12/02/2013
Secrétaire général
SG/SM/14813

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CONDAMNE FERMEMENT L’ATTAQUE MEURTRIÈRE PERPÉTRÉE À LA FRONTIÈRE ENTRE LA SYRIE ET LA TURQUIE


Il rappelle à toutes les parties leurs obligations en vertu du droit international humanitaire


La déclaration suivante a été communiquée, ce soir, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon :


Le Secrétaire général condamne fermement l’attaque perpétrée à Cilvegozu, à la frontière entre la Turquie et la Syrie, qui a causé la mort de ressortissants turcs et syriens.  Il adresse ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement à ceux qui ont été blessés.  Il souligne que le recours à la violence contre des civils est inacceptable.


Tandis que les affrontements continuent de faire rage en Syrie, les menaces à la paix et à la sécurité augmentent dans la région.  Le Secrétaire général réitère qu’il est profondément préoccupé par les répercussions de la crise syrienne sur les pays voisins.  Il appelle à nouveau toutes les parties à s’abstenir de recourir à la violence, à faire preuve de retenue et à avancer vers une solution politique.  Le Secrétaire général rappelle à toutes les parties leurs obligations en vertu du droit international humanitaire.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel