13/12/2013
Assemblée générale
AG/AB/4093

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Cinquième Commission                                             

23e séance – matin


CINQUIÈME COMMISSION: LE COMITÉ POUR LES QUESTIONS BUDGÉTAIRES CONSEILLE D’ATTAQUER

EN JUSTICE LE MAÎTRE D’ŒUVRE DES BUREAUX DE L’ONU À ADDIS-ABEBA


La Cinquième Commission chargée des questions administratives et budgétaires a appris aujourd’hui que son Comité consultatif conseille à la Commission économique pour l’Afrique (CEA) d’attaquer en justice le maître d’œuvre de ses nouveaux bureaux à Addis-Abeba*.


Au nom du Groupe des 77 et de la Chine et du Groupe des États d’Afrique, les représentants des Fidji et de la Côte d’Ivoire se sont inquiétés des retards dans la construction des nouveaux bureaux de la CEA à Addis-Abeba.  Estimé à 14,3 millions de dollars en 2007, le coût de cette construction, qui devait être initialement achevée en février 2012, se chiffre désormais à 15,3 millions de dollars**


Aujourd’hui devant la Cinquième Commission, le Vice-Président du Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires (CCQAB) a réitéré le conseil de son Comité de faire un recours en justice contre le maître d’œuvre lorsque l’ampleur des dommages aura été déterminée.   Non content d’avoir présenté avec plus de six mois de retard la documentation relative aux matériaux, le maître d’œuvre n’a pas fait les paiements à temps.  Il n’a pas su, non plus, coordonner les travaux des sous-traitants et des différents corps de métier.


En attendant de déterminer l’ampleur des dégâts, le CCQAB compte sur le Secrétaire général pour examiner quels recours sont prévus dans le contrat.    Le Bureau des affaires juridiques a déjà conseillé à la CEA de conserver à l’ONU la possibilité de demander réparation à l’avenir.  « Nous allons voir dans quelle mesure on peut demander réparation », a commenté M. Stephen Cutts, Sous-Secrétaire général aux services centraux d’appui qui a indiqué que 90% du bâtiment principal sont terminés.  L’ensemble de l’ouvrage devrait être remis en décembre 2013. 


Mais la CEA a déjà perdu 1,5 million de dollars de loyer annuel.  Les Bureaux des Nations Unies auprès de l’Union africaine, du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), de la liaison régionale pour l’Afrique, du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), pour les services d’appui aux projets (UNOPS) et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) avaient déjà confirmé leur intention de louer des espaces à la CEA.


Aujourd’hui les représentants des Fidji et de la Côte d’Ivoire se sont étonnés que le Bureau des services de contrôle interne (BSCI) n’ait pas joué son rôle de supervision. 


Le Président de la Cinquième Commission, M. Janne Taalas, de la Finlande, a rappelé aux délégations qu’il ne restait plus que cinq journées pour conclure leurs travaux. 


La prochaine réunion de la Cinquième Commission sera annoncée dans le Journal des Nations Unies.


*   A/68/643

** A/68/517


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel