26/4/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 26 AVRIL 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Syrie


Le Secrétaire général a demandé au Chef de l’équipe d’enquête sur les armes chimiques en Syrie, M. Ake Sellstrom, de venir à New York pour des consultations lundi prochain.  Le Secrétaire général pourrait ce jour-là parler aux journalistes.


Des contacts étroits sont maintenus avec les autorités syriennes, comme en a attesté plus récemment, une autre lettre de Mme Angela Kane, Haute-Représentante pour les affaires de désarmement, qui a exhorté hier le Gouvernement syrien à accorder un accès inconditionnel et sans entrave à la mission.


Le Secrétaire général exhorte le Gouvernement syrien à répondre rapidement et favorablement pour que la mission puisse mener à bien son travail en Syrie.  C’est précisément en raison de ces graves allégations sur une possible utilisation d’armes chimiques que la mission doit avoir un accès immédiat et sans entrave.


Réfugiés syriens


Un rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) constate que la crise des réfugiés en Syrie épuise de plus en plus les services de santé dans les pays voisins.  Pendant ce temps, les réfugiés sont eux-mêmes confrontés à des difficultés croissantes dans l’accès au traitement de qualité dont ils ont besoin, en particulier pour ceux qui ont des maladies chroniques ou dont le traitement est cher.


Le HCR indique qu’il y a maintenant plus de 1,4 million de réfugiés dans la région.  Ils souffrent de problèmes d’accès à des soins de qualité, en particulier ceux qui vivent en dehors des camps. 


Le HCR continue, avec ses partenaires, à fournir des soins médicaux aux réfugiés dans les camps de Jordanie et d’Iraq.  Mais pour les réfugiés qui vivent en dehors des camps, souvent en milieu urbain, la situation est plus difficile.



Iraq


Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Iraq, M. Martin Kobler, a appelé à la retenue et à un dialogue sérieux après les derniers affrontements qui ont tué et blessé des centaines de personnes en Iraq.  Il a exprimé sa crainte de voir le pays plonger dans l’inconnu si des mesures décisives ne sont pas prises immédiatement et effectivement pour arrêter la spirale de la violence et son aggravation.


Il a appelé le Gouvernement iraquien à mener une enquête approfondie et transparente sur les incidents de Hawija, où des affrontements ont éclaté entre des manifestants et les Forces de sécurité iraquiennes.  Il a aussi réitéré son appel à la libération des prisonniers détenus, après l’intervention de ces Forces. 


Yémen


Jusqu’ici en 2013, le HCR a enregistré l’arrivée de plus de 30 000 réfugiés et des migrants.  La plupart sont des ressortissants éthiopiens, le reste venant de la Somalie et un petit nombre d’autres pays africains.


Depuis 2006, quand le HCR a commencé à recueillir des données, près d’un demi-million de personnes sont arrivées au Yémen, par des voyages en bateau périlleux à partir de la corne de l’Afrique.


De nombreux nouveaux arrivants sont enlevés ou abandonnés sur les côtes.  Ils s’acheminent, généralement à pied, vers le district de Haradh, dans le nord du pays, où ils constatent souvent une impossibilité de continuer jusqu’en Arabie saoudite.  Beaucoup d’entre eux souffrent de faim et de soif.


Voyages du Vice-Secrétaire général


Le Vice-Secrétaire général se rendra à Bangkok ce week-end pour participer à la soixante-neuvième session de la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESAP).  Il présidera la réunion du Mécanisme de coordination régionale (MCR), qui a été créé pour améliorer la coordination, au niveau régional, entre les programmes de travail des organismes des Nations Unies. 


Il participera également à une réunion sur le partenariat entre les Nations Unies et l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).


Au cours de sa visite, il aura des réunions bilatérales avec le Gouvernement thaïlandais et les chefs d’État et autorités d’Asie et du Pacifique.  Il fera également deux visites sur le terrain, l’une au projet de relocation urbaine « Klong Bang Bua » à Bangkok, et l’autre, dans la ville d’Ayutthaya, qui est un site classé par l’UNESCO au Patrimoine mondial de l’humanité.  Il tiendra également une réunion avec tout le personnel de l’ONU.


Le 1er mai, le Vice-Secrétaire général se rendra à Singapour à l’invitation du Gouvernement et aura des réunions bilatérales avec de hauts responsables du Gouvernement singapourien.  Il visitera le centre NEWater pour voir les technologies innovantes de récupération d’eau.  Il donnera également une conférence à l’École de politique publique Lee Kuan Yew.


Le Vice-Secrétaire général devrait être de retour à New York le 4 mai.



Tchad      


Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a déclaré aujourd’hui que le Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF) a alloué près de 5 millions de dollars aux organismes et partenaires des Nations Unies pour répondre à l’urgence humanitaire au Tchad.


Le Coordonnateur humanitaire au Tchad, M. Thomas Gurtner, a déclaré que l’argent arrive à un moment où les agences humanitaires font face à un manque important de financement, et qu’il répondra, entre autres, aux besoins urgents de plus de 30 000 réfugiés soudanais et centrafricains et de plus de 19 000 Tchadiens revenus du Soudan.


L’argent sera affecté au HCR, au Programme alimentaire mondial (PAM), au Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), à l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et à l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).


Myanmar


Le CERF a octroyé 5 millions de dollars, une tranche supplémentaire qui permettra de fournir une assistance à quelque 69 000 personnes déracinées par la violence dans l’État de Rakhine au Myanmar.  Cette nouvelle somme porte le montant total alloué par le Fonds pour la situation humanitaire à Rakhine à 15 millions de dollars, depuis juin 2012.


Le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies au Myanmar a déclaré que grâce à ce soutien immédiat du Fonds, les agences humanitaires sont désormais en mesure de répondre de manière décisive et de fournir du secours.  Mais il a averti que des fonds supplémentaires sont toujours nécessaires pour répondre à tous les besoins.


Tchernobyl


Dans une déclaration publiée ce matin, le Secrétaire général a commémoré le vingt-septième anniversaire de la tragédie de Tchernobyl, réitérant l’engagement du système des Nations Unies à rester aux côtés des personnes touchées par la catastrophe et à œuvrer en faveur d’une plus grande sureté nucléaire et d’une d’énergie plus durable dans le monde.  


Bangladesh


Le Secrétaire général s’est déclaré profondément attristé par les morts et les blessés après l’effondrement, au début de la semaine, d’une usine de vêtements dans la banlieue de Dacca, la capitale du Bangladesh. 


Dans une lettre au Premier Ministre, Sheikh Hasina, le Secrétaire général exprime sa profonde sympathie à ceux qui ont perdu des êtres chers ou qui ont été touchés par ce terrible accident.



Soudan du Sud


La Représentante spéciale du Secrétaire général au Soudan du Sud, Mme Hilde Johnson, s’est rendue aujourd’hui dans l’État des Lacs où elle a rencontré le nouveau Gouverneur et le Conseil des ministres.  Bien que la situation en matière de sécurité se soit améliorée récemment, la Représentante spéciale a soulevé plusieurs questions devant le nouveau Gouverneur, y compris sur la gouvernance, l’état de droit et les médias.


La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) ne sait rien des menaces qui auraient été proférées directement contre les journalistes dans l’État des Lacs, même si des préoccupations ont été exprimées devant les autorités.


Semaine à venir aux Nations Unies


Samedi 27 avril


Aucun événement majeur.


Dimanche 28 avril


Journée mondiale de la santé et de la sécurité au travail.


Lundi 29 avril


      Journée mondiale du souvenir dédiée à toutes les victimes de la guerre chimique.


Réunion d’information du Conseil de sécurité sur l’Opération hybride de Union africaine/Nations Unies au Darfour (MINUAD), suivie de consultations.


Consultations du Conseil de sécurité sur le Soudan et le Soudan du Sud.


À 10 heures, salle du Conseil économique et social (ECOSOC) du bâtiment des conférences (CB), réunion d’information à l’attention des États Membres et des observateurs permanents sur le plan d’action sur 5 ans du Secrétaire général conformément à la résolution 51/1 de la Commission du développement social intitulée « Politiques et programmes mobilisant les jeunes », organisée conjointement par le Département des affaires économiques et sociales (DAES), les Volontaires des Nations Unies et le Bureau de l’Envoyé du Secrétaire général pour la jeunesse.


À 10 heures, salle de conférence A (CB), séminaire sur « La répression des actes de piraterie commis dans les océans et les mers: Un cadre juridique international », organisé conjointement par l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR) et la Division des affaires maritimes et du droit de la mer du Bureau des affaires juridiques.


À 13 h 15, salle de conférence 6 du bâtiment de la pelouse nord (NLB), réunion d’information sur le thème « Le présent et l’avenir de l’énergie renouvelable » avec le secrétariat du Réseau d’action pour les énergies renouvelables pour le XXIe siècle (REN21), et organisée par la Mission permanente de l’Allemagne, en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).


Jusqu’au 3 mai, Genève, soixante-sixième session du Groupe de travail sur la détention arbitraire.


Jusqu’au 17 mai, Genève, cinquantième session du Comité des droits économiques, sociaux et culturels.


Mardi 30 avril


Journée internationale du jazz.


Session de synthèse du Conseil de sécurité.


Mercredi 1er mai


Accession du Togo à la présidence tournante du Conseil de sécurité pour le mois de mai.


À 11 heures, salle de conférence 1 (NLB), réunion des Amis de la Cour pénale internationale, organisée par la Mission permanente de l’Allemagne.


À 13 h 15, salle de conférence 7 (NLB), réunion d’information sur le thème « Le régime international de responsabilité nucléaire », organisée par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).


Jeudi 2 mai


À 10 heures, salle de conférence 3 (CB), réunion d’information sur le thème « Parler sans crainte – Veiller à la sécurité des journalistes et du personnel des médias », à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse 2013, célébrée le 3 mai, organisée par le Département de l’information des Nations Unies (DPI) et l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).


À 10 heures, salle de conférence 3 (NLB), deux ateliers intersessions sur les questions relatives à la conservation et à l’exploitation durable de la biodiversité marine dans les zones situées au-delà des limites de la juridiction nationale.


Vendredi 3 mai


Journée mondiale de la liberté de la presse.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel