30/10/2013
Assemblée générale
AG/11446

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Assemblée générale                                        

Soixante-huitième session                                  

40e séance plénière - matin


L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ÉLIT 18 MEMBRES DE L’ECOSOC ET NOMME 5 PAYS

AU COMITÉ DU PROGRAMME ET DE LA COORDINATION


L’Assemblée générale a élu, ce matin, 18 membres du Conseil économique et social (ECOSOC) après avoir pourvu 5 des 7 sièges vacants au Comité du programme et de la coordination (CPC).


À l’issue du premier tour, les 18 pays suivants ont été élus à l’ECOSOC pour un mandat de trois ans à compter du 1er janvier 2014: Chine (187 voix); Togo (184 voix); Botswana (182 voix); République démocratique du Congo (182 voix); Serbie (182 voix); Panama (183 voix); Antigua-et-Barbuda (181 voix); Bangladesh (181 voix); Fédération de Russie (180 voix); République du Congo (179 voix); Guatemala (179 voix); Kazakhstan (179); Nouvelle-Zélande (179 voix); République de Corée (179); Suède (176 voix); Royaume-Uni (178 voix); Danemark (175); et Géorgie (175 voix).


La Grèce, qui a obtenu six voix, et l’Italie qui en a obtenu deux, ont été écartées de même l’Allemagne, le Gabon, la Lituanie, le Mexique, le Portugal, le Sénégal et la Suisse qui n’ont obtenu qu’une voix.


L’ECOSOC se compose de 54 membres, dont 18 sont élus chaque année par l’Assemblée générale pour des mandats de trois ans.  Les membres sortants sont immédiatement rééligibles.


Les 18 pays élus aujourd’hui siègeront aux côtés des pays suivants: Afrique du Sud, Albanie, Autriche, Bélarus, Bénin, Bolivie, Brésil, Burkina Faso, Canada, Colombie, Croatie, Cuba, El Salvador, Espagne, États-Unis, Éthiopie, France, Haïti, Inde, Indonésie, Irlande, Japon, Koweït, Kirghizistan, Lesotho, Libye, Maurice, Népal, Pays-Bas, Nigéria, République dominicaine, Saint-Marin, Soudan, Tunisie, Turquie, et Turkménistan.


Outre le Mexique et le Sénégal, qui ont été battus aujourd’hui, les membres sortants sont la Bulgarie, le Cameroun, l’Équateur, la Lettonie, le Malawi, le Nicaragua, le Pakistan et le Qatar.


L’Assemblée générale a suivi la recommandation de l’ECOSOC de nommer le Bénin, la Chine, l’Éthiopie, Haïti et le Japon au Comité du programme et de la coordination (CCP) pour un mandat de trois ans prenant également effet le 1er janvier 2014.  Il manque un candidat pour le Groupe des États d’Afrique et un autre pour le Groupe des États d’Asie-Pacifique.


Le Bénin et le Japon ayant été reconduits, ils remplaceront avec les autres pays élus aujourd’hui, les États suivants: Algérie, Antigua-et-Barbuda, Chine, Érythrée, et République de Corée.  Ils siègeront aux côtés des pays suivants: Argentine, Bélarus, Botswana, Brésil, Bulgarie, Cameroun, Cuba, El Salvador, États-Unis, Fédération de Russie, France, Guinée, Guinée-Bissau, Iran, Italie, Kazakhstan, Malaisie, Pakistan, Pérou, République de Moldova, Royaume-Uni, Tanzanie, Uruguay, et Zimbabwe.


Le Groupe des États d’Europe occidental et autres États est appelé à présenter des candidatures pour pourvoir deux sièges qui seront vacants le 31 décembre 2014 et un autre, le 31 décembre 2015.


Le Comité du programme et de la coordination (CPC) est un organe subsidiaire de l’ECOSOC qui a été établi en 1962 et qui est chargé de la planification, de la programmation et de la coordination.


L’Assemblée générale poursuivra ses travaux demain, jeudi 31 octobre, à partir de 10 heures, avec l’examen des rapports de la Cour internationale de Justice (CIJ) et de la Cour pénale internationale (CPI).


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel