5/12/2013
Communiqué de presse
DH/5164

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE PRIX DES NATIONS UNIES POUR LA CAUSE DES DROITS DE L’HOMME 2013 EST DÉCERNÉ À SIX LAURÉATS


(Adapté de l’anglais)


Les lauréats du prestigieux Prix des Nations Unies pour la cause des droits de l’homme pour 2013 ont été révélés le 2 décembre par le Comité de sélection.


Les lauréats sont: M. Biram Dah Abeid, Mme Hiljmnijeta Apuk, Mme Liisa Kauppinen, Mme Khadija Ryadi, la Cour suprême de justice du Mexique et Malala Yousafzai.


Le Comité de sélection comprend le Président de l’Assemblée générale, le Président du Conseil économique et social, le Président du Conseil des droits de l’homme, le Président de la Commission de la condition de la femme et le Président du Comité consultatif du Conseil des droits de l’homme.


Le Prix des Nations Unies pour la cause des droits de l’homme est une distinction honorifique qui récompense des individus et des organisations pour leur travail remarquable en matière de droits de l’homme.  Ce Prix a été établi par l’Assemblée générale en 1966 fut décerné pour la première fois en 1968, à l’occasion du vingtième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.


Depuis cette date, le Prix a ensuite été décerné tous les cinq ans, notamment à Amnesty International, Jimmy Carter, Martin Luther King, Nelson Mandela et Eleanor Roosevelt.  Cette récompense permet, en outre, d’adresser un message clair aux défenseurs des droits de l’homme dans le monde entier, la communauté internationale leur exprimant sa reconnaissance et appuyant leurs efforts inlassables pour promouvoir les droits de l’homme pour tous.


Les nominations sont soumises par diverses sources, telles que les États Membres, les institutions spécialisées ou les organisations non gouvernementales (ONG) dotées d’un statut consultatif.  Plus de 150 nominations ont ainsi été reçues par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.


La cérémonie de remise du Prix aura lieu au Siège des Nations Unies, à New York, le 10 décembre 2013, à l’occasion de la célébration du vingtième anniversaire de la création du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme et de la Déclaration et du Programme d’action de Vienne.


BIOGRAPHIES DES LAURÉATS 2013:


M. Biram Dah Abeid, Militant contre l’esclavage (Mauritanie) -- M. Abeid, lui-même fils d’esclaves libérés, est engagé dans une campagne pour éliminer l’esclavage.  En 2008, il a fondé l’ONG « Initiative for the Resurgence of the Abolitionist Movement ».


Mme Hiljmnijeta Apuk, Défenseuse des droits de l’homme et activiste pour les personnes de petite taille (Kosovo) – Mme Apuk lutte pour les droits des personnes handicapées depuis plus de 30 ans, notamment les personnes soufrant d’une dystrophie musculaire et celles dont la taille est inférieure à 125 cm, aux niveaux national et international.  Elle a fondé l’ONG « Little People of Kosovo ».  Elle était également membre du Comité de rédaction des Nations Unies de la Convention relative aux droits des personnes handicapées (2006).


Mme Liisa Kauppinen, Présidente émérite de la Fédération mondiale des sourds (Finlande) -- Le docteur Kauppinen est une « voix » pour les droits de l’homme des personnes sourdes depuis 1970.  Elle a joué un rôle clef pour inclure dans la Convention relative aux droits des personnes handicapées des références au langage des signes, ainsi qu’à la culture, à la communauté et à l’identité des sourds.  Elle se consacre également aux droits des femmes handicapées.


Mme Khadija Ryadi, ancienne Présidente de l’Association du Maroc pour les droits de l’homme (Maroc) -- Mme Ryadi lutte depuis 1983 pour diverses causes des droits de l’homme, notamment contre l’impunité, et pour l’égalité entre les hommes et les femmes, l’autodétermination et la liberté d’expression, quelle que soit l’orientation sexuelle.  Elle coordonne un réseau de 22 ONG des droits de l’homme au Maroc.


Cour suprême de justice du Mexique (Cour constitutionnelle du Mexique) -- La Cour suprême de justice du Mexique protège les droits constitutionnels des citoyens et des résidents du Mexique.  Elle a réalisé des progrès considérables pour promouvoir les droits de l’homme, à travers sa jurisprudence et son interprétation de la Constitution mexicaine et de ses obligations en vertu du droit international.  De plus, elle a établi des normes importantes en matière de droits de l’homme au Mexique et dans la région latino-américaine.


Malala Yousafzai, étudiante militante (Pakistan) -- Cette étudiante est devenue un symbole pour les droits des jeunes femmes dans le monde entier.  Avant de survivre à une tentative d’assassinat, en 2012, elle militait déjà activement en faveur du droit crucial des filles à l’éducation et de l’autonomisation des femmes.  Son courage et son engagement ne sont plus à démontrer.


Pour plus d’informations, prière de contacter M. Nenad Vasić au (212) 962-5998, vasic@un.org, ou M. Marijn Dalhuijsen au (917) 367-2723, dalhuijsen@un.org.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel