27/9/2013
Conseil de sécurité
SC/11133
AFR/2705
L/3216

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR L’ARRÊT RENDU EN APPEL

CONTRE CHARLES TAYLOR PAR LE TRIBUNAL SPÉCIAL POUR LA SIERRA LEONE


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de septembre, M. Gary Quinlan (Australie):


Les membres du Conseil de sécurité saluent l’arrêt rendu en appel contre l’ancien Président de la Sierra Leone, Charles Taylor, par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone qui a confirmé la condamnation à une peine d’emprisonnement de 50 ans prononcée contre ce dernier pour planification et complicité de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre pendant la guerre civile dans ce pays.  Les crimes et violations graves du droit international humanitaire comme le meurtre, le viol et l’enrôlement d’enfants dans les forces armées sont particulièrement préoccupants.  Cet arrêt marque une étape importante dans les efforts faits pour traduire en justice ceux qui portent la plus grande responsabilité de ces crimes, quel que soit leur statut officiel.  Les membres du Conseil de sécurité se déclarent une fois encore résolus à mettre fin à l’impunité pour les violations graves du droit international humanitaire.


Les membres du Conseil mesurent l’importance que revêt cet arrêt pour les victimes des crimes commis en Sierra Leone et leur expriment leur plus profonde compassion de même qu’à ceux qui ont souffert pendant les hostilités.


Les membres du Conseil félicitent le Tribunal spécial pour la Sierra Leone d’avoir rendu cet arrêt définitif qui conclut le procès en appel dans l’affaire Charles Taylor et se réjouissent à la perspective de voir le Tribunal terminer bientôt ses travaux.  Ils entendent à l’avenir appuyer fermement le Tribunal spécial résiduel lorsque celui-ci commencera de fonctionner au cours des prochaines semaines et invitent les États Membres à contribuer généreusement à son financement.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel