29/1/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 29 JANVIER 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Eduardo del Buey, Porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Voyages du Secrétaire général


Le Secrétaire général est arrivé à Koweït City très tôt ce matin.  Il y a rencontré l’Émir du Koweït, ainsi que le Premier Ministre et le Ministre des affaires étrangères de ce pays.  Il leur a exprimé sa reconnaissance pour le rôle important que joue le Koweït en accueillant la Conférence des donateurs pour la Syrie.  Cette Conférence a lieu à une période critique pour la Syrie, alors que la situation humanitaire continue de s’aggraver dans ce pays.  Un compte-rendu des réunions tenues dans ce cadre est disponible au Bureau du Porte-parole.


Dans l’après-midi, le Secrétaire général a rencontré M. Nabil Alaraby, Secrétaire général de la Ligue des États arabes.  Ils ont discuté de la crise en Syrie et réitéré leur ferme soutien à leur Représentant spécial conjoint, M. Lakhdar Brahimi.  Nous avons aussi publié un compte-rendu de cette réunion.


Conseil de sécurité


Le Conseil de sécurité tiendra des consultations à 15 heures cet après-midi au cours desquelles le Représentant spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes pour la Syrie, M. Lakhdar Brahimi, fera le point de la situation dans ce pays.  M. Brahimi a indiqué qu’il s’adresserait aux correspondants de presse à la sortie du Conseil de sécurité après les consultations.


Libye


Ce matin, M. Tarek Mitri, Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye, a présenté au Conseil de sécurité les travaux de la Mission d’assistance des Nations Unies à ce pays.  Il a informé les membres du Conseil que le processus d’établissement de la constitution libyenne avait connu un regain d’intérêt politique au cours des derniers mois, alors qu’augmente la pression publique sur le Congrès national général libyen pour qu’il constitue rapidement un organe de rédaction de la constitution.


M. Mitri a indiqué que, même si les conditions de sécurité restent précaires en Libye, les efforts menés dans le cadre de la réforme du secteur de la sécurité ont commencé à être plus cohérents.  Mais, a-t-il ajouté, la sécurité le long des frontières libyennes reste une question préoccupante et importante, étant donné les capacités actuelles, qui sont limitées, et les incidences probables des évènements récemment survenus au Mali.


M. Mitri s’est aussi gravement préoccupé du fait qu’il y ait toujours en Libye plusieurs milliers de personnes détenues sans procès équitable et victimes de mauvais traitements du fait du conflit.  On note quelques progrès dans la sélection et le traitement des personnes détenues à la suite du conflit que le pays a connu, a-t-il dit, mais cela reste limité.  Le Représentant spécial s’adressera bientôt aux journalistes à l’issue des consultations du Conseil de sécurité sur la Libye.


Mali


Le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, M. Jeffrey Feltman, a représenté les Nations Unies à la Conférence des donateurs pour le Mali qui s’est tenue hier au siège de l’Union africaine, à Addis-Abeba, en Éthiopie.  Dans son intervention, M. Feltman a souligné l’urgence de la situation et le ferme engagement des Nations Unies pour soutenir le Mali.  Le texte de son intervention sera disponible ultérieurement.


Sur le plan humanitaire, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a indiqué aujourd’hui qu’il se préparait à prêter assistance au Mali, dans l’éventualité d’un retour spontané de milliers de personnes déplacées par le conflit qui a lieu dans le nord du pays.  Il a dit qu’il pensait ouvrir de nouveaux centres d’assistance à Gao et dans d’autres villes du nord, dès que cela sera faisable.


Le Haut-Commissariat indique que, s’il semble que les intentions de retour augmentent, les conditions dans le nord du pays sont difficiles.  Les personnes récemment déplacées qui ont quitté le nord souffrent de graves pénuries en alimentation, en eau propre et en carburant.  En tout, environ 380 000 personnes ont fui le nord du Mali depuis le début du conflit il y a un an.  Cela inclut 230 000 personnes déplacées et plus de 150 000 réfugiés en Mauritanie, au Niger, au Burkina Faso et en Algérie.


Égypte


La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, s’est alarmée de la violence qui s’étend et du nombre croissant de morts en Égypte.  Elle exhorte toutes les parties à mener un dialogue sérieux afin de mettre fin à la dangereuse polarisation qui est à l’origine des manifestations actuelles.


Mme Pillay a aussi appelé le Gouvernement égyptien à revoir la manière dont il réagit à ces troubles, qui, a-t-elle expliqué, est allée de l’utilisation excessive de la force d’un côté, à un échec total en ce qui concerne la protection de la population, en particulier les femmes, d’un autre côté.  La Haut-Commissaire a appelé toutes les parties à s’abstenir d’avoir recours à la violence et à résoudre leurs différends de manière pacifique, sans remettre en question les droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique.


En ce qui concerne l’état d’urgence et le couvre-feu déclarés dans les districts de Ismailia, Suez et Port-Saïd, la Haut-Commissaire a estimé que cet état d’urgence devrait être régi par les règles de l’état de droit et respecter les normes internationales.


Sahara occidental


L’Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara occidental, M. Christopher Ross, a rencontré hier, à Washington, des hauts fonctionnaires du Département d’État américain.  M. Ross se rend aujourd’hui à Moscou pour la première étape dans la voie des consultations à venir avec le Groupe des Amis du Sahara occidental.  En plus des États-Unis et de la Fédération de Russie, le Groupe des Amis comprend la France, l’Espagne et le Royaume-Uni.  Au cours de ce voyage, qui durera jusqu’au 15 février, l’Envoyé personnel se rendra aussi en Allemagne et en Suisse.  Ces consultations visent à renforcer le soutien international au Sahara occidental, en prévision de la prochaine phase de négociations avec les parties et les États voisins, qui devraient avoir lieu en mars.


Grippe aviaire


L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) indique aujourd’hui que le monde risque de connaître à nouveau une épidémie de grippe aviaire comme celle, désastreuse, de 2006, à moins de renforcer au niveau mondial la surveillance et le contrôle de cette maladie et d’autres maladies animales dangereuses.  La FAO signale que de grands réservoirs de virus H5N1 existent toujours dans certains pays d’Asie et du Moyen-Orient, où la maladie est devenue endémique.  Sans contrôle approprié, la grippe aviaire pourrait se propager facilement dans le monde comme cela s’est passé lors du pic de 2006, quand 63 pays ont été touchés.


Invité du Point de presse demain


Demain, l’invitée du Point de presse sera la Conseillère pour les questions de police des Nations Unies, Mme Ann-Marie Orler.  Elle fera le point des travaux menés par la Division de la police des Nations Unies et évoquera les succès obtenus dans ce cadre.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel