11/02/2013
Secrétaire général
SG/SM/14807
AFR/2512

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

APRÈS LE MEURTRE DE TROIS MÉDECINS NORD-CORÉENS AU NIGÉRIA, M. BAN KI-MOON APPELLE TOUS LES PAYS DU MONDE À PROTÉGER LES AGENTS DE LA SANTÉ ET LEUR TRAVAIL ESSENTIEL


La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général condamne fermement le meurtre de trois médecins de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), qui a été commis dans le nord-est du Nigéria, quelques jours seulement après celui d’agents de la santé.  Le Secrétaire général présente ses sincères condoléances aux familles de toutes les victimes.


Ceux qui ont été tués travaillaient, en toute générosité, à des opérations essentielles en faveur des personnes les plus vulnérables.  De telles attaques limitent gravement l’accès des agents de santé aux populations qui en ont le plus besoin.  Ces attaques pourraient aussi avoir des effets dévastateurs sur la lutte pour l’amélioration de la santé des gens partout dans le monde.


Ces actes de violence odieux contre des agents de la santé, dans le monde, sont inacceptables.  Le Secrétaire général encourage tous les pays à protéger les agents de la santé afin qu’ils puissent continuer à améliorer la santé des populations et à sauver des vies.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel