22/07/2013
Secrétaire général
SG/T/2913

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

ACTIVITÉS DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL EN FRANCE, LES 14 ET 15 JUILLET 2013


(Adapté de l’anglais)


Le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, qui était accompagné de son épouse, Mme Ban Soon-taek, est arrivé à Paris en provenance de New York le dimanche du 14 juillet dans la matinée.


Au cours de cette matinée, il a été l’invité présidentiel du défilé militaire célébrant la Fête nationale de la France –la prise de la Bastille– qui, cette année, a inclus dans le défilé les Casques bleus de la nouvelle Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).


Après la parade militaire, le Secrétaire général a rencontré M. Ivo Josipović, Président de la République de Croatie.  Lors de cette rencontre, le Secrétaire général a félicité le Gouvernement et le peuple de Croatie pour leur nouvelle adhésion à l’Union européenne.  Il a encouragé la Croatie à partager son expérience avec les pays voisins qui souhaitent également rejoindre l’Union européenne.


Le Secrétaire général a ensuite participé à un déjeuner offert par le Président de la France, M. François Hollande, en l’honneur de ses invités au défilé.


Plus tard, au cours de l’après-midi, le Secrétaire général s’est entretenu avec M. Dioncounda Traoré, le Président par intérim de la République du Mali.  Ils ont échangé leurs vues sur le mandat de la MINUSMA, la nécessité de poursuivre des efforts vers un dialogue national inclusif, et la situation des droits de l’homme dans le pays.  Le Secrétaire général a également noté l’importance de la prochaine élection présidentielle malienne et a souligné qu’il est important qu’elle soit crédible, qu’elle se déroule dans le calme, et que son résultat soit accepté par tous les Maliens.


Le Secrétaire général a également rencontré le Ministre français de la Défense, M. Jean-Yves Le Drian.  Ils ont discuté de la situation au Mali, y compris du mandat de la MINUSMA et du soutien des troupes françaises à la Mission, ainsi que des progrès réalisés dans la mise en œuvre de l’Accord préliminaire du 18 juin.  Ils ont aussi procédé à un échange de vues sur la situation en République démocratique du Congo, au Liban et en Syrie.


Dans la soirée, le Secrétaire général a également rencontré M. Yann Arthus-Bertrand, Ambassadeur de bonne volonté du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), avant d’assister, depuis le siège de l’UNESCO à Paris, en compagnie de Mme Irina Bokova, la Directrice générale de l’UNESCO, au feu d’artifice donné à l’occasion de la Fête nationale de la France.


Le lendemain, lundi 15 juillet, le Secrétaire général a eu un petit déjeuner de travail avec l’Envoyé spécial conjoint de l’Organisation des Nations Unies et de la Ligue des États arabes en Syrie, M. Lakhdar Brahimi.


Il a ensuite rencontré M. Abdou Diouf, le Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) avec lequel il a discuté des situations au Mali, en Guinée, à Madagascar, en République centrafricaine et en Guinée-Bissau, ainsi que des Objectifs du Millénaire pour le développement et du programme de développement pour l’après-2015.  Par la suite le Secrétaire général a eu un bref échange avec la presse.


Le Secrétaire général a ensuite eu une série de discussions avec le Premier Ministre de la France, M. Jean-Marc Ayrault, qui ont été suivies d’une rencontre avec le Président de la République française, M. François Hollande.  Durant ces réunions, le Secrétaire général et ses interlocuteurs ont discuté de la situation au Mali, au Sahel, en Égypte, et en Syrie.


Le Secrétaire général et le Président de la France se sont accordés sur la nécessité de mettre fin à la violence dans l’est de la République démocratique du Congo.  Par ailleurs, ils ont discuté des changements climatiques et de la nécessité de parvenir à un accord mondial juridiquement contraignant sur la question d’ici à 2015.


S’adressant aux journalistesaprès sa rencontre avec le Président Hollande, le Secrétaire général a déclaré qu’il avait demandé le soutien de la France pour faire face à l’insuffisance des capacités dont dispose la MINUSMA pour la mise en œuvre de son mandat, notamment en termes de moyens de transports et d’hélicoptères de combat.


Durant la rencontre qu’il a eue avec le Président de l’Assemblée nationale, M. Claude Bartolone, le Secrétaire général a noté le rôle important des parlementaires, ainsi que l’importance de la représentation des femmes dans les parlements.  Ils ont aussi discuté de l’importance de la lutte contre la discrimination à l’égard des femmes.


Après le déjeuner offert par M. Bartolone, le Secrétaire général et sont épouse ont pris l’avion pour rentrer à New York.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel