16/05/2013
Assemblée générale
AG/COL/3248

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SÉMINAIRE RÉGIONAL POUR LES CARAÏBES DU COMITÉ SPÉCIAL DE LA DÉCOLONISATION

SE TIENDRA À QUITO (ÉQUATEUR) DU 28 AU 30 MAI


(Adapté de l’anglais)


Le Comité spécial chargé d’étudier la situation en ce qui concerne l’application de la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux, connu également sous le nom de Comité des Vingt-Quatre (C-24), tiendra son séminaire régional pour les Caraïbes à Quito (Équateur), du 28 au 30 mai 2013.


Le séminaire passera en revue les évènements du premier quart de la troisième Décennie internationale pour l’élimination du colonialisme et les nouvelles tendances constatées dans ce domaine.


Les participants au séminaire discuteront de la situation de la liste des territoires non autonomes dont le Comité est saisie, et qui sont situés dans les régions des Caraïbes, du Pacifique et autres.  Ils parleront aussi de l’assistance fournie par le système des Nations Unies en matière de décolonisation.  Les conclusions et recommandations du séminaire seront examinées par le Comité des 24 lors de sa session de fond, prévue en juin 2013, avant d’être transmises à l’Assemblée générale.


Le Président du Comité spécial, M. Diego Morejón-Pazmiño, de l’Équateur, présidera le séminaire.  Outre une délégation spéciale du Comité des 24, constituée des membres du Bureau et de membres des groupes régionaux, les participants comprendront des représentants d’autres États Membres des Nations Unies, dont des puissances administrantes, ainsi que des représentants de territoires non autonomes, de la société civile, d’organisations non gouvernementales, ainsi que des experts.


Les 29 États membres du Comité spécial sont les suivants: Antigua-et-Barbuda, Bolivie, Chili, Chine, Côte d’Ivoire, Cuba, Dominique, Équateur, Éthiopie, Fédération de Russie, Fiji, Grenade, Inde, Indonésie, Iraq, Mali, Nicaragua, Papouasie-Nouvelle-Guinée, République du Congo, République arabe syrienne, République islamique d’Iran, République-Unie de Tanzanie, Sainte-Lucie, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Sierra Leone, Timor-Leste, Tunisie et Venezuela.


Les territoires non autonomes inscrits sur la liste de décolonisation des Nations Unies, sont au nombre de 16: Samoa américaines, Anguilla, Bermudes, Îles vierges britanniques, Îles Caïmanes, Îles Falkland (Malvinas)*, Gibraltar, Guam, Montserrat, Nouvelle-Calédonie, Pitcairn, Sainte-Hélène, Tokélaou, Îles Turques et Caïques, Îles vierges américaines, et Sahara occidental.


La France, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et les États-Unis sont les quatre puissances administrantes.


Les documents de travail annuels établis par le Secrétariat sur chaque territoire non autonome sont disponibles sur la page de la décolonisation du site des Nations Unies à l’adresse suivante: www.un.org/en/decolonization.


________


* Il existe un différend entre les gouvernements de l’Argentine et du Royaume-Uni concernant la souveraineté sur les îles Falkland (Malvinas). (voir ST/CS/SER.A/42)


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel