17/8/2013
Secrétaire général
SG/SM/15221
AFR/2682

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

M. BAN KI-MOON APPELLE LES AUTORITÉS ET LES LEADERS POLITIQUES ÉGYPTIENS À ADOPTER UN PLAN CRÉDIBLE

POUR CONTENIR LA VIOLENCE ET RELANCER LE PROCESSUS POLITIQUE


La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général est alarmé par les développements en cours en Égypte et la flambée généralisée de manifestations violentes, ainsi que par l’usage excessif de la force pour les juguler. 


Il condamne fermement les attaques qu’il juge inacceptables contre les églises, les hôpitaux et autres établissements publics.  Quels que soient les reproches, il ne saurait avoir de justification à la destruction des infrastructures et des biens si importants pour l’avenir de l’Égypte.


Le Secrétaire général estime qu’empêcher de nouvelles pertes en vies humaines devrait être la plus haute priorité des Égyptiens en ce moment dangereux.  Il exhorte ceux qui sont dans la rue et ceux qui détiennent le pouvoir à faire preuve d’un maximum de retenue et à passer immédiatement à l’apaisement. 


M. Ban Ki-moon appelle les autorités et les leaders politiques à adopter un plan crédible pour contenir la violence et relancer le processus politique pris en otage par la violence.  Le temps presse.


Le Secrétaire général a déjà constaté que les horloges politiques ne tournent que vers la droite et non vers la gauche.  Il appelle tous les Égyptiens à résoudre leurs différends de manière pacifique pour aller de l’avant.  Avec une polarisation aussi radicale dans la société égyptienne, les autorités et les leaders politiques partagent la responsabilité de mettre fin à la violence en cours.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel