21/1/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 21 JANVIER 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Conseil de sécurité


Le Secrétaire général a pris la parole lors d’un débat public du Conseil de sécurité ce matin consacré au maintien de la paix.  Il a exhorté les États Membres à fournir le personnel et les moyens dont les Nations Unies ont besoin pour opérer dans des environnements et circonstances de plus en plus compliqués.   Il a déclaré que l’ONU va procéder à des examens périodiques de ses missions, afin de s’assurer qu’elle dispose de la bonne combinaison de compétences et de capacités pour répondre à l’évolution des mandats qui lui sont donnés et aux conditions changeantes du terrain.


Le Secrétaire général a noté que, dans une résolution adoptée aujourd’hui, le Conseil de sécurité met l’accent sur le fait que les gouvernements nationaux ont la responsabilité première de déterminer les priorités de consolidation de la paix.  Il a souligné que les pays d’accueil sont les premiers responsables de la protection des civils, et que des institutions nationales efficaces sont essentielles à cet effort.  Le Secrétaire général a relevé que les partenaires nationaux des Nations Unies devraient accorder la plus grande importance à ce principe, étant donné que les opérations de maintien de la paix ne peuvent se substituer au rôle qui incombe aux institutions nationales en matière de protection des civils à l’intérieur des frontières des pays.


Syrie


Une équipe de sept agences humanitaires des Nations Unies, dirigée par le Directeur des opérations du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), M. John Ging, a visité Homs, en Syrie.  Ce matin, l’équipe a traversé des lignes des parties en conflit dans la ville de Talbiseh qui est endommagée par plus de 20 mois de violence.  La visite a été organisée en coordination avec le Gouvernement et l’opposition.


La délégation, qui est en Syrie pour évaluer les besoins humanitaires et trouver des moyens d’accroître l’accès aux personnes dans le besoin dans toutes les régions du pays, a déclaré qu’elle a été choquée par ce qu’elle a vu dans les localités de Talbiseh et Homs.


La mission a rencontré des gens qui sont dans un état alarmant concernant les besoins en nourriture, en soins de santé et en accès à l’eau potable.  Elle a également rencontré des enfants qui ont été particulièrement affectés par les combats et ont un besoin urgent de soutien psychosocial et d’accès à l’école.


M. John Ging a déclaré qu’il était « heureux que la délégation ait pu traverser les lignes d’affrontements, ce qui démontre que, là où il y a une volonté politique, il y a une possibilité de s’assurer que le droit international humanitaire et les principes humanitaires soient respectés, même en période de conflit intense comme c’est le cas en Syrie ».  Toutefois, il a souligné que « les besoins humanitaires sont énormes », et qu’il faut trouver les voies qui permettraient d’augmenter immédiatement l’ampleur des opérations de secours.

Monde arabe


Le Secrétaire général a transmis un message au Troisième Sommet arabe de développement économique et social, qui a lieu à Riyad, en Arabie saoudite, aujourd’hui.  Dans ce message, il a salué plusieurs des réformes qui sont en cours dans la région.


Dans toute la région, a-t-il relevé, le défi consiste maintenant à approfondir et élargir les efforts de réforme.  En particulier, une nouvelle ère d’espoir pour le monde arabe demande que les jeunes et les femmes aient la possibilité de réaliser leurs aspirations.  Lorsque les femmes arabes pourront jouir de leurs droits et réaliser leur plein potentiel, elles déclencheront d’énormes progrès dans leurs communautés et pays.


Dans le même temps, a-t-il souligné, la région est confrontée à des défis importants.  L’augmentation du chômage et de la marginalisation économique a alimenté le mécontentement.  Il a déclaré que, dans le but de remédier aux inégalités de longue date, nous avons besoin de mécanismes qui permettront d’accroître la participation politique et de renforcer les filets de sécurité sociale pour protéger et autonomiser les pauvres.


Afghanistan


La Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a déclaré, dans un rapport publié aujourd’hui, que la torture persiste et demeure un problème grave dans de nombreux centres de détention en Afghanistan.


La Mission a constaté que plus de la moitié des 635 prisonniers de guerre qu’elle a interrogés ont subi des mauvais traitements et des tortures, en particulier dans les 34 établissements de la Police nationale afghane (ANP) et dans les locaux de la Direction nationale de la sécurité (NDS).


Ces actes ont eu lieu en dépit des efforts importants déployés par le Gouvernement afghan et ses partenaires internationaux pour lutter contre les mauvais traitements infligés à des prisonniers de guerre.  M. Ján Kubiš, le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afghanistan, a déclaré que les conclusions du rapport sont une source de grave préoccupation.


Il a relevé que, bien que les efforts du Gouvernement afghan en vue de remédier aux pratiques abusives soient visibles, encourageants et aient produit des résultats positifs, le système n’est pas assez robuste pour éliminer les mauvais traitements infligés aux détenus.  Concrètement, il faut faire plus pour mettre un terme à la torture et la prévenir.  


Darfour


L’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour(MINUAD) a fourni plus de 456 tonnes d’aide humanitaire d’urgence, par voies terrestre et aérienne, à des milliers de civils qui ont été déplacés dans le nord du Darfour au cours des derniers jours.


L’aide, fournie par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS) et le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR), est constituée de produits non alimentaires tels que des bâches en plastique, des nattes, des couvertures et du matériel de purification d’eau.


En plus de l’appui logistique, la MINUAD a fourni des escortes de sécurité pour les travailleurs humanitaires afin de leur permettre de s’acquitter de leurs fonctions.  La Mission a également donné son appui aux efforts de médiation visant à réduire les tensions à Jabel Amir.


Darfour/Politique


Les négociations de paix entre le Gouvernement du Soudan et le « Mouvement Justice et Égalité Soudan » ont été lancées hier à Doha, au Qatar, sous les auspices du Vice-Premier Ministre du Qatar et de la Représentante spéciale par intérim de la MINUAD, qui est également la Médiatrice en chef conjointe.


La cheffe de la Mission a félicité les deux parties pour avoir tenu leur promesse de reprendre les négociations sur la base du Document de Doha pour la paix au Darfour (DDPD).  Elle a déclaré que l’Union africaine, l’Organisation des Nations Unies et d’autres acteurs nationaux et internationaux se tiennent prêts à aider les parties.


Conférence de presse du Secrétaire général demain


Demain à 11 h 45, le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, tiendra sa première conférence de presse de l’année 2013.  À cet effet, il n’y aura donc pas de Point de presse quotidien.


DPI/Exposition


Le Département de l’information des Nations Unies invite les journalistes à deux ouvertures d’expositions demain soir à 18 heures dans le hall des visiteurs du Siège de l’ONU.  Ces expositions vont marquer la Journée internationale de commémoration à la mémoire des victimes de l’Holocauste (27 janvier)dont le thème pour cette année est « Sauvetage pendant l’Holocauste: Le Courage de tendre la main ».


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel