23/05/2013
Secrétaire général
SG/SM/15041
OBV/1221
FEM/1958

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

« LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE L’ÉLIMINATION DE LA FISTULE OBSTÉTRICALE EST UNE

OCCASION IMPORTANTE DE SENSIBILISER LE PUBLIC À UNE AFFECTION MAL CONNUE »


On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de la Journée internationale de l’élimination de la fistule obstétricale, le 23 mai: 


Le miracle de la naissance, la rencontre avec l’enfant et son éducation jusqu’à l’âge adulte sont pour la femme enceinte autant de raisons de faire preuve d’impatience.  Si nous préférons penser surtout à ces moments de bonheur, il ne faut pas oublier que de graves risques rendent le chemin périlleux pour celles qui n’ont pas accès à des soins médicaux adaptés.


Trois millions de femmes vivent aujourd’hui avec une lésion qui se forme pendant l’accouchement et peut avoir des conséquences très handicapantes pendant des dizaines d’années.  La fistule obstétricale, généralement causée par un travail prolongé ou difficile, est désormais rare dans les pays industrialisés, mais encore trop répandue dans les pays pauvres où l’insuffisance des soins médicaux et la stigmatisation se conjuguent pour faire d’une affection évitable un fléau aux conséquences dévastatrices.


Les femmes atteintes de fistule obstétricale meurent parfois dans la honte, abandonnées par leur famille, et souffrent souvent toute leur vie des conséquences physiques et psychologiques de leur affection – mais il y a de l’espoir.  Les professionnels qualifiés savent désormais comment traiter les patientes.  Avec de l’aide, celles qui ont été mises à l’index peuvent réintégrer leur communauté.


Pour réussir, il faudra procéder avec compassion et sensibilité, et il faudra avant tout disposer de moyens financiers.  Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) fait donc équipe avec divers partenaires pour mener une campagne mondiale pour éliminer les fistules.


Cette action s’inscrit dans le cadre des efforts qui sont plus généralement déployés pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement et mobiliser des partenaires à l’appui de l’initiative « Toutes les femmes, tous les enfants ».  Les effets bénéfiques de cette campagne ne toucheront pas seulement les femmes directement concernées mais également les enfants, qui seront élevés par des mères en bonne santé, et les communautés, qui récolteront les fruits de leurs contributions.


La Journée internationale de l’élimination de la fistule obstétricale est une occasion importante de sensibiliser le public à une affection mal connue, même dans les sociétés où elle est répandue, et encore moins là où elle ne l’est pas.  Plus nous ferons connaître ce fléau et plus nous le combattrons aujourd’hui, moins nous connaîtrons la fistule obstétricale demain, car elle aura presque disparu.


Mettons cette Journée à profit pour aider les mères, protéger les enfants et avancer sur le chemin du progrès pour tous.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel