17/4/2013
Communiqué de presse
Conférence de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DU COORDONNATEUR RÉSIDENT DU SYSTÈME DE L’ONU ET REPRÉSENTANT DU PROGRAMME

DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT EN IRAN


Le Coordonnateur résident du système des Nations Unies et Représentant du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en Iran, M. Gary Lewis, a détaillé ce matin, au cours d’une conférence de presse, les opérations de secours auxquelles participent les Nations Unies sur le terrain, ainsi que le mécanisme de coordination des secours mis en place après le tremblement de terre qui a frappé la région du Sistan-Baloutchistan, en Iran, hier.


Les opérations de secours sont menées par la Société du Croissant-Rouge d’Iran, sous la conduite de l’organisme iranien chargé de la gestion des réponses aux catastrophes naturelles, a dit M. Lewis, qui intervenait par téléphone depuis Téhéran, dans sa déclaration liminaire.  Pour sa part, le système des Nations Unies opérant sur place est en contact étroit avec les responsables iraniens chargés des secours.  Ces responsables sont eux-mêmes en relation avec les autorités provinciales non seulement pour conduire les opérations de sauvetage et d’assistance, mais aussi pour faciliter la coopération technique, a indiqué M. Lewis.  Il a en outre rappelé que la communauté internationale reconnaissait le professionnalisme et la compétente des autorités iraniennes en matière de secours postcatastrophes


Il a aussi fait savoir que de nombreux éléments destinés à faciliter les secours ont été déjà prépositionnés dans la région affectée par le séisme, qui est peu peuplée, et où les modes de construction adoptés par la population ont permis de réduire le nombre de victimes et de minimiser l’ampleur des dégâts.  D’après les informations provenant de la Société du Croissant-Rouge d’Iran, le séisme a fait un mort et 20 blessés.  Quatre cents camps de secours ont été installés, mais leur nombre a dû être augmenté ces 24 dernières heures, a indiqué M. Lewis en précisant que 1 700 personnes ont reçu des secours et une assistance de différentes natures.  La plupart de l’aide fournie concerne la nourriture, des tentes, de l’eau potable et des couvertures.  Mais pour l’heure, les autorités iraniennes, y compris la Société du Croissant-Rouge d’Iran, n’ont pas formellement formulé une demande d’assistance internationale, que ce soit sous forme d’aide financière, matérielle ou humaine, a souligné M. Lewis.


Il n’en demeure pas moins que le système des Nations Unies est prêt à répondre à toute sollicitation et est disposé à apporter son concours, a indiqué M. Lewis.  « Je le dis parce que ces quatre derniers jours, il y a eu deux autres séismes en Iran. »  « Nous sommes prêts, si nous sommes sollicités », a résumé le
Coordonnateur résident.  « Si tel était le cas, mon Bureau travaillera avec le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) basé à Genève, en Suisse, et son antenne basée au Caire, qui dispose de différents mécanismes, y compris en matière de plaidoyer et d’opérations de secours. » 


En matière de plaidoyer, a poursuivi le Coordonnateur résident du système de l’ONU en Iran, « nous pouvons informer la communauté internationale et témoigner de la crise humanitaire qui se pose sur place.  En outre, des équipes de secours basées au Caire peuvent être mobilisées dans les 24 heures si elles sont sollicitées ».  De nombreuses opérations peuvent être menées si les Nations Unies sont requises et nous travaillons étroitement avec les autorités gouvernementales tous les jours, a-t-il assuré.


À un correspondant qui demandait si les réacteurs de la centrale nucléaire de Bushehrn’avaient pas été touchés par le tremblement de terre survenu il y a quelques jours, M. Lewis a répondu que d’après les autorités iraniennes, les réacteurs n’avaient pas été endommagés.  À la question de savoir si les sanctions internationales frappant l’Iran n’auraient pas de conséquences sur la fourniture de médicaments aux populations affectées par les séismes, le Coordonnateur résident des Nations Unies a dit que le Gouvernement iranien avait déjà prépositionné les secours et de la logistique et qu’il y a suffisamment de stocks de médicaments sur place.  Le Gouvernement de l’Iran a les moyens et les capacités de faire face aux besoins, a-t-il indiqué.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel