6/12/2012
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 6 DÉCEMBRE 2012


(La version française du Point de presse quotidien nest pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Philippines


Le Secrétaire général est attristé par les pertes en vies humaines et les dommages importants causés aux habitations et aux infrastructures, après le passage du typhon Bopha, appelé localement « typhon Pablo », qui a affecté les Philippines et qui est la deuxième tempête dévastatrice à s’abattre sur l’île de Mindanao au cours de cette année.


Le Secrétaire général présente ses sincères condoléances au Gouvernement et au peuple des Philippines, en particulier à tous ceux qui ont perdu des membres de leur famille et qui ont par ailleurs été eux-mêmes touchés par cette catastrophe. L’Organisation des Nations Unies est prête à fournir une aide humanitaire et à mobiliser un soutien international en faveur des Philippines.


Décès d’Oscar Niemeyer


Le Secrétaire général a appris avec tristesse le décès de M. Oscar Niemeyer, une personnalité remarquable qui fut un des architectes du Siège de l’ONU à New York.


La carrière de M. Niemeyer a été exceptionnellement longue et illustre, mais ce qui a fait de lui un architecte hors pair n’était pas uniquement sa vigueur et son talent architecturaux.  Il a su imprégner son travail d’un sens profond d’humanisme et d’engagement mondial.  Son travail dans la conception du Siège de l’ONU est le testament qu’il a laissé au monde.


Alors que le personnel des Nations Unies s’apprête à quitter ses locaux temporaires pour se réinstaller dans les locaux du complexe du Siège nouvellement rénové, nous sommes de nouveau émerveiller par sa vision qui a abouti à la création d’un bâtiment beau et plein d’inspiration d’où nous effectuons le travail qui est le notre, au service de l’humanité.


Le Secrétaire général présente ses profondes condoléances à la famille de M. Niemeyer, au Gouvernement et au peuple du Brésil.  La Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Mme Irina Bokova, a également rendu hommage à M. Niemeyer


Conseil de sécurité


Le Conseil de sécurité a tenu ce matin des consultations sur la situation au Soudan et au Soudan du Sud.  Cet après-midi, le Conseil discutera des sanctions concernant le Libéria et le Soudan au cours de consultations à huis clos.


Déplacements du Secrétaire général


Le Secrétaire général est arrivé aujourd’hui en Jordanie après une visite d’un jour en Iraq où il a rencontré le Président, le Premier Ministre, et le Ministre des affaires étrangères iraquiens, ainsi que les dirigeants des différents groupes politiques au Parlement.  


Dans ces entretiens à Bagdad, le Secrétaire général a souligné la nécessité d’un dialogue inclusif au moment où les Iraquiens vont de l’avant dans leur transition politique.  Il a ajouté que l’Iraq et le Koweït, où il s’est rendu hier, ont désormais une opportunité historique d’améliorer leur relation. 


Le Secrétaire général rencontrera le Premier Ministre de la Jordanie ce soir.


Syrie


Durant son séjour à Bagdad, en Iraq, le Secrétaire général a parlé, au téléphone, avec le Directeur général de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques à qui il a fait part de ses préoccupations concernant les armes chimiques de la Syrie et les récents rapports faisant état de plans destinés à leur possible utilisation.


Le Secrétaire général a informé le Directeur général qu’il a écrit à nouveau au Président Bashar Al-Assad pour lui demander de s’abstenir de faire usage de ce type d’armes, qu’elles que soient les circonstances, et en soulignant la responsabilité fondamentale qui incombe au Gouvernement syrien concernant la sûreté et la sécurité de tous les stocks d’armes chimiques en sa possession.


Le Secrétaire général a réitéré au Directeur général que toute utilisation de ces armes constituerait un crime outrageant qui aurait des conséquences désastreuses. 


Concernant toujours la situation en Syrie, la Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, a exprimé aujourd’hui sa profonde préoccupation au sujet du meurtre continu de journalistes professionnels et de journalistes-citoyens exerçant comme des pigistes en Syrie.


La déclaration de Mme Bokova a été faite à la suite de l’annonce de la mort violente qui a frappé huit journalistes depuis la fin du mois de novembre en Syrie.  Mme Bokova a déclaré que le meurtre de journalistes et de blogueurs n’est pas seulement un crime contre les personnes et une violation de leur droit inaliénable à la liberté d’expression.  C’est aussi un crime contre le droit de la société à avoir accès à l’information et à s’engager dans un débat démocratique.


Darfour/ Fièvre jaune


Le Représentant résident et Coordonnateur humanitaire des Nations Unies au Soudan, M. Ali Al-Za’tari, a souligné la gravité de l’épidémie de fièvre jaune qui sévit au Darfour et a demandé des ressources financières d’urgence afin d’obtenir des vaccins supplémentaires pour contrôler l’épidémie.


Il a dit que celle-ci est importante et que la propagation de la maladie n’a montré aucun signe de répit.


Plus de 670 personnes auraient contracté la fièvre jaune au Darfour, et 160 personnes sont décédées de la maladie depuis que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a été informée de l’épidémie le 29 octobre.  Il est probable que de nombreux cas n’ont pas été signalés.


Les agences humanitaires internationales apportent un appui aux autorités soudanaises à la fois financièrement et logistiquement pour faire face à l’épidémie.  L’OMS estime que 1,9 million de dollars sont nécessaires pour acheter des vaccins supplémentaires.  À ce jour, 1,3 million de personnes ont été vaccinées contre la fièvre jaune.


Myanmar


La Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, Mme Valerie Amos est arrivée aujourd’hui dans l’État de Kachin, au Myanmar, où elle a rencontré des personnes déplacées dans un camp proche de la ville de Myitkyina.


Après cela, dans la journée, Mme Amos a rencontré le Président U. Thein Sein, dans la capitale du Myanmar, Nay Pyi Taw.


République démocratique du Congo


Au sujet d’une question posée hier sur le soutien apporté par la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et à la Police nationale congolaise, y compris les unités participant aux opérations contre le groupe rebelle M23 au Nord-Kivu, nous vous informons que cet appui est fourni dans le respect des règles de la Politique de conditionnalité inscrite dans le mandat de la Mission.


La Mission étudie les rapports faisant état de violations du droit international humanitaire et des droits de l’homme attribuées à des unités des FARDC lors des opérations menées contre le groupe rebelle M23 et a fait part de ses inquiétudes au haut commandement des FARDC.


D’une manière générale, si les allégations sont fondées, elles sont portées à l’attention du Gouvernement de la RDC, à qui il est demandé de prendre des mesures correctives pour prévenir la récurrence de telles violations et en punir les auteurs.  Le soutien de la MONUSCO peut être suspendu ou retiré si des mesures correctives ne sont pas prises en temps voulu.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel