11/12/2012
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 11 DÉCEMBRE 2012


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Invité du Point de presse quotidien


Les invités du Point de presse sont, aujourd’hui, la chanteuse sud-africaine Yvonne Chaka Chaka et le Chef de la Section des questions internationales du Bureau du Haut-Commissariat aux droits de l’homme à New York, M. Charles Radcliffe.  Le Sous-Secrétaire général aux droits de l’homme, M. Ivan Šimonović, qui avait souhaité être parmi nous, rencontre en ce moment même le Secrétaire général.  M. Radcliffe est ici pour le représenter.  Ils sont venus pour vous parler de la manifestation spéciale consacrée à la Journée des droits de l’homme qui a pour thème « Le rôle des dirigeants dans la lutte contre l’homophobie ».  Cet évènement aura lieu cet après-midi, à 15 heures, dans la salle de conférence 2 du bâtiment de la pelouse nord, au Siège des Nations Unies.  Le Secrétaire général s’exprimera à cette occasion.  Cette manifestation spéciale sera retransmise par vidéo sur le site Web des Nations Unies.


Fonds central pour les interventions d’urgence


Le Secrétaire général s’est exprimé, ce matin, lors d’une Conférence de haut niveau sur le Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF), au cours de laquelle il a demandé aux participants de contribuer autant que possible à ce Fonds.  Le Secrétaire général a indiqué que le CERF n’est pas seulement un acronyme pour désigner un fonds de plusieurs millions de dollars.  Le Fonds permet également d’empêcher que les crises ne se transforment en catastrophes en apportant une aide rapide et ciblée en cas d’urgence ou en injectant des fonds dans des situations où l’argent fait défaut.


Le Secrétaire général s’est engagé auprès des donateurs à ce que les Nations Unies fassent le meilleur usage possible de leurs précieuses contributions.


La Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence, Mme Valerie Amos, s’est également exprimée lors de cette Conférence.  Elle a indiqué que le Fonds constituait un pilier central de la réponse humanitaire des institutions des Nations Unies.


Syrie/HCR


Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) indique que plus d’un million de réfugiés ont été enregistrés à ce jour ou sont en voie d’être enregistrés dans quatre pays voisins et en Afrique du Nord.


Depuis début novembre, on estime à 3 200 le nombre de réfugiés enregistrés chaque jour dans l’ensemble de la région, un chiffre qui tient compte à la fois des nouveaux réfugiés en provenance de Syrie et des réfugiés qui étaient déjà présents dans les pays d’accueil depuis quelques temps mais qui n’ont pas sollicité d’aide à travers la procédure d’enregistrement.


Le HCR s’attend à ce que le nombre de réfugiés qui viennent s’enregistrer augmente tant que le conflit en Syrie se poursuit, que les ressources sont épuisées et que les pays et les familles hôtes ne peuvent plus leur venir en aide.


Selon le HCR, seulement 40% des réfugiés syriens à travers la région vivent dans des camps de réfugiés.  La majorité d’entre eux vit en dehors des camps, souvent dans des logements de location, ou dans divers types de centres collectifs et de logements rénovés.  Le HCR intensifie ses activités de sensibilisation dans la région pour faciliter l’enregistrement des réfugiés et venir en aide à ceux qui en ont besoin.


Comme vous le savez, le Secrétaire général s’est rendu dans les camps de réfugiés en Jordanie et en Turquie la semaine dernière pour leurs exprimer sa solidarité et souligner la nécessité d’obtenir des fonds supplémentaires.


Conseil de sécurité


Le Conseil de sécurité tient aujourd’hui des consultations sur la Guinée-Bissau.  Le Représentant spécial du Secrétaire général pour ce pays, M. Joseph Mutaboba, a informé les membres du Conseil de sécurité de la situation dans ce pays.


Dans son rapport sur la Guinée-Bissau de septembre dernier, le Secrétaire général a indiqué que l’impasse politique en Guinée-Bissau avait conduit le pays à une quasi-paralysie.  Tandis que des efforts sont menés pour garantir la tenue d’élections crédibles et transparentes, le Secrétaire général appelle les acteurs politiques et militaires, en particulier, à agir dans le cadre de l’état de droit, et à respecter les règles des élections démocratiques.


Afghanistan


La Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a publié aujourd’hui un rapport notant les progrès effectués dans la mise en œuvre de la loi sur l’élimination de la violence à l’encontre des femmes.  La Mission indique cependant que la mise en œuvre de cette loi continue d’être entravée par un nombre très faible de plaintes et l’absence d’enquêtes concernant la plupart des incidents violents dont sont victimes les femmes.


Le rapport indique que les procureurs et les tribunaux appliquent de plus en plus la loi dans un nombre croissant de cas de violences faites aux femmes.  Mais dans l’ensemble, l’usage qui est fait de la loi reste faible, ce qui indique qu’un long chemin reste à parcourir avant que les femmes et les filles d’Afghanistan ne soient pleinement protégées des violences par l’application de cette loi.


Nominations du Secrétaire général


Le Secrétaire général a nommé, aujourd’hui, le général de division Delali Johnson Sakyi, du Ghana, au poste de commandant de la force de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS).  Il succède au général de division Moses Bisong Obi, du Nigéria, dont le mandat a pris fin le 18 novembre dernier.


Le Secrétaire général a également nommé Mme Kaarina Immonen, de la Finlande, en tant que Représentante spéciale adjointe en République centrafricaine.  Mme Immonen occupera également le poste de Coordonnatrice résidente et Coordonnatrice humanitaire.  Elle succède à Bo Schack, du Danemark.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel