19/09/2013
Communiqué de presse
Conférence de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DE M. LE HOAI TRUNG, REPRÉSENTANT PERMANENT

DU VIET NAM AUPRÈS DES NATIONS UNIES


« Nous souhaitons devenir un membre constructif au sein des Nations Unies afin de contribuer encore davantage au bien commun, à la paix et au développement », a déclaré ce matin au cours d’une conférence de presse au Siège de l’ONU, à New York, M. Le Hoai Trung, Représentant permanent du Viet Nam auprès des Nations Unies.  Le diplomate vietnamien a indiqué que le développement au-delà de 2015 était une des priorités de la participation de son pays aux travaux de la soixante-huitième session de l’Assemblée générale des Nations Unies.


M. Trung s’est félicité des progrès réalisés par le Viet Nam en matière de développement et a indiqué que son pays « devrait atteindre tous les Objectifs du Millénaire pour le développement » tout en estimant que la crise financière que traversait le monde avait mis en lumière un certain nombre de défis auxquels étaient confrontés les pays en développement.


Il a défini l’économie de son pays comme étant « une économie de marché avec des orientations socialistes destinées à corriger et mitiger les fluctuations importantes rencontrées en temps de crise ».  À ce titre, il a insisté sur l’importance que revêt le programme de développement pour l’après-2015.


Ce programme permettra au Viet Nam de passer à une étape supérieure de développement économique et humain, a déclaré le représentant.  « Les économistes s’accordent à dire que le Viet Nam se trouve à un tournant », a-t-il expliqué, en rappelant que son pays avait mis en place des structures administratives unifiées destinées à mettre en œuvre ses politiques et ses contributions au développement économique et humain, mais également à la paix et à la sécurité du Viet Nam.


Ces deux derniers éléments occupent, en outre, une place de choix parmi les priorités que s’est donnée le Viet Nam au cours de la session de l’Assemblée générale qui s’ouvre, a indiqué M. Le Hoai Trung.  Il a, à cet égard, réaffirmé l’attachement de son pays à la recherche de solutions aux questions de désarmement et à celle concernant la résolution pacifique des conflits à travers le monde.


Interrogé par un journaliste sur le conflit de souveraineté qui oppose son pays à la Chine concernant les îles Paracel et Spratly, M. Le Hoai Trung a indiqué que le Viet Nam reste optimiste par rapport à la possibilité de voir ce différend être réglé par des voies pacifiques.  Parmi ces dernières, il a souligné le rôle que pourrait jouer le Tribunal international du droit de la mer, tout en réitérant les appels de son pays à une application renforcée des termes de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer.


À la fin de ses échanges avec la presse, le représentant a indiqué que le Viet Nam maintenait son ambition et sa volonté de prendre part aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies dès 2014.  « Notre pays entend en effet fournir des officiers de liaison ainsi que d’autres personnels à ces opérations », a dit M. Le Hoai Trung.  Il a estimé que cette démarche serait une matérialisation des efforts déployés par le Viet Nam pour pleinement prendre part à la marche et aux actions de l’Organisation des Nations Unies.


Il a ensuite déclaré que le Gouvernement vietnamien aura à mener des campagnes d’information pour expliquer cette démarche à sa population et justifier la participation du pays aux efforts de maintien de la paix de l’ONU.  « Notre pays a traversé des longues périodes de guerre.  Le Gouvernement vietnamien devra donc faire preuve de pédagogie pour que l’opinion publique accepte que nos soldats soient déployés à travers le monde au risque de leur vie », a conclu le représentant.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel