23/10/2013
Communiqué de presse
Conférence de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE SUR LES SEPT LAURÉATS DU « PRIX POLITIQUES D’AVENIR »

DÉCERNÉ PAR LE « WORLD FUTURE COUNCIL  »


La médaille d’or du « Prix politiques d’avenir » a été décernée au « Traité de Tlatelolco » de 1967 en vertu duquel a été créée une zone exempte d’armes nucléaires dans la région d’Amérique latine et des Caraïbes.  Tous les sept lauréats recevront leur prix ce soir à 18 h 15, dans la salle de conférence 3, du Siège de l’ONU, à New York.


Le Fondateur du « Prix politiques d’avenir » et Président du « World Future Council » a réservé la primeur de la nouvelle aux Nations Unies.  Au cours d’une conférence de presse, tenue aujourd’hui, au Siège de l’ONU à New York, M. Jakob von Uexkull a dévoilé les sept lois ou initiatives lauréates du « Prix politiques d’avenir », dont les dispositions sont désormais élevées au rang de « pratique exemplaire ».


Médaillé d’or, le Traité de Tlatelolco a inspiré des traités similaires de création de zones exemptes d’armes nucléaires dans le Pacifique-Sud, en Asie du Sud-Est, en Asie centrale et en Afrique.  C’est la course à l’armement nucléaire et la crise des missiles de Cuba en 1962 qui ont poussé les gouvernements latino-américains à commencer un processus visant à ce que leur région ne soit plus jamais le théâtre d’un conflit nucléaire.


Sensibiliser l’opinion publique internationale à des solutions politiques qui peuvent être dupliquées ailleurs, tel est le but du « Prix politiques d’avenir », a déclaré M. Jakob von Uexkull.  Les 1 700 milliards de dollars consacrés à l’armement en 2012 sont autant de moyens détournés de la lutte contre la pauvreté et pour le développement économique et social, a-t-il tranché.


La médaille d’argent a été décernée au Programme argentin de 2006 sur la restitution volontaire des armes à feu.  L’Argentine est classée ex aequo avec la Nouvelle-Zélande, distinguée pour sa loi de 1987 faisant du pays une zone exempte d’armes nucléaires et contenant des dispositions sur le contrôle des armes et le désarmement.


La « mention honorable » a été accordée à quatre initiatives dont la loi belge de 1995 sur les mines antipersonnel qui a fait de la Belgique, le premier État au monde à bannir ce type d’armes.  La Belgique est aussi récompensée pour sa loi de 2006 qui régit les activités économiques des individus dans le secteur de l’armement et qui a permis d’interdire les armes à sous-munitions.


Les trois autres « Mention honorable » sont l’article 12 de la Constitution costaricienne de 1949 qui abolit l’institution « armée »; la loi mongole de 2000 faisant de la Mongolie une zone exempte d’armes nucléaires; et l’accord de 1995 entre le Mozambique et l’Afrique du Sud sur la coopération et l’assistance mutuelle dans la lutte contre la criminalité.  Un accord qui a permis de récupérer 32 000 fusils et 24 millions de munitions et qui a depuis servi de modèle en Namibie et en Angola, a précisé M. Anders B. Johnsson, Secrétaire général de l’Union interparlementaire (UIT) qui participait aussi à la conférence de presse, tout comme l’adjointe de la Haut-Représentante des Nations Unies au désarmement, Mme Virginia Gamba.


M. Johnsson a présenté un annuaire réalisé par l’UIP pour les parlements et les parlementaires sur les mesures innovantes dans le domaine du désarmement.    


Le « World Future Council » est une organisation sans but lucratif composée de 50 membres éminents du monde qui ont déjà réussi à promouvoir le changement.


Pour plus d’informations sur « le Prix politiques d’avenir », veuillez consulter le site Web www.worldfuturecouncil.org.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel