30/1/2013
Conseil économique et social
ECOSOC/6558
ONG/768

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Comité des organisations non gouvernementales

Session ordinaire de 2013

15e séance - matin


LE COMITÉ DES ONG SUSPEND SA SESSION ET ACCORDE LE STATUT CONSULTATIF SPÉCIAL

À QUATRE ORGANISATIONS AFRICAINES


Le Comité des ONG*, qui a suspendu sa session de 2013, a recommandé, aujourd’hui, au Conseil économique et social (ECOSOC) d’octroyer le statut consultatif spécial à 13 ONG dont 4 africaines: «  Organisation des laïcs engagés du Sacré-Cœur pour le développement de Kimbondo » de la République démocratique du Congo (RDC) »; International Union of Parents and Teachers » du Ghana, « Vicony’s Global Success World » du Cameroun et «  Youth for a Child In Christ » du Zimbabwe. 


Toujours aujourd’hui, les 19 membres du Comité* ont reporté l’examen des demandes de 70 ONG mais ont en revanche classé les demandes de 15 autres ONG qui, après les trois rappels obligatoires, n’ont pas répondu aux questions qui leur ont été soumises.


Le Comité, qui a clos aujourd’hui la première partie de sa session de 2013, aura en tout recommandé le statut consultatif général à deux ONG et le statut consultatif spécial à 144.  Les chiffres définitifs seront livrés, le vendredi 8 février, date à laquelle le Comité adoptera le rapport final de cette partie des travaux, avant la reprise de session prévue du 21 au 30 mai 2013. 


Toujours aujourd’hui, le Comité a complété son bureau par l’élection de Maria Pavlova Tzotzorkova-Kaymaktchieva de la Bulgarie et d’Eduardo Lopez du Pérou, qui rejoignent leurs homologues vice-présidents, Hassan Hamid Hassan du Soudan et Peter Werbrugghe de la Belgique.  Eduardo Lopez fera aussi fonction de Rapporteur et, avec ses collègues du bureau, il travaille sous la houlette du Président Marghoob Saleem Butt du Pakistan.


Organe subsidiaire de l’ECOSOC, le Comité peut recommander à l’ECOSOC l’octroi du statut consultatif général, du statut consultatif spécial ou de l’inscription sur la Liste.


Le statut consultatif général concerne les ONG qui poursuivent des activités couvrant la plupart des domaines d’action du Conseil économique et social.  Ces ONG sont autorisées à soumettre au Conseil des communications écrites et des pétitions, et à proposer l’inscription de points à l’ordre du jour du Conseil et de ses organes subsidiaires.


Le statut consultatif spécial concerne, quant à lui, des ONG internationalement reconnues pour leur compétence particulière dans certains domaines d’activité du Conseil.  Elles peuvent également soumettre des communications écrites et des pétitions.  L’inscription sur la Liste concerne les ONG qui contribuent de temps à autre aux travaux du Conseil.  Elles ne peuvent soumettre au Conseil que des communications écrites.


Aujourd’hui, la représentante de la Belgique s’est dite préoccupée face au grand nombre de dossiers à examiner, dont 225 nouvelles demandes, et à la tendance croissante des délégations à multiplier les questions.  Se félicitant, pour sa part, d’une session « pacifique », son homologue du Soudan a invité les membres du Comité à continuer à autoriser les ONG à se rapprocher de l’ECOSOC.  De nombreux dossiers ont pourtant été rejetés par le Comité, a fait observer la représentante de la Bulgarie, pour laquelle la qualité du travail doit rester « notre principale préoccupation ».


Pour en savoir plus sur le Comité, veuillez consulter le site Internet www.un.org/esa/coordination/ngo.


* Belgique, Bulgarie, Burundi, Chine, Cuba, États-Unis, Fédération de Russie, Inde, Israël, Kirghizistan, Maroc, Mozambique, Nicaragua, Pakistan, Pérou, Sénégal, Soudan, Turquie et Venezuela.


NOUVELLES DEMANDES D’ADMISSION AU STATUT CONSULTATIF OU DE RECLASSEMENT (E/C.2/2013/R.2, E/C.2/2013/R.2/ADD.1-22 ET E/C.2/2013/R.3)


Octroi du statut spécial consultatif


Le Comité des ONG a recommandé l’octroi du statut consultatif spécial aux 13 ONG suivantes:


- International Union of Parents and Teachers (Ghana)

- Organisation des Laics Engagés du Sacré-Coeur pour le Développement de Kimbondo (République démocratique du Congo)

- The Catholic Health Association of India (Inde)

- Vicony’s Global Success World (Cameroun)

- Young Naturalist Network (Inde)

- Youth for a Child In Christ (Zimbabwe)

- African Computer and Technology Literacy Awareness Program (ACTLAP) Inc. (Canada)

- Association for Citizen’s Tolerance and Cooperation (ex-République yougoslave de Macédoine)

- Atheist Alliance International (États-Unis)

- Institut international pour la paix, la justice et les droits de l'Homme - IIPJDH (Suisse)

- Youth Affairs Network of Queensland Inc (Australie)

- Youth Net and Counselling (Malawi)

- KinderEnergy Inc. (États-Unis).


Demandes dont l’examen a été reporté


L’examen des dossiers des 70 ONG suivantes a été reporté dans l’attente des réponses aux questions soulevées aujourd’hui par les membres du Comité:


S’adressant à Almanar Voluntary Organization (Soudan), le représentant du Soudan a relevé des contradictions.  L’ONG estime-t-elle que la condition de la femme soudanaise a commencé à se détériorer depuis sa présence dans le pays?  Quelles sont les sept régions où est intervenue l’ONG et quelle est la nature des opérations qu’elle a menées dans l’État du Sud-Kordofan?  Coordonne-t-elle son action avec les autorités et quelles sont ses relations avec le Croissant-Rouge international?


S’agissant del’Association for Integrated Development-Comilla (AID-COMILLA) (Bangladesh), la représentante du Pakistan a demandé des détails sur la participation de l’ONG à la Conférence Beijing+10 sur les femmes.  À Community Awareness Raising Advocacy Ven: Arround Needs (CARAVAN), le représentant de la Chine a demandé des informations sur ses sources de revenus, ses aides financières et les projets qu’elle a menés à bien grâce à ces aides.


La représentante du Pakistan a demandé des précisions sur les liens entre Eakok Attomanobik Unnayan Sangstha (Bangladesh) et le Gouvernement du Bangladesh.  Peut-elle expliqué les incohérences que l’on voit dans son budget?  À Green Planet (Inde), la représentante pakistanaise a demandé une description de ses membres et à Human Touch India (Inde), les conférences internationales auxquelles elle a participé et à quel titre. 


Peoples Development Organization (PDO) (Pakistan) a été invitée à répondre à une question de la représentante de l’Inde sur sa nouvelle structure et la liste de ses bailleurs de fonds.  Concernant l’ONG Prahar (Inde), la déléguée du Pakistan a voulu savoir comment elle fait pour garder son indépendance vis-à-vis d’un Gouvernement qui la finance.


Ray of Hope (Pakistan) a été invité par le représentant de la Chine a expliqué le caractère dérisoires de ses revenus et la manière dont elle compte travailler avec l’ECOSOC.  Son homologue de l’Inde a partagé ces préoccupations.  Se tournant vers Sewa Development Trust Sindh (Pakistan), la représentante du Pakistan a souhaité connaître les associations nationales avec lesquelles elle collabore.


Le représentant de la Chine a voulu en savoir plus sur les domaines d’activité de Young Power in Social Action (YPSA) (Bangladesh) dans les années à venir.  Ensuite, il a interrogé Youth Foundation of Bangladesh (Bangladesh) sur la manière dont elle compte rendre effective la coopération entre tous les jeunes.


À Omega Research Foundation Limited (Royaume-Uni), la représentante de Cuba a demandé quels sont les critères de sélection des pays où elle s’est rendue pour faire des enquêtes sur la torture.


La représentante du Pakistan a demandé à quelles conférences des Nations Unies Stichting Coalition for Work with Psychotrauma and Peace (Pays-Bas) a participé, et quel rôle y a-t-elle joué.  À The Jewish Renaissance Foundation (États-Unis), la représentante de Cuba a exigé la mise à jour des activités internationales qu’elle a menées et notamment en 2012.  Le représentant du Pérou a voulu en savoir plus sur les « contributions spécifiques » deCorporación Centro de Estudios de Derecho Justicia y Sociedad (Colombie) à l’ECOSOC.


Sur Freann Financial Services Limited (Ghana), la représentante de Cuba a demandé des précisions.  S’il s’agit d’une ONG ou une société financière offrant des services financiers et à but lucratif, quelles sont ses activités sociales.  La représentante du Venezuela a voulu des explications sur les contributions de l’ONG au travail de l’ECOSOC.


La représentante du Pakistan a voulu en savoir plus sur les membres de India Media Centre (Inde).  Elle a souvent demandé de quelles ONG internationales, Organisation for Gender, Civic Engagement & Youth Development (OGCEYOD) (Cameroun) reçoit-elle des financements.  Son homologue de la Chine a demandé des détails sur le programme de formation de WWT (Wespak Welfare Trust) (Pakistan). 


Le représentant du Pérou s’est inquiété des projets réalisés en Amérique latine par l’Association des Populations des Montagnes du Monde (France).  Family and Life (République d’Irlande) a été invitée à répondre à la représentante du Pakistan sur le nombre de ses membres.  Celui de l’Inde a souhaité que Muslim Aid (Royaume-Uni) corrige une erreur sur son implantation dans le Cachemire.


Le représentant de la Chine s’est d’emblée opposé à l’octroi d’un statut consultatif spécial à OIPA - Organizzazione Internazionale Protezione Animali (Italie).


Demandes classées


      Le Comité des ONG a retiré de son ordre du jour les 15 ONG suivantes qui, au 30 janvier 2013, n’avaient toujours pas répondu à ses questions malgré les trois rappels obligatoires:


- Bridging the Gulf

- Al Tajdeed Cultural Social Society

- Isfahan Association fir Protection of Human rights

- Jerusalem Legal Aid and Human Rights Center

- Zeitgseit- the spirit of the Times

- American Library Association

- Canadian Shooting Sports Association

-Euro-Mediterranean Human Rights Network

- Care continuum Alliance, Inc.

- World Pulse Voices

- Environmental Justice Foundation Charitable Trust

- Physicians Committee for Responsible Medecine

- Solar Energy Industries Association Inc.

- Alternatives, réseau d’action et communication pour le développement international

- 350.org


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel