11/3/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 11MARS 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


République démocratique du Congo


La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) rapporte que samedi dernier, un de ses hélicoptères ayant quatre membres d’équipage à son bord a disparu entre Bukavu et Shabunda au Sud-Kivu.  L’épave de l’hélicoptère a été localisée et une équipe de secours est arrivée à quelques kilomètres du lieu.


Toutefois, en raison de restrictions causées par le mauvais temps et d’un terrain difficile d’accès, l’équipe de secours n’a pas encore été en mesure d’atteindre le site du crash.


Commission internationale indépendante d’enquête sur la Syrie


La Commission internationale indépendante d’enquête sur la Syrie a déclaré aujourd’hui devant le Conseil des droits de l’homme à Genève, en Suisse, que la communauté internationale n’a pu qu’assister en spectateur au glissement de ce pays dans une guerre civile de plus en plus destructrice.


La Commission a noté que les affrontements se poursuivent entre les forces gouvernementales et les groupes anti-gouvernementaux armés avec très peu de respect pour la protection de la population civile.  Les parties doivent prendre toutes les précautions possibles pour protéger les civils, a ajouté la Commission.


Elle a également dit que l’urgence d’une solution politique est indispensable et doit être répétée à haute voix autant que nécessaire.  Une incapacité à résoudre ce conflit de plus en plus violent condamnera la Syrie, la région, et les millions de civils pris dans les tirs croisés, à un avenir incroyablement sombre.


Syrie


Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, M. António Guterres, est aujourd’hui en Turquie, où il a salué le Gouvernement turc pour son assistance et sa politique à l’égard des dizaines de milliers de réfugiés syriens, dont notamment le lancement, par le Gouvernement, d’une opération d’enregistrement des réfugiés dans les zones urbaines.


Environ 40 000 réfugiés se trouvant dans les zones urbaines ont été enregistrés à ce jour grâce à l’application d’une nouvelle politique, et plus de 30 000 autres attendent d’être recensés.


Samedi, le Secrétaire général a salué la libération de 21 Casques bleus des Nations Unies, membres de la Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement (FNUOD) qui avaient été capturés trois jours plus tôt.  Il a souligné une fois de plus à toutes les parties que les Casques bleus des Nations Unies sont impartiaux et a appelé toutes les parties à respecter la liberté de mouvement de la Mission et la sécurité de son personnel.  Il leur a également demandé de respecter et de faire respecter la protection des civils.


Suite à la libération des 21 soldats de la paix, des dispositions ont été prises pour assurer leur retour au Camp de Ziouani, via une procédure spéciale d’entrée en Israël.


Haïti


Le Coordonnateur résident par intérim des opérations humanitaires en Haïti, M. Ross Mountain, a exprimé la profonde préoccupation de la communauté humanitaire en Haïti en ce qui concerne les récents incidents d’expulsions forcées de personnes déplacées de l’intérieur des camps dans lesquelles elles se trouvaient à Port-au-Prince.


M. Mountain a visité le camp Acra 2 à Port-au-Prince et a ensuite rencontré le Ministre haïtien des droits de l’homme et de la lutte contre l’extrême pauvreté pour discuter de la question.


M. Mountain a souligné que ces familles ont été victimes d’intimidation, de violence physique et de la destruction de leurs abris, y compris par un incendie criminel.  Tout en reconnaissant le droit des propriétaires des lieux de jouir de leur propriété, M. Mountain a rappelé que la pratique des expulsions forcées se traduit souvent par des violations des droits de l’homme, comme le droit à la vie et à la sécurité de l’individu victime de cette expulsion.


Office des Nations Unies contre la drogue et le crime


Le Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a déclaré aujourd’hui que les drogues illicites et la criminalité constituent des obstacles à l’état de droit et à la démocratie.


M. Yury Fedotov a déclaré qu’en tant que tel, il est clair qu’ils menacent la stabilité et la sécurité de régions entières ainsi que le développement économique et social.  M. Fedotov s’exprimait à l’ouverture de la cinquante-sixième session de la Commission des stupéfiants.


Plus de 1 000 représentants des États Membres et de la société civile sont à Vienne pour prendre part à la session qui se déroule jusqu’à vendredi.


Conférence de presse du mardi 12 mars


Mardi, le 12 mars, à 12 heures, dans l’auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld, les invités du Point de presse seront M. Olav Kjørven, Sous-Secrétaire général et Directeur du Bureau des politiques de développement du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD); Mme Claire Melamed, Directrice du Programme croissance, pauvreté et inégalité du « Overseas Development Institute » (ODI); et Mme Corinne Woods, Directrice de la Campagne du Millénaire des Nations Unies.  Ils feront le point sur l’enquête « MY World », qui est une évaluation mondiale menée par les Nations Unies sur les conditions pour un monde meilleur, ainsi que sur l’initiative lancée par l’ONU pour impliquer les citoyens du monde entier dans l’élaboration de l’Agenda pour le développement post-2015. 


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel