29/4/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 29 AVRIL 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Conseil de sécurité


Le Conseil de sécurité s’est réuni ce matin pour discuter de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD). 


Dans son exposé devant le Conseil, lors d’une réunion publique, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Hervé Ladsous, a déclaré que bien qu’il y ait eu de légers développements encourageants dans le processus de paix, un règlement politique pleinement inclusif est encore à atteindre. 


Cet après-midi, le Conseil a prévu de tenir des consultations sur le Soudan et le Soudan du Sud ainsi que sur la République centrafricaine. 


Soudan


Toujours à propos du Soudan, le Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire, s’est déclaré aujourd’hui choqué par la dernière attaque à Um Rawabah et d’autres zones du Nord-Kordofan, ainsi que le nouveau bombardement de Kadugli par les forces antigouvernementales.


M. Ali Al-Za’tari a dit craindre que le cycle de violence entre les forces gouvernementales et les groupes rebelles n’aggrave la crise humanitaire dans les États du Nil bleu et du Kordofan du Sud et qu’il n’entrave les efforts d’aide au développement.


Il a dit que les affrontements sont particulièrement décevants compte tenu des pourparlers directs entre le Gouvernement et le Mouvement populaire de libération du Soudan/Nord qui ont débuté la semaine dernière à Addis-Abeba.


Le Coordonnateur a noté qu’après presque deux ans de combats, toutes les parties doivent donner leur chance à ces discussions. 


Il a ajouté que les Nations Unies sont prêtes à fournir une aide humanitaire, mais qu’elles doivent le faire dans une situation où les combats ne menaceraient pas les agents humanitaires et leurs partenaires. 


Syrie


Le Secrétaire général a rencontré ce matin M. Åke Sellström, Chef de la Mission d’établissement des faits des Nations Unies sur les allégations concernant l’utilisation d’armes chimiques en Syrie.


Le Secrétaire général s’est adressé aux journalistes avant la réunion et a prévenu qu’une enquête crédible et approfondie exige le plein accès aux sites où les armes chimiques auraient été utilisées.  Il a de nouveau exhorté les autorités syriennes à faire en sorte que l’enquête se déroule sans retard et sans condition.


Liban


M. Robert Watkins, Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire s’est rendu aujourd’hui à Chebaa, dans le sud du Liban, et a vu personnellement les conditions de vie des réfugiés syriens et des communautés libanaises qui les accueillent.


Il a ensuite déclaré que la situation est clairement très difficile et que les besoins humanitaires augmentent tant pour les réfugiés que pour les communautés d’accueil, d’autant plus que le nombre de réfugiés ne cesse d’augmenter.


M. Watkins a déclaré que les Nations Unies ont lancé un appel à la communauté internationale pour qu’elle apporte une aide qui serait vraiment nécessaire.


Vice-Secrétaire général à Bangkok


Le Vice-Secrétaire général, M. Jan Eliasson, était aujourd’hui à Bangkok où il a assisté au lancement de l’initiative « Défi Faim Zéro » en Asie et dans le Pacifique, et par lequel le système des Nations Unies appelle les gouvernements et les individus à joindre leurs efforts pour mettre fin à la faim, dans une région où vit la majorité des personnes malnutries. 


Lors de cette cérémonie de lancement, le Vice-Secrétaire général a dit qu’on ne peut pas se reposer alors que tant de gens souffrent de la faim dans un monde où il y a suffisamment de nourriture pour tout le monde.


Il a aussi prononcé un discours à la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESAP) dans lequel il a fait remarquer que les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) avaient été la campagne mondiale antipauvreté la plus réussie dans l’histoire.  Il reste cependant de nombreux écarts, a-t-il ajouté, observant que 2,5 milliards de personnes, dont la plupart vit en zones rurales et de plus en plus en zones urbaines, n’ont pas accès à l’assainissement, ce qui est une menace à la santé et un affront à la dignité humaine.  Beaucoup trop de femmes et d’enfants n’ont toujours pas accès aux soins de santé dont ils ont besoin.


République populaire démocratique de Corée


Les agences de l’ONU en République populaire démocratique de Corée (RPDC) doivent recevoir de toute urgence près de 30 millions de dollars pour faire face à des besoins critiques et essentiels.  Malgré une légère amélioration de la situation humanitaire globale, au cours des 12 derniers mois, des fonds sont attendus de toute urgence pour les domaines de la santé et de la nutrition, jusqu’à la fin de l’année.


Les cinq agences de l’ONU en RPDC indiquent qu’en tout, un total de 147 millions de dollars est nécessaire cette année pour répondre aux priorités humanitaires clefs qui n’ont été financées qu’à un quart jusqu’à présent. 


Les agences de l’ONU ont expliqué que l’aide étrangère joue toujours un rôle vital dans la protection et la promotion du bien-être de millions de personnes.


Région des Grands Lacs africains


L’Envoyée spéciale du Secrétaire général pour la région des Grands Lacs africains, Mme Mary Robinson, était aujourd’hui à Kinshasa où elle a entamé une visite d’une semaine dans la région, la première à ce titre. 


Elle a rencontré le Président de la République démocratique du Congo (RDC), M. Joseph Kabila, d’autres hauts responsables du pays, ainsi que la direction de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO). 


Son programme de voyage comprend aussi des réunions avec les groupes de la société civile, dont des organisations féminines et les groupes religieux.


Demain, Mme Robinson se rendra à Goma dans l’est de la RDC, la dernière étape de son séjour sur le sol avant de poursuivre son voyage officiel au Rwanda, en Ouganda, au Burundi, en Afrique du Sud et à Addis-Abeba, siège de l’Union africaine. 


Nominations


Le Secrétaire général a nommé M. Nicholas Kay, du Royaume-Uni, au poste de Représentant spécial pour la Somalie, pour succéder à M. Augustine P. Mahiga qui achèvera son mandat le 3 juin prochain.  M. Kay est actuellement Directeur pour l’Afrique au Ministère des affaires étrangères et du Commonwealth (FCO) du Royaume-Uni. 


Le Secrétaire général a aussi nommé M. Modibo Touré, du Mali, Conseiller spécial de Mme Mary Robinson, Envoyée spéciale du Secrétaire général pour la région des Grands Lacs.  M. Touré était jusqu’ici Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire des Nations Unies, et Représentant résident par intérim du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) à Nairobi (Kenya). 


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel