22/03/2013
Secrétaire général
SG/SM/14897

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BAN KI MOON CONDAMNE L’ATTENTAT PERPÉTRÉ CONTRE LA MOSQUÉE IMAM, À DAMAS

ET RAPPELLE QUE LE FAIT DE VISER DES CIVILS CONSTITUE UN CRIME DE GUERRE


La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU:


Le Secrétaire général condamne dans les termes les plus forts l’attaque terroriste menée contre la mosquée Imam à Damas hier, et qui a provoqué de nombreux morts et blessés.  Il présente ses plus sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.  Le Secrétaire général croit que cette dernière horreur, et celles qui l’ont précédée, doivent faire l’objet rapidement d’une enquête approfondie et que leurs auteurs doivent être traduits en justice.


Le Secrétaire général renouvelle son appel à toutes les parties pour qu’elles honorent leurs obligations au regard du droit international humanitaire.  Le fait de viser délibérément des civils et des cibles civils, y compris les lieux de cultes, constitue un crime de guerre.  Ces actes de haine doivent cesser immédiatement.


Le Secrétaire général réitère sa ferme conviction que le recours à la violence et aux moyens militaires ne conduira qu’à plus de souffrances et de destructions.  La solution politique est le seul moyen de sortir de ce conflit.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel