20/03/2013
Communiqué de presse
ENV/DEV/1341
OBV/1196

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LES NATIONS UNIES CÉLÈBRENT LA PREMIÈRE JOURNÉE INTERNATIONALE DES FORÊTS

 ET LE RÔLE VITAL DES FORÊTS POUR SOUTENIR LA VIE


(Adapté de l’anglais)


Depuis des siècles, les forêts sont des sources primordiales de nourriture et d’eau, ainsi que de ressources diverses indispensables à notre survie et à un développement durable.  Elles jouent aussi un rôle central dans la lutte contre les changements climatiques.  Malgré la multitude de journées spéciales consacrées à divers aspects clefs de la vie, aucune journée mondiale n’a été fixée pour célébrer les forêts.


En proclamant le « 21 mars Journée internationale des forêts », l’ONU a créé un nouveau cadre pour sensibiliser le public à l’importance que revêtent tous les types d’écosystèmes forestiers pour réaliser un développement durable.  Dans un message adressé à cette occasion, le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a invité les gouvernements, les entreprises et tous les secteurs de la société à s’engager à réduire la déforestation, à empêcher la dégradation des forêts, à faire reculer la pauvreté et à promouvoir des modes de subsistance durables pour toutes les populations sylvicoles.


Si Wu Hongbo, Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales, a appelé à des politiques, des lois et des institutions assurant une gestion durable de nos forêts, la Directrice du Secrétariat du Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF), Mme Jan McAlpine, a estimé que cette première Journée internationale devrait être non seulement l’occasion de se féliciter des ressources procurées par les forêts mais aussi de rendre hommage à tous ceux qui œuvrent pour la préservation de nos forêts et de nos arbres.


Cette Journée internationale des forêts intervient, un peu plus de deux semaines avant la tenue à Istanbul (8 au 19 avril), de la dixième session du Forum des Nations Unies sur les forêts qui a été déterminant pour encourager des politiques et pratiques en matière de gestion durable des forêts durables.  Au-delà des questions techniques et délibérations politiques, cette session sera également marquée par la remise du prix 2013, le Festival international du film sur les forêts, et le prix international de la photographie sur les Forêts.


Les dirigeants d’organismes de l’ONU travaillant sur les forêts ont salué l’avènement d’une Journée qui aidera les peuples à reconnaître le rôle vital des forêts dans leur vie.  Le Directeur général adjoint du Département des forêts de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), M. Eduardo Rojas-Briales, a estimé que cette Journée permet d’attirer l’attention mondiale sur les ressources que les forêts offrent à l’humanité, qu’il s’agisse

de produits alimentaires ou de revenus, en particulier à plus d’un milliard de personnes parmi les plus pauvres, et sur le rôle vital qu’elles jouent en matière d’adaptation aux changements climatiques, de protection des sols et des ressources en eau. 


« En mettant en œuvre les objectifs relatifs aux forêts du Plan stratégique pour la diversité biologique, les gouvernements ne protègeront pas uniquement la biodiversité de nos forêts, mais garantiront aussi le bien-être des générations présentes et futures », a insisté, de son côté, le Secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique, M. Braulio Ferreira de Souza Dias. 


« L’avenir appartient aussi aux fermiers, spécialistes de la sylviculture, pêcheurs et populations rurales qui déterminent comment les ressources naturelles doivent être gérées », a rappelé le Directeur général du Centre pour la recherche forestière internationale, M. Peter Holmgren.  Sur le même ton, le Président de l’Union internationale des instituts de recherches forestières, M. Niels Elers Koch, a fait remarquer qu’en fournissant des informations scientifiques de qualité aux décideurs nationaux, régionaux et mondiaux, la recherche forestière a un impact positif sur le terrain pour les modes de subsistance, la protection de l’environnement et le développement durable.


Le Fonds pour l’environnement mondial, qui a consacré 450 millions de dollars à des projets forestiers depuis 2010 et attiré 3,6 milliards de dollars de cofinancement dans plus de 50 pays, s’estime bien placé pour lutter contre la déforestation qui coûte à la communauté mondiale 13 millions d’hectares de forêt naturelle par an.  La Présidente du Fonds, Mme Naoko Ishii, a assuré que la Journée internationale était une excellente opportunité pour mettre en lumière les succès obtenus en matière de protection des forêts.


Rappelant que les forêts tropicales couvrent 1,7 milliard d’hectares, le Directeur de l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT), M. Emmanuel Ze Meka, a souligné les initiatives menées par son organisation en collaboration avec les gouvernements, les institutions de recherche, les ONG et les communautés locales pour préserver ce grand patrimoine essentiel à la vie sur notre planète. 


Pour plus d’informations, veuillez contactez M. Dan Shepard, Département de l’information, tél.: 1 (212) 963-9495; courriel shepard@un.org.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel