10/9/2013
Communiqué de presse
Conférence de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL, DU PNUD ET D’ONU-FEMMES SUR LE RAPPORT DU GROUPE DE L’ONU

POUR LE DÉVELOPPEMENT INTITULÉ « UN MILLION DE VOIX: LE MONDE QUE NOUS VOULONS »


Dans la définition du programme de développement pour l’après-2015, les grandes priorités devraient être l’éducation, la santé, des gouvernements responsables et l’emploi.  Ce sont les thèmes qui ont été plébiscités par les participants à une enquête mondiale menée par les Nations Unies depuis août 2012 dans ses 193 États Membres.


Le rapport de cette enquête, intitulé « Un million de voix: Le monde que nous voulons », a été présenté cet après-midi par le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, au cours d’une conférence de presse au Siège des Nations Unies.


Ce rapport, initié en prélude au programme de développement pour l’après-2015, découle du travail du Groupe des Nations Unies pour le développement (GNUD), un groupe de travail et de réflexion constitué de 32 fonds, programmes et agences du système des Nations Unies, créé en 1997 par le Secrétaire général afin de renforcer la coopération entre ces différentes entités dans les domaines économique et social.


« Ce rapport contient les voix de gens à qui trop souvent l’opportunité n’est pas donnée de s’exprimer », a relevé le Secrétaire général.  Il a ainsi noté que les plus pauvres, les exclus et les marginalisés ont eu l’occasion de faire entendre leur voix au cours du processus de consultations qui a touché toutes les couches sociales, y compris les groupes souvent victimes de discrimination et d’exclusion comme les femmes, les jeunes et les personnes vivant avec un handicap.


« Ce million de voix nous interpellent sur le fait que nous avons un travail important et urgent à mener », a indiqué M. Ban qui a ajouté que le nouveau programme mondial de développement en préparation devrait être aussi simple et solide que l’étaient les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).  Il a ensuite souligné que ce nouveau programme devrait servir les populations du monde et la planète elle-même.


Le programme de développement mondial pour l’après-2015 devrait remplacer celui que représentent les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), initié par les Nations Unies en l’an 2 000, et dont la date butoir de réalisation des huit objectifs est fixée à l’année 2015, a noté M. Ban.


Le Secrétaire général a par ailleurs promis que pendant la période des négociations internationales qui vont avoir lieu pour parvenir à l’adoption d’un programme commun, les Nations Unies allaient continuer de faire entendre la voix des populations du monde à la table des négociations.  À cet effet, la prochaine occasion se présentera le 24 septembre prochain avec la tenue, au Siège de l’ONU à New York, du débat général de la soixante-huitième session de l’Assemblée générale des Nations Unies qui sera axé sur le thème: « Le programme de développement pour l’après-2015: Plantons le décor ».


Le Secrétaire général a également procédé au lancement d’une mappemonde en ligne qui présente les résultats de l’enquête.  Cette carte du monde interactive permet à ses utilisateurs de pouvoir découvrir les résultats obtenus en fonction de différentes variables telles que la région, le pays, le genre ou le niveau d’éducation.  


Selon les explications de deux jeunes membres de la Campagne pour la réalisation des Objectifs du Millénaire, Mme Juan Chebly et M. Frances Simpson-Allen, l’enquête à laquelle ont participé 1,3 million de personnes s’est déroulée par le biais de discussions de groupe dans 88 pays, tandis que le public pouvait également donner son avis à travers le site Internet www.worldwewant2015.org.  La moitié des participants à l’enquête avait moins de 30 ans et les pays ayant enregistré le plus grand nombre de participants à l’enquête conduite sur Internet sont: l’Inde, Le Nigéria, le Cameroun, la Thaïlande, les Philippines, le Rwanda, les États-Unis, le Royaume-Uni, le Brésil et l’Indonésie.  Cette enquête, qui va prendre fin en 2015, consiste pour le public à choisir 6 thématiques par ordre de priorité sur un ensemble de 16 thématiques proposées.  


Mme Helen Clark, Administratrice du Programme pour le développement, qui prenait aussi part à la conférence de presse, a rappelé que « les populations veulent un programme de développement universel qui s’applique à tous les pays et à tous les peuples ».  Elle a également salué les avancées significatives qui ont eu lieu à travers le monde grâce à la mise en place des OMD.


MM. Olav Kjorven, Administrateur adjoint et Directeur du Bureau des politiques de développement au PNUD et John Hendra, Sous-Secrétaire général des Nations Unies et Directeur exécutif adjoint du Bureau des politiques et programmes à ONU-Femmes, prenaient également part à cette conférence de presse.  Une quinzaine d’élèves de l’École internationale des Nations Unies, qui ont été les premiers internautes à prendre part à l’enquête, assistaient également à la conférence de presse.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel