23/09/2013
Assemblée générale
AG/11419
DEV/3024
DH/5160

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Communiqué de base


RÉUNION DE HAUT NIVEAU: LES OBJECTIFS INTERNATIONAUX DE DÉVELOPPEMENT DOIVENT

TENIR COMPTE DE TOUTE LA PROBLÉMATIQUE DES PERSONNES HANDICAPÉES


(Adapté de l’anglais)


Les dirigeants de la planète se réuniront le lundi 23 septembre dans le cadre d’une réunion de haut niveau sur le développement et le handicap.  À l’issue de cette réunion, une résolution devrait être adoptée, plaidant pour un programme de développement qui tienne compte de la question du handicap.  Aux termes de la résolution, les personnes handicapées doivent être en mesure d’obtenir un emploi décent et d’avoir accès aux services sociaux de base.


Dans le document final de la Réunion de haut niveau, « La voie à suivre: un programme de développement qui tienne compte de la question du handicap pour 2015 et au-delà », figurant dans la résolution, les pays réaffirment leur détermination à œuvrer ensemble à la promotion des droits des personnes handicapées.  Ces droits « procèdent des buts de la Charte des Nations Unies et de la Déclaration universelle des droits de l’homme », insiste le texte. 


On estime à 15% de la population mondiale, soit un milliard d’êtres humains, le nombre d’individus vivant avec un handicap.  Quatre-vingt pour cent d’entre eux vivent dans les pays en développement.  Les États Membres, préoccupés de ce que la reconnaissance des droits de ces personnes ne soit toujours pas traduite par une prise en compte de la problématique du handicap dans les objectifs internationaux de développement, soulignent « qu’il importe de rendre tous les aspects du développement accessibles aux personnes handicapées et de les y associer, et de tenir compte de toute la problématique des personnes handicapées dans la formulation des priorités de développement des Nations Unies pour l’après-2015 ».


Pour le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, un monde qui reconnaît les droits des personnes handicapées assure à ces dernières qu’elles peuvent être des membres productifs de leur communauté et nation.  Le Secrétaire général considère aussi que la Réunion de haut niveau offre l’opportunité à la communauté internationale de passer des engagements aux actes. « Alors que nous nous efforçons d’accélérer notre travail pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement, et tandis que nous réfléchissons au cadre de développement pour l’après-2015, une plus grande attention doit être donnée à la question du handicap dans un développement équitable, inclusif et durable », note aussi M. Ban.


De son côté, le Président de l’Assemblée générale, M. John Ashe, estime qu’un développement tenant compte de la question du handicap « n’est ni un luxe, ni un privilège: c’est un droit auquel l’espèce humaine tout entière doit souscrire ».


Par ailleurs, le document final appelle la communauté internationale à « saisir toutes les occasions pour ériger la problématique du handicap en question transversale de l’action mondiale en faveur du développement, et à tenir dûment compte de la problématique du handicap à l’occasion de la définition des priorités de développement des Nations Unies pour l’après-2015 ».


Le texte intégral du document final est disponible à l’adresse Web suivante: http://www.un.org/disabilities/documents/hlmdd/a_68_l.1.doc.


Des informations supplémentaires sur la Réunion de haut niveau sont disponibles aux adresses Web suivantes: http//www.un.org/en/ga/68/meetings/disability; http://un.org/disabilities/default.asp?id=1590.


Pour obtenir plus d’information, veuillez contacter Dan Shepard, du Département de l’information, au numéro de téléphone: 1 (212) 963-9495; ou par courriel à l’adresse: shepard@un.org.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel