09/09/2013
Secrétaire général
SG/T/2921

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

ACTIVITÉS DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL EN FÉDÉRATION DE RUSSIE, DU 4 AU 7 SEPTEMBRE 2013


(Adapté de l’anglais)


Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, est arrivé mercredi, le 4 septembre, dans la matinée, à Saint-Pétersbourg pour prendre part au Sommet du G-20 par un vol de nuit en provenance de New York, et après une correspondance à Moscou.


Dans l’après-midi, il a donné une conférence à l’Université d’État de Saint-Pétersbourg et a répondu aux questions des étudiants. 


Le Secrétaire général a déclaré que la communauté internationale est confrontée à de grandes épreuves et à des défis importants.  Partout dans le monde, les droits de l’homme sont en danger.  Les démocraties sont menacées.  Des voix légitimes et des mouvements de contestation sont étouffés, a-t-il dit, ajoutant que les gens sont inquiets pour l’avenir et se demandent si les institutions et les décideurs entendront leurs plaintes et y répondront. 


Le Secrétaire général a dit qu’il croyait fermement que la communauté internationale a le devoir de résoudre les crises urgentes qui se posent à notre monde, en particulier en Syrie.  Nous devons, dans le même temps, nous projeter plus loin dans la durée et agir, dès maintenant, pour relever les défis qui se posent à long terme, dont le renforcement de la reprise économique à travers le monde et l’action en faveur du développement durable, a dit M. Ban.


Il a ajouté qu’il avait trois messages étroitement liés les uns aux autres pour les dirigeants du G-20: la nécessité d’accélérer la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD); l’élaboration du programme de développement pour l’après-2015; et la nécessité de faire face aux changements climatiques.  Il a également confié qu’il était sûr que les dirigeants du G-20 allaient s’engager de manière forte dans le règlement de la crise en Syrie.  (Voir communiqué de presse publié en anglais SG/SM/15253)


Jeudi le 5 septembre, le Secrétaire général a rencontré dans la matinée le Médiateur des droits de l’homme de la Fédération de Russie, M. Vladimir Lutin.


Il a eu une série de rencontres avec des dirigeants mondiaux au cours de cette journée y compris avec la Présidente de la République de Corée, Mme Park Geun-hye; avec le Président de la Banque mondiale, M. Jim Yong Kim, et avec le Président du Kazakhstan, M. Nursultan Nazarbayev.


Dans l’après-midi et dans la soirée, le Secrétaire général a participé à la cérémonie d’ouverture du Sommet du G-20 au Palais de Konstantinovsky, à Saint-Pétersbourg.  Au cours du dîner de travail, le Secrétaire général a fait une présentation aux dirigeants mondiaux sur le développement de la situation en Syrie et leur a fait un bref exposé sur le travail de l’équipe d’enquête sur les armes chimiques envoyée par les Nations Unies en Syrie.  Il a aussi expliqué qu’il avait demandé à M. Lakhdar Brahimi, le Représentant spécial des Nations Unies et de la Ligue des États arabes pour la Syrie, de se joindre à lui à Saint-Pétersbourg pour qu’ensemble ils donnent une impulsion à la tenue d’une conférence internationale sur la Syrie à Genève.  (Voir communiqué de presse publié en anglais SG/SM/15257


Auparavant, le Secrétaire général avait indiqué que pendant que l’attention du monde est tournée vers les inquiétudes relatives à un recours possible à des armes chimiques en Syrie, il est encore plus important de soutenir la tenue de la Conférence internationale sur la Syrie prévue à Genève.  Une solution politique est la seule voie permettant de mettre fin à l’effusion de sang en Syrie, a préconisé le Secrétaire général.  Il a souligné l’importance du développement durable pour assurer une reprise économique mondiale.  Voir communiqué de presse publié en anglais sous cote SG/SM/15273


Vendredi, le 6 septembre, le Secrétaire général a participé à une réunion organisée par le Premier Ministre du Royaume-Uni, M. David Cameron en marge du Sommet pour souligner la nécessité de trouver plus de financement en faveur de l’aide humanitaire en Syrie.  (Voir communiqué de presse publié en anglais sous la cote SG/SM/15258)


Le Secrétaire général a rencontré ce jour là plusieurs dirigeants, dont la Chancelière de l’Allemagne, Mme Angela Merkel; le Président de la France, M. François Hollande; le Premier Ministre de la Turquie, M. Recep Tayyip Erdoğan; et le Président de l’Indonésie, M. Susilo Bambang Yudhoyono Le Secrétaire général était accompagné durant ces rencontres par le Représentant spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes pour la Syrie, M. Lakhdar Brahimi. 


Dans l’après-midi, le Secrétaire général a pris part à des sessions du Sommet du G-20 consacrées à la croissance, à l’emploi et à l’investissement, et au commerce.


Le Secrétaire général a quitté Saint-Pétersbourg samedi, le 7 septembre, et est arrivé le même jour à New York. 


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel