05/4/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 5 AVRIL 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Eduardo del Buey, Porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


UNRWA


Des manifestants ont attaqué, hier, le site du Bureau de Gaza de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), en réaction aux coupes opérées au programme que fournit l’Office engendrées par les pénuries budgétaires.  Cet incident est le résultat d’une escalade incroyable et choquante après une série de manifestations organisées cette semaine.


Le Directeur du Bureau de l’UNRWA à Gaza, M. Robert Turner, a souligné que l’Office respectait les droits des personnes à manifester pacifiquement, tout en observant que ces événements absolument inacceptables auraient pu entraîner des blessures graves au personnel et aux manifestants.


Les manifestations menées cette semaine ont déjà obligé l’UNRWA à fermer de nombreux centres.  La situation s’étant aggravée après les incidents d’hier, tous les centres de secours et de distribution resteront fermés jusqu’à ce que les groupes concernés donnent toutes les garanties permettant à l’Office de poursuivre ses opérations sans entrave.


Soudan du Sud


La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a publié aujourd’hui un rapport contenant les résultats de l’enquête menée en matière de violation des droits de l’homme au sujet de l’attaque qui a eu lieu près de Walgak, dans l’État de Jonglei, le 8 février.


Les auteurs du rapport indiquent qu’au moins 85 personnes ont été tuées, dont 69 ont été identifiées.  La majorité des personnes tuées étaient des femmes et des enfants.  Il explique aussi qu’il a été difficile d’accéder à certaines parties de cette région et que 34 autres personnes sont portées disparues.


Les auteurs du rapport reconnaissent les efforts déployés par le Gouvernement du Soudan du Sud pour réagir à cette attaque et, par conséquent, réduire le nombre de morts.  Il faut cependant en faire davantage, selon le rapport, pour protéger les communautés face à ce risque d’attaque.  Il est crucial de mener une enquête en vue de poursuivre les auteurs en justice et d’indemniser les victimes.


Armée de résistance du Seigneur


Une question a été posée, hier, à propos de la lutte menée contre l’Armée de résistance du Seigneur (LRA).


Dans un communiqué de presse paru hier, le Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale a indiqué que les 2 000 soldats ougandais qui ont été déployés pour servir au sein de la force d’intervention régionale de l’Union africaine pour lutter contre la LRA continueraient à jouer leur rôle dans cette initiative, notamment ceux qui opèrent en République centrafricaine.  C’est un des principaux résultats de la réunion qui a eu lieu à Kampala, le 3 avril, entre l’Union africaine, les Nations Unies et les autorités ougandaises.


Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique centrale, M. Abou Moussa, a déclaré qu’il ne fallait pas laisser croire à Joseph Kony et à ses combattants qu’ils pourraient bénéficier d’un sursis et poursuivre leurs atrocités en toute impunité.


République centrafricaine


Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a indiqué aujourd’hui qu’il y avait toujours des flux de réfugiés en provenance de la République centrafricaine, avec des arrivées récentes, au cours des deux dernières semaines, au Tchad, au Cameroun et en République démocratique du Congo (RDC).


Au total, et depuis le début du conflit en décembre dernier, il y a maintenant dans la région 37 000 réfugiés en provenance de la République centrafricaine.  Le Haut-Commissariat a dit travailler avec les autorités des trois pays hôtes afin de fournir aux réfugiés protection et assistance.


Mali


Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a indiqué aujourd’hui que plus de 5 500 réfugiés maliens, provenant des régions de Kidal et de Menaka, étaient arrivés au Niger la semaine dernière.


Ces réfugiés, qui sont principalement des femmes et des enfants, ont expliqué avoir fui à cause de la guerre qui sévit actuellement dans le nord du Mali et par crainte d’éventuelles représailles de la part de l’armée malienne.  D’autres personnes sont en train de fuir vers le Niger, ont-ils aussi indiqué.


Le HCR a affirmé que des missions communes et séparées avaient été organisées par les autorités locales et le Programme alimentaire mondial (PAM) afin de procéder à l’inscription des nouveaux arrivants et de leur distribuer de la nourriture et des articles de base.


Guantanamo


La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, a exhorté aujourd’hui toutes les branches du Gouvernement des États-Unis à travailler de concert en vue de fermer le centre de détention de Guantanamo.  Maintenir l’incarcération indéfinie de nombreux détenus est constitutif de détention arbitraire et représente une violation évidente du droit international, a-t-elle dit.


Elle a fait état de la grève de la faim que mènent actuellement les détenus de Guantanamo, soulignant qu’il n’était pas vraiment surprenant que la frustration de ces personnes déborde et les conduise à de tels actes de désespoir.  La première étape, a suggéré Mme Pillay, serait de libérer ceux qui ont été déclarés aptes à sortir du centre.


La Haut-Commissaire a également appelé le Gouvernement américain à lancer une invitation aux experts du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies afin qu’ils puissent avoir un accès entier et sans entrave au centre, avec la possibilité de rencontrer en privé les détenus.


Peine de mort


Le Bureau de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme a fait part de sa grande inquiétude face au retour de la peine de mort dans plusieurs pays du Moyen-Orient et de l’Asie, après plusieurs années de moratoire, malgré la tendance dominante mondiale à abolir la peine de mort.


Le Bureau appelle tous les gouvernements concernés à prendre les mesures nécessaires afin d’établir un moratoire officiel sur toutes les exécutions, en vue d’abolir la peine de mort conformément aux récentes résolutions de l’Assemblée générale.


Journéemondiale de la santé


La Journée mondiale de la santé sera célébrée dimanche 7 avril sur le thème de l’hypertension, en commémoration de la fondation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).


À cette occasion, le Secrétaire général a expliqué que les Nations Unies encourageaient tous les adultes à faire contrôler régulièrement leur tension dans des centres de santé.


Soulignant l’importance de cette question, le Secrétaire général a indiqué qu’il se félicitait de l’élan mondial en faveur du traitement des maladies non transmissibles.


Haïti


En réponse à une question posée hier, le Rapporteur spécial pour Haïti, M. Michel Forst, a expliqué, dans une lettre publiée la semaine dernière, les raisons de sa démission et a démenti avoir été contraint de partir.


Semaine à venir aux Nations Unies


Samedi 6 avril


Aucun événement majeur.


Dimanche 7 avril


Journée internationale de réflexion sur le génocide au Rwanda.


Journée mondiale de la santé.


Une fête de la santé est organisée à l’occasion de la Journée mondiale de la santé 2013 sur le thème « Surveillez votre tension: prévenez le risque d’infarctus et d’attaque cérébrale », organisée conjointement par la Division du service médical, le Bureau de la gestion des ressources humaines et le Bureau de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) aux Nations Unies.


Lundi 8 avril


À 10 heures, en salle de conférence 3 du bâtiment de la pelouse nord, séance d’ouverture de la seizième session du Comité spécial créé par la résolution 51/210 de l’Assemblée générale, en date du 17 décembre 1996 (Mesures visant à éliminer le terrorisme international).  Cette session s’achèvera le 12 avril 2013.


À 13 h 15, en salle de conférence 7 du bâtiment de la pelouse nord, table ronde sur le thème « Mesurer l’efficacité de l’appui à l’état de droit », avec un discours liminaire du Vice-Secrétaire général.


À 10 heures, à Istanbul, en Turquie, ouverture de la dixième session du Forum des Nations Unies sur les forêts, qui s’achèvera le 19 avril.


À Genève, réunion d’experts sur l’amendement au Protocole II à la Convention des Nations Unies sur certaines armes classiques, qui se tiendra jusqu’au 9 avril.


À Genève, le Groupe d’experts techniques gouvernementaux examinera la poursuite des opérations dans le cadre du Registre des armes classiques des Nations Unies, jusqu’au 12 avril.


À Genève, quatrième session du Comité des disparitions forcées, organisée par le Bureau de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, et qui se terminera le 19 avril.


Mardi 9 avril


Le matin, consultations au Conseil de sécurité sur le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BINUCA).


À 10 heures, en salle de conférence 4 du bâtiment de la pelouse nord, table ronde sur le thème « La société civile et son environnement stimulent-ils le développement durable? –– Conclusions tirées du Rapport 2013 de l’Alliance mondiale pour la participation des citoyens (CIVICUS sur l’état de la société civile », organisée conjointement par l’Alliance mondiale pour la participation des citoyens, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la Mission permanente de la Suède auprès des Nations Unies.


À 13 h 15, en salle de conférence 5 du bâtiment de la pelouse nord, table ronde sur le thème  « Appliquer un objectif de désarmement sur l’égalité des sexes, les droits de l’homme, le développement, la sécurité, l’éducation et la communication: Six essais », organisée par le Bureau des affaires de désarmement, en coopération avec Action mondiale pour prévenir la guerre.


À 18 heures, dans l’auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld, manifestation spéciale à l’occasion de la commémoration annuelle du génocide au Rwanda, avec la projection du documentaire intitulé « Duhozanye: Une communauté de résilience, d’espoir et de dignité », organisée par le Département de l’information (DPI) avec le soutien d’ONU-Femmes.


À Genève, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) fait une présentation à la presse à l’occasion de la publication du rapport intitulé « Le bien-être des enfants dans les pays riches: examen comparatif », par le Chef de la politique sociale et économique au Bureau de recherche de l’UNICEF, M. Chris de Neubourg (rapport sous embargo jusqu’au 10 avril 2013).


Mercredi 10 avril


À 13 h 15, dans la salle du Conseil économique et social, manifestation spéciale de haut niveau sur le thème « Célébration du soixantième anniversaire de la prise de fonctions de Secrétaire général par Dag Hammarskjöld », organisée par le Département de l’information.


À 15 heures, dans l’auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld, conférence de presse d’Amnesty International sur son rapport annuel sur la peine de mort, parrainée par la Mission permanente de la France auprès des Nations Unies.


À Genève, réunion d’experts sur le protocole V de la Convention des Nations Unies sur certaines armes classiques, qui durera jusqu’au 12 avril.


À Dublin, en Irlande, lancement de carnet de notes annuel du Centre de recherche Innocenti, du Bureau de recherche de l’UNICEF, sur le bien-être des enfants.  Le rapport « Le bien-être des enfants dans les pays riches: examen comparatif » range les pays riches et les pays pauvres, ainsi que les mesures prises en faveur du développement, en fonction de cinq critères relatifs à la vie des enfants (bien-être matériel, santé et sécurité, éducation, attitudes et risques, logement et environnement).


Jeudi 11 avril


Le matin, réuniondes pays contributeurs de troupes sur la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO).


À 10 h 45, le Conseil de sécurité tiendra des consultations sur la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA), d’une part, et sur le Soudan et le Soudan du Sud, d’autre part. 


À Genève, conférence de presse de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de l’UNICEF sur la stratégie visant à prévenir d’ici à 2025 des millions de morts d’enfants dues à la pneumonie et à la diarrhée, avec la Directrice de la Division de la santé des mères, des nourrissons, des enfants et des adolescents à l’OMS, Mme Elizabeth Mason, et la Directrice adjointe du Programme des partenariats à l’UNICEF, Mme Marilena Viviani.


Vendredi 12 avril


Journée internationale du vol spatial habité.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel