6/6/2013
Conseil de sécurité
SC/11027
PKO/354

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LA FORCE

DES NATIONS UNIES CHARGÉE D’OBSERVER LE DÉSENGAGEMENT (FNUOD)


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juin, M. Mark Lyall Grant (Royaume-Uni):


Les membres du Conseil de sécurité ont fermement condamné les affrontements intenses dans la zone de séparation, y compris l’attentat au cours duquel deux soldats de la FNUOD ont été blessés.  Ils ont demandé instamment que soit pleinement respecté l’accord de dégagement du 31 mai 1974.


Les membres du Conseil ont appelé toutes les parties à coopérer pleinement et de bonne foi avec la FNUOD pour lui permettre d’agir en toute liberté et pour assurer l’entière sécurité de son personnel.  Ils se sont dits profondément préoccupés par le fait que toute activité militaire organisée par quelque acteur que ce soit dans la zone de séparation menace un cessez-le-feu pourtant durable et la population civile locale.  Les membres du Conseil ont également constaté avec beaucoup d’inquiétude qu’il s’est produit ces derniers mois un certain nombre d’incidents qui mettent en péril la sûreté et la sécurité du personnel des Nations Unies, et ont souligné qu’ils continueraient de suivre de près la situation.


Les membres du Conseil ont réaffirmé leur soutien sans faille à la FNUOD et exprimé leur plus profonde gratitude au personnel de la Force et aux pays qui lui fournissent des contingents, y compris le Groupe d’observateurs au Golan de l’Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve (ONUST).  Ils rappellent la demande qu’ils ont adressée au Secrétaire général dans la résolution 2084 (2012) du Conseil, le priant de veiller à donner à la Force les moyens de s’acquitter de son mandat.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel