25/11/2013
Secrétaire général
SG/T/2933

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

ACTIVITÉS DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL EN POLOGNE, DU 18 AU 21 NOVEMBRE 2013


(Adapté de l’anglais)


Le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, accompagné de son épouse, Mme Ban Soon-taek, est arrivé à Cracovie le lundi 18 novembre 2013 dans l’après-midi, en provenance de Vilnius, en Lituanie.  Cette visite en Pologne lui a également permis d’assister à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques de Varsovie.


Le Secrétaire général a d’abord voyagé par la route de Cracovie à Auschwitz -Birkenau.  Il est le deuxième Secrétaire général de l’ONU à visiter le camp de concentration nazi.  Il y était accompagné par un groupe de jeunes Polonais et de deux survivants de l’Holocauste, M. Marian Turski, Vice-président du Comité international d’Auschwitz, et le rabbin Meir Lau Yisrael, le grand rabbin de Tel-Aviv.


Le Secrétaire général a visité l’une des chambres à gaz et les fours crématoires et a déposé une gerbe de fleurs sur le mur d’exécution à Auschwitz I.


Plus tard, à proximité d’Auschwitz-Birkenau, le Secrétaire général a visité la rampe de sélection, un wagon comme celui qui a été utilisé pour le transport de victimes, et d’autres sites, notamment le bâtiment d’enregistrement.  En compagnie des jeunes, il a placé une rose blanche sur le Monument international dédié aux victimes du fascisme.  Le Secrétaire général s’est exprimé à la presse au bâtiment d’enregistrement.  (Voir communiqué de presse publié en anglais SG/SM/15478).


Au cours de sa visite, il a pu voir un certain nombre d’objets historiques, et il a eu des explications détaillées et des témoignages de survivants de l’Holocauste.


Le Secrétaire général a visité, par la suite, le Centre juif d’Auschwitz dénommé Synagogue Chevra Lomdei Mishnayot.


Le Secrétaire général s’est envolé de Cracovie à Varsovie le lundi soir pour assister à la dix-neuvième session de la Conférence des Parties (COP 19) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).


Le lendemain, à Varsovie, il a visité la tombe du Soldat inconnu, où il a participé à une cérémonie de dépôt de gerbe de fleurs.


Par la suite, il a eu un entretien avec le Président polonais, M. Bronislaw Komorowski, dont il a rendu compte à la presse.


Plus tard, le Secrétaire général a ouvert le segment de haut niveau de la COP 19.  À cette occasion, il a indiqué que la science était claire sur le fait que les activités humaines sont la principale cause des changements climatiques, et que les conséquences de ce phénomène étaient profondes.  Il a invité les dirigeants du monde à un Sommet sur les changements climatiques à New York le 23 Septembre 2014, la veille du début du débat général de l’Assemblée générale.  (Voir communiqué de presse publié en anglais SG/SM/15480)


Il s’est ensuite exprimé à la presse avec Mme Christiana Figueres, la Secrétaire exécutive de la Conférence.


Le même jour, le Secrétaire général a également participé à un événement intitulé « Le système des Nations Unies comme catalyseur de l’action climatique: Promouvoir le développement durable à faible émission de carbone », organisé par le Conseil des Chefs de secrétariat pour la coordination (CCS).


Le mercredi 20 novembre, le Secrétaire général a visité l’Initiative sur les vélos en bambou du Ghana, où il a testé un vélo en bambou avec Mme Christiana Figueres


Le Secrétaire général a participé au Dialogue sur le financement climatique, organisé par M. Marcin Korolec, Président de la COP 19, et Ministre de l’Environnement de la Pologne.  Dans son allocution, il a affirmé que les progrès sur le financement de la lutte contre les changements climatiques étaient essentiels pour renforcer la confiance dans les négociations sur un accord climatique mondial ambitieux.  (Voir communiqué de presse publié en anglais SG/SM/15482).


Ensuite, le Secrétaire général a rencontré le Premier Ministre polonais, M. Donald Tusk, en compagnie duquel il s’est adressé à la presse après leur entrevue.


Plus tard, le Secrétaire général a ouvert la « Dynamique de changement » avec Mme Christiana Figueres. (Voir communiqué de presse publié en anglais SG/SM/15486).


Le lendemain, le Secrétaire général a participé à l’ouverture de l’évènement « Villes et dialogue sous-national », où il a évoqué le rôle crucial que jouent les villes dans la lutte contre les changements climatiques.  (Voir communiqué de presse publié en anglais SG/SM/15487).


Le Secrétaire général s’est par ailleurs entretenu avec un grand nombre de représentants des principales parties à la Conférence en marge de négociations sur les changements climatiques à Varsovie, notamment les ministres de l’Alliance des petits États insulaires (AOSIS), le Groupe des 77 et la Chine, le Groupe des États d’Afrique, les pays du Groupe « BASIC » (Brésil, Afrique du Sud, Inde et Chine), la Commissaire européenne pour l’action climatique, Mme Connie Hedegaard, avec le Vice-Président de la Commission nationale du développement et de la réforme de la Chine, M. Xie Zhenhua, l’Envoyé spécial pour le changement climatique des États-Unis, M. Todd Stern, le Ministre de l’Environnement de la République de Corée, M. Yoon Seong Kyu, le Ministre de l’Environnement et des Ressources naturelles du Mexique, M. Juan José Guerra Abud, le Vice-président et Chef du Département de l’Environnement de l’Iran, Mme Massoumeh Ebtekar, et l’Envoyé spécial pour l’énergie et le climat des Émirats arabes unis, M. Sultan Al Jaber.  Il a également rencontré le Président de la COP 19 et les Présidents désignés des COP 20 et COP 21.


Le Secrétaire général est rentré à New York le 21 Novembre 2013.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel