8/1/2013
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 8 JANVIER 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Bahreïn


La déclaration suivante, portant sur la situation au Bahreïn, a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général regrette profondément l’arrêt de la Cour de cassation du Bahreïn rendu le 7 janvier, qui confirme les peines sévères, y compris des emprisonnements à vie, prononcées contre 20 activistes politiques bahreïnis.


Il réaffirme sa ferme conviction selon laquelle la promotion de la paix, de la stabilité, de la justice et de la prospérité au Bahreïn ne peut se faire que par le biais d’un dialogue national portant sur les aspirations légitimes de tous les Bahreïnis, auquel toutes les communautés puissent participer librement, sans crainte ni intimidation. 


Le Secrétaire général appelle tous les Bahreïnis à contribuer à l’instauration d’une atmosphère pacifique et propice à un tel dialogue afin qu’il commence au plus tôt.


Le Secrétaire général appelle aussi le Gouvernement du Bahreïn à donner suite à son engagement, qu’il a réaffirmé récemment, en faveur d’une réforme judiciaire.


Le Bureau de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme a aussi exprimé ses regrets à propos de la confirmation des condamnations.


Conseil de sécurité


Ce matin, en séance de consultations privées, le Conseil de sécurité a entendu une présentation de l’Envoyé spécial des Nations Unies pour le Soudan et le Soudan du Sud, M.  Haile Menkerios, qui avait trait à la situation dans les deux pays.


Le Directeur des opérations au Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), M. John Ging, a également fait un exposé devant le Conseil.


Cet après-midi, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Hervé Ladsous, s’adressera au Conseil de sécurité réuni en séance de consultations privées pour faire le point sur la situation en République démocratique du Congo.


Syrie


Les agences des Nations Unies et leurs partenaires humanitaires continuent d’aider des milliers de personnes en Syrie, malgré l’insécurité, les attaques, la fermeture des routes, les pénuries d’essence et le manque d’accès aux zones touchées par le conflit.


Depuis le début du mois de janvier, le Programme alimentaire mondial (PAM) a ainsi aidé 800 000 personnes.  Le PAM espère livrer des rations alimentaires à 1,5 million de personnes en Syrie ce mois-ci.


Selon les estimations, 2,5 millions de personnes ont besoin d’une assistance alimentaire en Syrie.  Le PAM indique qu’il est dans l’incapacité de renforcer son assistance, à cause du manque de partenaires sur le terrain et des difficultés à atteindre certaines zones du pays.  L’insécurité et la pénurie de carburant sont d’autres facteurs de complication.  Le PAM indique qu’il a récemment reçu l’accord du Gouvernement syrien pour l’importation de carburant afin de pouvoir mener ses opérations en Syrie.


D’autres agences comme le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) ont aidé plus de 150 000 personnes en leur livrant des fournitures essentielles telles que des kits d’hygiène et de premiers secours, ainsi que des vêtements chauds pour l’hiver.


Réfugiés syriens


En ce qui concerne les réfugiés syriens se trouvant dans les pays voisins, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué que les organisations humanitaires avaient intensifié leur aide cet hiver dans les lieux où les températures continuent à baisser.  En Jordanie, par exemple, des milliers de familles ont reçu des réchauds, des couvertures et d’autres articles essentiels pour passer l’hiver.


Le PAM répond aussi aux besoins des réfugiés en Iraq, en Jordanie, au Liban et en Turquie, en y distribuant des denrées et des coupons alimentaires.  Le mauvais temps sévissant dans plusieurs pays voisins a bloqué des routes, mais les agences font de leur mieux pour y faire face et procèdent actuellement à des distributions de vivres grâce à des stocks qui avaient été auparavant prépositionnés.


Iraq


La Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI) suit de près les manifestations qui se déroulent actuellement dans plusieurs gouvernorats du pays.


La Mission a réaffirmé son engagement en faveur des droits politiques et des droits de l’homme de tous les citoyens iraquiens, ainsi qu’en faveur de leurs droits sociaux, culturels et économiques, dans le cadre du respect de l’état de droit.


M. Martin Kobler, Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Iraq, a appelé les manifestants à s’abstenir de toute forme de violence et à conserver le caractère pacifique de leurs manifestations.  Il a appelé les forces de sécurité à faire preuve de la plus grande retenue dans l’application des lois et le maintien de l’ordre.


M. Kobler a également exhorté toutes les parties à s’engager dans les meilleurs délais dans un dialogue pacifique et constructif conforme à la Constitution et aux lois iraquiennes.


République démocratique du Congo (RDC)


La Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, Mme Zainab Hawa Bangura, s’est félicitée des sanctions imposées par le Conseil de sécurité aux Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) et au Mouvement du 23 mars (M23), pour sanctionner des actes de violence odieux perpétrés par ces groupes, notamment des actes répétés de violence sexuelle liés au conflit, dont ont été victimes des civils de la République démocratique du Congo (RDC).  Mme Hawa Bangura a souligné que le Comité des sanctions du Conseil de sécurité pour la RDC a montré la voie en mettant l’accent sur la nécessité de punir les crimes de violence sexuelle.


La Représentante spéciale a condamné les actes de violence sexuelle commis dans des zones contrôlées par des groupes armés, comme le M23 et les FDLR.  Elle a dit que les sanctions prises récemment par le Conseil de sécurité constituent un rappel et un signal clair que ces groupes seront tenus responsables de tout acte de violence sexuelle commis dans ces zones.


Le texte complet du communiqué est disponible en ligne en anglais et en français.


République centrafricaine


Le Programme alimentaire mondial (PAM) a indiqué aujourd’hui que ses entrepôts situés dans la ville de Bambari, en République centrafricaine, ont été pillés, et que 209 tonnes de denrées alimentaires ont été ainsi perdues.  L’agence onusienne a également indiqué que trois de ses camions ont été saccagés.


Le PAM s’est dit prêt à reprendre ses opérations en République centrafricaine aussi tôt que possible.  Avec plus de 1 000 tonnes d’aliments déposés dans ses entrepôts de la capitale du pays, Bangui, le PAM assure qu’il peut encore nourrir 300 000 personnes pendant une semaine en cas de nécessité.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel