8/10/2013
Secrétaire général
SG/SM/15379
OBV/1266

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

« PLUS D’UN ADULTE SUR CINQ DE PLUS DE 60 ANS SOUFFRE DE TROUBLES MENTAUX OU NEUROLOGIQUES,

COMME LA DÉMENCE ET LA DÉPRESSION », S’ALARME LE SECRÉTAIRE GÉNERAL


On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale, le 10 octobre, consacrée cette année aux personnes âgées: 


Partout dans le monde, on a de plus en plus conscience du vieillissement de l’humanité, le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans devant doubler au milieu du siècle pour passer d’à peine plus de 605 millions en 2000 à environ 2 milliards d’ici à 2050.


Nous pouvons tous profiter de la chaleur et de la sagesse des générations plus âgées.  Alors que la plupart des gens espèrent connaître de vieux jours heureux, plus d’un adulte sur cinq de plus de 60 ans souffre de troubles mentaux ou neurologiques comme la démence et la dépression.


Ces troubles mentaux ne sont pas toujours détectés par les professionnels de la santé ni par les personnes âgées elles-mêmes.  Pire encore, les malades hésitent souvent à demander de l’aide compte tenu des préjugés associés à ce type de maladie.  En outre, l’abandon matériel et les mauvais traitements sont des pratiques odieuses auxquelles les personnes âgées sont exposées et qui sont parfois à l’origine des problèmes de santé mentale.


Cette année, la Journée mondiale de la santé mentale est consacrée aux personnes âgées, offrant l’occasion de faire mieux connaître les problèmes dont elles souffrent et de les surmonter.


Notre voie est toute tracée.  En mai, l’Assemblée mondiale de la santé a adopté un Plan d’action global pour la santé mentale jusqu’en 2020.  Aux termes de ce plan, il est essentiel que les services sociaux et les services de santé coordonnent leurs efforts pour apporter une réponse efficace aux problèmes de santé mentale.  Il est également demandé dans le Plan de tenir compte des besoins sanitaires et sociaux à tous les stades de la vie, pendant l’enfance, l’adolescence, l’âge adulte et la vieillesse.


En cette Journée mondiale de la santé mentale, j’engage toutes les parties intéressées à redoubler d’efforts pour mettre en œuvre le Plan d’action en faveur de tous ceux qui souffrent de problèmes de santé mentale, et surtout les personnes âgées qui nécessitent des soins particuliers.  Agir avec humanité sera bénéfique pour la société tout entière.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel