson, se rendra à Genève où il représentera le Secrétaire général à la quatrième session du Dispositif mondial pour la réduction des risques de catastrophe.  Durant cette visite, il participera à l’ouverture du Dialogue de haut niveau sur la réduction des risques de catastrophe, une réunion au cours de laquelle il prononcera aussi le discours de clôture.  Il participera aussi à un événement sur les petits États insulaires en développement et la réduction des risques de catastrophe, et il rencontrera un groupe de maires.


Le 22 mai, le Vice-Secrétaire général se rendra à La Haye, où il tiendra des réunions bilatérales avec les responsables du Gouvernement néerlandais.  Il rencontrera aussi les responsables de la Cour pénale internationale (CPI) et de la Cour internationale de Justice (CIJ). 


Ensuite, le 26 mai, le Vice-Secrétaire général se rendra à Bruxelles où il représentera le Secrétaire général à la troisième réunion de haut niveau du Dialogue interrégional sur la démocratie.  Pendant cette visite, il tiendra des réunions bilatérales avec des représentants de l’Union européenne et de la Commission européenne.  Il tiendra aussi une réunion à l’attention des chefs d’agence et d’organisme des Nations Unies à Bruxelles et participera à des discussions avec des membres du Parlement européen.  M. Eliasson rentrera à New York le 29 mai.


Bangladesh


Le Bureau de New York du Haut-Commissariat aux droits de l’homme a salué le fait que des douzaines de compagnies internationales se sont engagées à améliorer la sécurité dans les usines de confection de lingerie et de vêtements au Bangladesh, suite à l’effondrement d’un bâtiment le mois dernier, qui aurait fait plus de 1 100 morts.


Près de 40 compagnies ont signé un accord sur la sécurité incendie et les bâtiments, que le Bureau des droits de l’homme qualifie d’important et, d’une certaine manière, sans précédent.  Cet accord peut être mis en œuvre dans tous les pays où ces multinationales sont basées.  Néanmoins, le Bureau se dit inquiet que certains des principaux détaillants, basés notamment aux États-Unis, ont décidé de ne pas signer cet accord et, au lieu de cela, ont plutôt proposé de mener leur propre inspection.  Le Bureau ajoute que le meilleur moyen d’honorer les victimes de ce récent effondrement d’immeuble est de s’assurer qu’une telle tragédie ne puisse se reproduire dans aucun autre secteur industriel et nulle part.


Nominations


Le Secrétaire général a annoncé aujourd’hui la nomination de quatre hauts représentants.


M. Albert Gerard (Bert) Koenders, des Pays-Bas, a été nommé comme Représentant spécial pour le Mali et Chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali, connu sous l’acronyme MINUSMA.  M. Koenders a été Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de l’Opération  des Nations Unies en Côte d’Ivoire depuis octobre 2011.


Pour remplacer M. Koenders en Côte d’Ivoire, le Secrétaire général a nommé Mme Aichatou Mindaoudou Souleymane, du Niger.  Mme Mindaoudou était Représentante spéciale conjointe adjointe de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD).


M. Haile Menkerios, de l’Afrique du Sud, sera le nouveau Chef du Bureau des Nations Unies auprès de l’Union africaine et Représentant spécial du Secrétaire général auprès de l’Union africaine.  M. Menkerios conservera son attribution d’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Soudan et le Soudan du Sud.


Enfin, le Secrétaire général a annoncé aujourd’hui la nomination du général Carlos Alberto Dos Santos Cruz, du Brésil, en tant que Chef de la force de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).


Les notices biographiques de toutes ces personnalités sont disponibles au Bureau du Porte-parole.


Conférence de presse de lundi


Lundi à 13 h 30, dans l’auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld, aura lieu une conférence de presse à l’occasion de l’ouverture de la douzième session de l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones.


Semaine à venir aux Nations Unies


Samedi 18 mai    


Aucun événement majeur.


Dimanche 19 mai


Aucun événement majeur.


Lundi 20 mai


À 10 h 30, salle du Conseil économique et social (ECOSOC) du bâtiment des conférences (CB), 352e réunion du Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien.


À 11 heures, salle de l’Assemblée générale, cérémonie d’ouverture de la douzième session de l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones.


À 13 h 30, auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld (DHL), conférence de presse sur la douzième session de l’Instance permanente sur les questions autochtones donnée par son Président, M. Paul Kanyinke Sena, et d’autres représentants des populations autochtones.


Jusqu’au 28 mai, Genève, Assemblée de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 



Mardi 21 mai


Journée internationale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement


À 13 heures, Maison allemande au 871 United Nations Plaza, réunion d’information sur « les efforts mondiaux visant à protéger la nature et le bois du commerce illégal », conjointement organisée par les Missions permanentes du Gabon et de l’Allemagne, en coopération avec le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).


À 13 h 15, salle de conférence 3 (CB), panel sur le thème « À l’abri de la peur et du besoin – Comment l’Agenda post-2015 peut-t-il relever le double défi du XXIe siècle: Recommandations d’une conversation mondiale », organisé par le Bureau de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, sous l’égide de la Mission permanente de la Tunisie. 


Genève, conférence de presse sur le lancement du Rapport annuel 2012 sur la santé publié par l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).


Genève, réunion d’information sur l’Assemblée de l’OMS.


Mercredi 22 mai


Journée internationale de la diversité biologique.


Adoption par le Conseil de sécurité d’une résolution sur la prorogation du mandat du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBIS), suivie d’une réunion d’information et de consultations sur le Moyen-Orient.


À 10 heures, salle de conférence 3 (CB), troisième session du Groupe de travail à composition non limitée sur les objectifs du développement durable. 


À 11 heures, auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld, conférence de presse du Comité de haut niveau sur la coopération Sud-Sud, qui mettra l’accent sur la prochaine sixième Exposition mondiale du développement Sud-Sud au siège du PNUE à Nairobi au Kenya, du 28 octobre au 1er novembre 2013.


À 12 h 30, auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld, conférence de presse de M. Braulio F. de Souza Dias, Secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique, et de Mme Regina Maria Cordeiro Dunlop, Représentante permanente adjointe du Brésil, à l’occasion de la Journée internationale de la biodiversité.


À 13 h 15, salle de conférence 6 du bâtiment de la pelouse nord (NLB), lancement de l’ouvrage « Qui rendra des comptes?  Les droits de l’homme et l’Agenda pour le développement post-2015 », organisé par le Bureau de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme (OHCHR).


Genève, conférence de presse de Mme Kristalina Georgieva, Commissaire européenne à la coopération internationale, l’assistance humanitaire et la réponse aux crises, sur les crises humanitaires en Syrie et au Sahel.



Jeudi 23 mai


Consultations du Conseil de sécurité sur le Soudan, le Soudan du Sud et la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA)


À 11 heures, auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld (DHL), tiendra une conférence de presse du Département des affaires économiques et sociales (DAES) sur la mise à jour, à mi-parcours, du Rapport 2013 sur la situation et les perspectives de l’économie mondiale, qui contient les nouvelles données et les prévisions sur les différentes questions économiques mondiales; ainsi que la mise à jour des perspectives économiques de toutes les régions du monde.


À 13 h 30, auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld (DHL), conférence de presse des représentants de l’Afrique sur les questions affectant les peuples autochtones, dans le cadre de la douzième session de l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones.


À 18 heures, dans la salle des banquets du premier étage du Secrétariat, réception baptisée « Du désespoir à la dignité », offerte par le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) à l’occasion de la première Journée internationale pour l’élimination de la fistule obstétrique. 


Vendredi 24 mai


« Vesak » ou Journée de la pleine lune.


À 18 h 30, salle de ECOSOC (CB), cérémonie commémorative à l’occasion de la Journée du « Vesak », organisée par la Mission permanente du Sri Lanka, en coopération avec les Missions permanentes de l’Afghanistan, du Bangladesh, de Bhoutan, du Cambodge, de la Chine, de la Fédération de Russie, de l’Inde, de l’Indonésie, du Japon, de la République démocratique populaire lao, de la Malaisie, de la Mongolie, du Myanmar, du Népal, du Pakistan, des Philippines, de la République de Corée, de la Thaïlande et du Viet Nam.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel