16/10/2013
Secrétaire général
SG/SM/15399
DEV/3050
OBV/1270

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL RÉCLAME DES MESURES POUR COMBATTRE LA MALNUTRITION,

« FAIM INSOUPÇONNÉE » QUI AFFECTE DEUX MILLIARDS DE PERSONNES


Vous trouverez ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, publié à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, célébrée le 16 octobre:


Alors que nous vivons à une époque d’abondance, plus de 840 millions de personnes ont faim dans le monde, un chiffre qui devrait susciter l’indignation et donner lieu à une réponse concertée.


Mais le problème va bien plus loin.  Deux milliards de personnes souffrent de la « faim insoupçonnée » provoquée par la malnutrition.  La mauvaise alimentation est également responsable du surpoids, qui touche 1,4 milliard de personnes, dont environ un tiers sont obèses et susceptibles d’avoir une coronaropathie, du diabète ou d’autres problèmes de santé.


Pour améliorer l’alimentation, et assurer ainsi à chacun la jouissance de son droit à l’alimentation, il faut perfectionner les systèmes alimentaires.  Aussi convient-il d’adopter des méthodes et des politiques plus judicieuses et de faire les investissements nécessaires, qui tiennent compte de l’environnement, de la population et des institutions et qui permettent de mettre en place des processus durables de production, de transformation et de distribution des produits agricoles.


Je suis heureux de constater que bon nombre de pays ont répondu au Défi Faim zéro et se sont engagés à œuvrer ensemble à l’instauration de systèmes alimentaires durables.


Ensemble, nous pouvons faire en sorte que chacun dispose tous les jours de suffisamment d’aliments nutritifs.  Alors que nous célébrons la Journée mondiale de l’alimentation, donnons-nous comme objectif d’éradiquer la faim une fois pour toutes.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel