20/12/2012
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 20 DÉCEMBRE 2012


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Eduardo del Buey, Porte-parole adjointdu Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Invité du Point de presse


La Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, Mme Zainab Hawa Bangura, était aujourd’hui l’invitée du Point de presse.  Elle a parlé de son séjour en République centrafricaine.


Syrie


La Commission indépendante d’enquête sur la Syrie a publié aujourd’hui sa dernière mise à jour périodique, qui décrit des violences incessantes ayant fait plusieurs milliers de morts et de blessés.  Le rapport se concentre aussi sur les détentions arbitraires et les disparations forcées, les déplacements massifs et les énormes dégâts matériels en Syrie.


La Commission décrit aussi la nature de plus en plus sectaire du conflit, d’après des informations selon lesquelles les forces gouvernementales et les milices alliées qui attaquent des civils sunnites, et des groupes armés antigouvernementaux qui s’en prennent aux Alaouites et à d’autres communautés minoritaires progouvernementales, dont des Catholiques, des Orthodoxes arméniens et des Druzes.


Certaines communautés minoritaires, dont des Chrétiens, des Kurdes et des Turkmènes, ont également été piégées par le conflit et, dans certains cas, contraints de prendre les armes pour se défendre ou prendre parti.


Le rapport souligne également la présence de combattants étrangers dont certains liés à des groupes extrémistes, et la radicalisation de certains des combattants syriens antigouvernementaux.


Conseil de sécurité


Le Secrétaire général a parlé au Conseil de sécurité qui tenait une réunion sur la consolidation de la paix postconflit.  Il a indiqué que les Nations Unies ont fait des progrès considérables dans la consolidation de la paix.


Il a ajouté que les missions des Nations Unies et les équipes de pays travaillent plus étroitement et que l’ONU est également devenue plus souple dans le déploiement de hauts responsables, de spécialistes et du personnel sur le terrain.  L’ONU a renforcé et élargi ses partenariats y compris avec la Banque mondiale et les organisations régionales.  Elle a élargi et approfondi le pool de son expertise dans l’édification des institutions dans des domaines clefs où il y a un manque de capacités.


Le résultat de tous ces efforts, a-t-il dit, a été une réponse plus cohérente, plus rapide et plus efficace aux priorités immédiates d’après-conflit. 


Le Conseil de sécurité a tenu cet après-midi une autre réunion pour adopter une résolution sur le Mali. 


Soudan du Sud


La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a annoncé que la situation à Wau reste tendue.  Les plusieurs milliers de civils qui ont fui les violences ont été sécurisés mercredi dans et autour de la base de l’ONU.


Plus tôt dans la journée, beaucoup de ceux qui recherchaient la protection de l’ONU et qui ont passé la nuit à la base, l’ont quitté pour aller inspecter leurs maisons.  Un nombre important de civils, principalement des femmes, des enfants et des personnes âgées, restent dans la base de l’ONU et continuent de jouir d’une protection.


La Mission des Nations Unies continue de protéger l’aéroport et a effectué des patrouilles pour évaluer la situation dans la ville et les camps affectés aux alentours.  La Mission redéploie également d’autres Casques bleus à Wau pour renforcer la protection des civils.  Les agences des Nations Unies sont prêtes à fournir une assistance humanitaire.


La Mission exhorte les autorités et les leaders des communautés à faire preuve de retenue et à s’engager dans un dialogue pacifique afin d’éviter une nouvelle détérioration d’une situation déjà fragile.


Pendant ce temps, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a indiqué qu’environ 4 000 réfugiés de la République démocratique du Congo (RDC) ont trouvé refuge, ces dernières semaines, dans l’État de l’Équatoria central du Soudan du Sud.


Myanmar


Le Conseiller spécial du Secrétaire général pour le Myanmar, M. Vijay Nambiar, a terminé une visite qui a débuté le 16 décembre, à l’invitation du Gouvernement.


Il a participé lundi à une réunion du Groupe d’appui des donateurs à la paix au Myanmar, et il a accompagné le Ministre de l’immigration et de la population, M. U Khin Yi, dans l’État de Rakhine.


Cette visite a permis au Conseiller spécial de voir la situation actuelle des personnes déplacées des deux communautés de la région et lui a permis de participer à des discussions que le Ministre tenait avec les représentants des deux communautés, ensemble puis séparément.


Au cours de ces discussions, le Ministre a présenté quelques idées sur la voie à suivre, en particulier sur un cadre pour trouver des solutions immédiates et à moyen terme aux problèmes affectant les communautés de la région.


Dans ses propres commentaires aux communautés, le Conseiller spécial a souligné sa première impression sur la proposition du Ministre qu’il a trouvée prospective et réaliste, tout en tenant compte de la dignité et des intérêts essentiels des collectivités touchées.


Somalie


Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a déclaré aujourd’hui que 55 personnes se sont noyées ou sont portées disparues après qu’un bateau surchargé ait chaviré, mardi soir, au large de la côte somalienne.  Il s’agit de la plus grosse perte en vies humaines dans le golfe d’Aden depuis février 2011.


Selon cinq des survivants, le bateau était surchargé et s’est trouvé dans une mauvaise passe presqu’immédiatement après avoir quitté le port de Bosasso dans le nord de la Somalie.  Il a chaviré après 15 minutes de traversée, jetant par-dessus bord tous les 60 passagers, des Éthiopiens et des Somaliens.


Quelque 100 000 personnes ont traversé cette année la mer Rouge et le golfe d’Aden, malgré les avertissements du HCR et d’autres agences humanitaires sur les risques que de telles traversées impliquent.


Kenya


Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a exprimé aujourd’hui sa préoccupation face aux derniers incidents au Kenya qui ont fait des dizaines de tués et conduit des gens à fuir.


Le HCR condamne ces incidents et exprime sa sympathie et sa solidarité à toutes les victimes, au peuple et au Gouvernement du Kenya.


Le HCR dit avoir noté les dernières déclarations publiques liant ces incidents à la présence de réfugiés dans le pays.  Le HCR met donc en garde contre la stigmatisation des réfugiés et des demandeurs d’asile.


Reconnaissant le vieil engagement du Kenya en faveur de la protection des réfugiés, le HCR exhorte son gouvernement à continuer de respecter les droits des réfugiés et des demandeurs d’asile qui ont fui au Kenya à la recherche d’une protection.


Nomination


Le Secrétaire général et la Présidente de la Commission de l’Union africaine ont nommé M. Mohamed Ibn Chambas, du Ghana, Représentant spécial conjoint pour le Darfour et Chef de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD).  


Conférence de presse aujourd’hui


L’ONU a accueilli aujourd’hui une conférence de presse de la Mission permanente du Burkina Faso auprès des Nations Unies, sur la résolution de l’Assemblée générale intitulée « Intensification de l’action mondiale visant à éliminer les mutilations génitales féminines ». 


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel