30/05/2013
Secrétaire général
SG/T/2902

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

ACTIVITÉS DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL AU MOZAMBIQUE DU 20 AU 22 MAI


(Adapté de l’anglais)


Le Secrétaire général est arrivé à Maputo lundi matin 20 mai, après un vol en provenance de Moscou via Londres et Johannesburg.


Le Secrétaire général a d’abord rencontré l’Équipe de pays des Nations Unies et a eu une réunion avec le personnel de l’ONU. 


Il s’est ensuite rendu à l’Assemblée nationale où il a rencontré sa Présidente, Mme Veronica Nataniel Macamo Dhlovo, et des dirigeants du Parlement issus du parti au pouvoir et de l’opposition.


Puis, le Secrétaire général a pris part à une table ronde sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et le programme de développement durable pour l’après-2015.  Il a dit que les pays développés avaient besoin de modifier les modes non durables de consommation et de production et de réduire les émissions de gaz responsables du réchauffement climatique.  Les pays en développement devaient trouver une voie de développement durable susceptible de réduire la pauvreté et d’accroître le bien-être pour tous, sans surcharger davantage la planète, a-t-il déclaré.  Voir Communiqué de presseSG/SM/15035.


Dans la soirée, le Secrétaire général a participé à une discussion sur les industries extractives et la façon de mieux gérer les ressources naturelles du Mozambique, avec des membres du Gouvernement et des représentants du monde des affaires, de la société civile et du corps diplomatique. 


Le mardi matin 21 mai, le Secrétaire général a rencontré le Président Armando Emilio Guebuza dans son bureau.


Ensuite, il a donné une conférence de presse avec le Ministre des affaires étrangères, M. Oldemiro Marques Balói, au cours de laquelle il a félicité le Mozambique pour avoir été classé parmi les 10 économies en développement les plus rapides dans le monde pendant la dernière décennie.  Mais il a noté qu’il y avait encore de nombreux obstacles et de défis au développement.  Il a également évoqué les récents affrontements dans la partie orientale de la République démocratique du Congo (RDC), affirmant que la violence avait souligné l’importance de mettre en œuvre l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération sur la République démocratique du Congo et dans la région des Grands Lacs.


Ensuite, le Secrétaire général a eu une réunion avec les membres de la Commission nationale des droits de l’homme du Mozambique.  Voir Communiqué de presse SG/SM/15037.


Il s’est ensuite rendu à l’école secondaire Samsão Muthemba pour rencontrer des étudiants et discuter de la campagne UNITE visant à mettre fin à la violence à l’encontre des femmes et des filles.


Plus tard, le Secrétaire général s’est rendu à l’Institut des relations internationales ISRI où il a prononcé un discours et a répondu aux questions des étudiants.  Il a dit que le Mozambique était en mouvement et que l’Afrique progressait.  Il a ajouté que s’il considérait les obstacles, il était néanmoins plein d’optimisme.  Il a exhorté les étudiants à combiner idéalisme et pragmatisme, et à reconnaître que les possibilités et les risques allaient de pair.  Voir le Communiqué de presse SG/SM/15038.


Dans la soirée, le Secrétaire général a participé à un dîner offert par le Président du Mozambique au palais d’État Ponta Vermella.


Mercredi 22 mai, le Secrétaire général a quitté le Mozambique pour Kinshasa, où il est arrivé le matin même. 


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel