13/5/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 13 MAI 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Déplacement du Secrétaire général


Le Secrétaire général quitte New York, ce mercredi 15 mai pour la Fédération de Russie et plus précisément Moscou et Sotchi.  Le vendredi 17 mai, il s’entretiendra avec les dirigeants russes et achèvera sa visite, le 19 mai.


Assemblée générale


Le Secrétaire général a prononcé un discours ce matin à la Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur l’amélioration de la coordination des efforts de lutte contre la traite des personnes.


Il a dit que la traite détruit les individus et sape les économies nationales.  Des milliards de dollars sont générés par l’exploitation et les abus, et à leur tour, ces fonds alimentent les trafics de drogues, la corruption et d’autres crimes. 


Conseil de sécurité


Le Secrétaire général s’est également exprimé ce matin lors du débat du Conseil de sécurité sur le terrorisme en Afrique.  Il a dit que le terrorisme est une menace pour la paix, la sécurité et le développement de l’Afrique.  Des Al-Chabab à l’Est aux Boko Haram, à l’Ouest, en passant par Al-Qaida au Maghreb islamique au Nord, plusieurs régions du continent font face à l’accroissement de la présence des groupes extrémistes et des entités terroristes.


Le Secrétaire général a ajouté que nos efforts communs contre le terrorisme doivent être menés en conformité avec la Charte des Nations Unies et le droit international, et dans le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. 


Darfour


Le Représentant spécial conjoint de l’Union africaine et des Nations Unies au Darfour, a fermement condamné l’attentat perpétrée hier et qui a entraîné la mort d’un chef du Mouvement Justice et Égalité du Soudan et plusieurs de ses collègues.


Le Représentant spécial conjoint a noté que ce groupe s’était clairement prononcé pour une solution pacifique au conflit du Darfour lorsqu’il a signé le Document de Doha pour la paix, le 6 avril.


Le Représentant spécial conjoint a exhorté toutes les parties impliquées dans les combats au Darfour, et en particulier les mouvements armés non signataires du Document, à cesser les hostilités, à respecter le droit international humanitaire et à s’engager pleinement dans le règlement pacifique du conflit.


Liban


Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Hervé Ladsous, s’est rendu en Israël et il a rencontré aujourd’hui des représentants du Gouvernement.  Il a visité hier la Ligne bleue au sud-Liban.  Il était accompagné par le Commandant et d’autres hauts responsables de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL).


Après sa visite, M. Ladsous s’est dit encouragé de voir que la situation le long de la Ligne bleue est généralement calme.  Il a félicité les parties pour leur engagement constant à la cessation des hostilités et la mise en œuvre de la résolution 1701 (2006).


Bangladesh


Le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, M. Oscar Fernandez-Taranco, a terminé aujourd’hui sa visite au Bangladesh.


Durant son séjour dans le pays, il a rencontré le Premier Ministre, le Ministre des affaires étrangères et d’autres responsables, ainsi que des représentants de la société civile et des médias.


S’adressant à la presse aujourd’hui, M. Fernandez-Taranco a souligné la nécessité urgente d’un dialogue politique plus substantiel et plus constructif afin de créer les conditions favorables à la tenue des élections.


Il a dit que les dirigeants doivent afficher une volonté politique et parvenir à une solution porteuse d’un environnement propice à des élections libres, justes, crédibles, inclusives et non violentes.


Myanmar


Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué que l’alerte de « tempête rouge » reste en vigueur s’agissant du cyclone tropical Mahasen, qui se déplace vers l’Inde, le Bangladesh et le Myanmar.  Il devrait toucher terre jeudi.


Le Bureau a ajouté que, selon la trajectoire finale du cyclone, des millions de vie pourraient être menacées dans le nord de l’Inde, au Bangladesh et dans l’État de Rakhine au Myanmar.


Au Bangladesh, le Gouvernement a entamé les préparatifs, tandis que les agences humanitaires ont commencé le pré-positionnement des fournitures dans les zones les plus vulnérables.


Au Myanmar, le Gouvernement de l’État de Rakhine a activé son plan de réduction des catastrophes, qui comprend la réinstallation et l’évacuation.  Les personnes déplacées ont été informées de l’alerte.


Guatemala


La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme a salué aujourd’hui la condamnation, la semaine dernière, de l’ancien Chef de l’État de facto du Guatemala, M. José Efraín Ríos Montt, pour génocide et crimes contre l’humanité.


Mme Navi Pillay a déclaré que le Guatemala écrit l’histoire en devenant le premier pays au monde à condamner un ancien chef d’État pour génocide par sa propre juridiction nationale.


Elle a rendu hommage aux victimes, aux proches et aux survivants dont le courage et la persévérance ont rendu possible ce verdict ainsi qu’aux avocats, aux procureurs et aux juges qui ont exercé leurs fonctions dans des conditions difficiles et ont subi des menaces graves et des intimidations.


Changements climatiques


La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) a déclaré aujourd’hui que la concentration mondiale de dioxyde de carbone dans l’atmosphère est à son plus haut niveau.  Cette concentration a dépassé les 400 parties par million.  La Secrétaire exécutive de la CCNUCC, Mme Christiana Figueres, a appelé à un renforcement considérable des efforts par toutes les parties de la société.  « Nous sommes entrés dans une nouvelle zone de danger ».


Les gouvernements se réuniront du 3 au 14 juin à Bonn pour le prochain cycle des négociations dont la question centrale sera d’élaborer un nouvel accord mondial sur le climat et faire pression pour le lancement immédiat d’une action plus grande contre les changements climatiques.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel