14/02/2013
Secrétaire général
SG/SM/14818
FEM/1936

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

« UN MILLIARD DE PERSONNES DEBOUT CONTRE LA VIOLENCE »: BAN KI-MOON DEMANDE À TOUS LES GOUVERNEMENTS

DE PRENDRE UN ENGAGEMENT CONCRET POUR METTRE FIN À LA VIOLENCE CONTRE LES FEMMES ET LES FILLES


On trouvera ci-après le texte du message adressé par le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à la campagne « Un milliard de personnes debout contre la violence », le 14 février:


La pandémie mondiale de violence contre les femmes et les filles prospère dans une culture de discrimination et d’impunité.  Nous devons faire entendre notre voix.  C’est pourquoi j’ai lancé ma campagne mondiale « Tous unis pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes ».  Dans ce contexte, je suis fier d’élever la voix avec force et de me joindre à tous ceux qui participent à la campagne « Un milliard de personnes debout contre la violence ».


Mais ce mouvement ne doit pas se résumer à une journée de mobilisation; ce doit être une journée qui suscite une action.


Dans moins de trois semaines, à la réunion de la Commission de la condition de la femme, la communauté mondiale se rendra au Siège de l’Organisation des Nations Unies pour la plus vaste réunion jamais organisée par l’Organisation afin de mettre un terme à la violence contre les femmes et les filles.  Dix-huit gouvernements se sont engagés à participer à ce rassemblement historique avec de nouvelles initiatives visant à mettre fin à la violence sexiste en améliorant l’accès à la justice, en ratifiant les conventions internationales, en renforçant la protection, en alourdissant les sanctions et en améliorant la prévention et l’éducation.  Ils participent à l’initiative lancée par ONU-Femmes engageant les gouvernements à mettre un terme à la violence contre les femmes et les filles.


Je vous encourage tous à exhorter vos dirigeants à s’associer à cet effort.  En cette journée spéciale, je demande instamment à tous les gouvernements de nous adresser un message à l’occasion de la Saint-Valentin: un engagement concret à agir afin de mettre fin à la violence contre les femmes et les filles.  Apportez cet engagement à la réunion de la Commission de la condition de la femme à New York, dans 18 jours.


En unissant nos efforts, nous pouvons mettre un terme à la violence contre les femmes et les filles et édifier un monde où chacune pourra vivre à l’abri du harcèlement et de la peur.  Cette démarche aura des avantages qui se répercuteront bien au-delà des personnes touchées, lesquelles acquerront les moyens de contribuer à créer un monde meilleur.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel