18/06/2013
Secrétaire général
SG/SM/15118
AFR/2648

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL SALUE L’ACCORD SIGNÉ ENTRE LE GOUVERNEMENT MALIEN, LE MOUVEMENT POUR LA LIBÉRATION DE L’AZAWAD

ET LE HAUT CONSEIL POUR L’UNITÉ DE L’AZAWAD


La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU: 


Le Secrétaire général salue la signature ce mardi 18 juin à Ouagadougou, Burkina Faso, d’un accord entre le Gouvernement du Mali, le Mouvement national pour la libération de l’Azawad et le Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad.  Cet accord prévoit un cessez-le-feu immédiat, ouvre la voie à la tenue de l’élection présidentielle sur l’ensemble du territoire malien et engage les parties à discuter d’une paix durable au Mali à travers un dialogue inclusif qui aura lieu après l’élection.


Le Secrétaire général est encouragé par l’engagement des parties en faveur de la réconciliation nationale et de la résolution des différends par le dialogue.  Il les exhorte à s’atteler dès aujourd’hui à la mise en œuvre de l’accord.


Le Secrétaire général salue la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour ses efforts de médiation, qui ont été menés par lePrésident Blaise Compaoré, du Burkina Faso, et le Président Goodluck Jonathan, du Nigéria, avec l’appui de l’Union africaine etdesNations Unies.  Il réitère la disponibilité des Nations Unies à appuyer la mise en œuvre de l’accord à travers la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) et le système des Nations Unies, en coopération avec ses partenaires de la Mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (MISMA), de l’Union africaine et de la CEDEAO.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel