27/3/2013
Communiqué de presse
AG/PK/215

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Comité spécial des opérations                              

de maintien de la paix                                     

Session de fond de 2013                                    

232e séance – après-midi


MAINTIEN DE LA PAIX: LE COMITÉ DES 34 AJOURNE LA CONCLUSION DE SA SESSION

AFIN D’EXAMINER DEUX PROPOSITIONS VISANT LA CLÔTURE DE SES TRAVAUX


Le Comité spécial des opérations de maintien de la paix ou « Comité des 34 » a décidé, cet après-midi, d’ajourner une nouvelle fois la conclusion de sa session de fond de 2013.  Les délégations ont jusqu’au 26 avril, au plus tard, pour examiner deux propositions visant « à sortir de l’impasse ».


« Deux propositions ont été faites: l’une venant de l’Argentine, du Brésil, de l’Uruguay et du Mexique; tandis que l’autre émanait du Mouvement des non-alignés.  Elles visent à sortir de l’impasse actuelle et à obtenir un résultat positif pour la session », a expliqué, cet après-midi, la Présidente du Comité spécial des opérations de maintien de la paix, Mme Joy Ogwu, du Nigéria.


Le Comité des 34 aurait dû théoriquement clôturer ses travaux le 15 mars dernier en adoptant le projet de rapport de sa session de fond, entamée le 19 février.  Ce document contient les propositions, recommandations et conclusions du Comité en ce qui concerne le maintien de la paix.


Le 15 mars*, le Comité avait cependant décidé d’ajourner ses travaux jusqu’au 28 mars, au plus tard, afin de permettre des consultations élargies avec les délégations, ainsi qu’avec d’autres parties prenantes.


Cet après-midi, Mme Ogwu a proposé aux délégations de suspendre à nouveau la session, et que celles-ci se retrouvent dans un mois, au plus tard le vendredi 26 avril.  « Il serait toutefois préférable de se mettre d’accord dans un laps de temps plus court », a-t-elle suggéré, appelant les délégations à faire preuve de « détermination politique ».


« Chacun, aux Nations Unies, parle des difficultés du Comité des 34 et nous ne pouvons pas nous permettre d’en rester là », a-t-elle insisté.


Le représentant de l’Égypte, qui s’exprimait au nom du Mouvement des non-alignés, ainsi que celle de l’Union européenne, ont appuyé cette nouvelle proposition d’ajournement de la Présidente. 


« Pour aboutir à un rapport négocié, nous avons estimé que nous devions faire une proposition de compromis.  L’objectif de l’effort que nous consentons est d’aller de l’avant », a souligné le représentant égyptien au nom du Mouvement des non-alignés. 


De son côté, la représentante de l’Union européenne a émis l’espoir que les consultations du mois à venir soient « constructives ».  « Le temps presse », a-t-elle rappelé, « et de nombreuses consultations ont déjà eu lieu sans véritable progrès ».  « Au cas où ces nouvelles consultations n’aboutiraient pas », a-t-elle ajouté, « il faudra examiner une manière de conclure la session ».  


Le Comité des 34 devrait à nouveau se réunir avant le 26 avril.  La tenue de cette réunion sera annoncée dans le Journal des Nations Unies.


* Voir communiqué de presse AG/PKO/214 du 15 mars 2013


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel