5/12/2012
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 5 DÉCEMBRE 2012


(La version française du Point de presse quotidien nest pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Mali


Le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, M. Jeffrey Feltman, a fait, ce matin, au Conseil de sécurité, un exposé sur le Mali, où la situation en matière de sécurité a continué à se détériorer dans le nord.


M. Feltman a déclaré que le Secrétaire général partageait le sentiment d’urgence des organisations régionales face à la crise épouvantable à laquelle le Mali est confronté.  En même temps, le Secrétaire général estime que la réponse internationale doit être multidimensionnelle et bien conçue.


Le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques a indiqué que la communauté internationale devait commencer par appuyer les autorités maliennes dans la conduite d’un dialogue national inclusif visant à obtenir un consensus national sur une feuille de route de la transition sur le plein rétablissement de l’ordre constitutionnel et la réponse aux revendications des groupes armés dans le nord du pays. 


Le Conseil de sécurité a ensuite tenu des consultations privées sur le même sujet.  Cet après-midi, il s’est réuni en séance publique pour examiner la question des Tribunaux pénaux internationaux pour l’ex-Yougoslavie et le Rwanda.


République démocratique du Congo (RDC)


La situation reste fragile dans les deux provinces du Kivu en République démocratique du Congo (RDC).


Au Nord-Kivu, le retrait du groupe rebelle M23 s’est poursuivi.  L’armée congolaise s’est redéployée à Sake, à l’ouest de Goma.


Au Sud-Kivu, la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) appuie les opérations militaires congolaises contre les activités du groupe armé dans les zones de Bunyakiri, Hombo et Kilembwe.


En outre, les autorités congolaises ont annoncé la réouverture, aujourd’hui, de l’aéroport de Goma.  La MONUSCO et ses partenaires humanitaires s’efforcent de faire arriver par avion les fournitures humanitaires essentielles.


De même, les émissions de Radio Okapi ont repris hier à Kinshasa et ont pu être diffusées dans les deux Kivus.


RDC – Situation humanitaire


La situation humanitaire et en matière de protection des civils reste extrêmement préoccupante au Nord-Kivu.  Le Camp Mugunga III, qui accueille près de 30 000 personnes déplacées, a été violemment pillé par des hommes armés, dans la nuit du 1er au 2 décembre.  Une ONG a traité 12 victimes de viols, qui ont tous été perpétrés la même nuit.


Les mouvements de population ont commencé à se stabiliser et quelque 130 000 personnes ont trouvé refuge dans 12 sites à Goma et aux alentours.  De plus, 47 000 nouveaux déplacés sont arrivés à Minova et à Bweremana, ces deux dernières semaines.


Environ 70 cas de viols ont été enregistrés par des centres de santé dans la zone de Minova, d’après une mission d’évaluation interagences.  Toutes les 70 survivantes ont été soignées dans les 72 heures.


La distribution de nourriture se poursuit.  D’importantes distributions d’articles ménagers sont prévues à Goma et dans les environs, aussi longtemps que les conditions de sécurité le permettront.


Déplacement du Secrétaire général


Le Secrétaire général est arrivé au Koweït où il vient de rencontrer l’Émir.


Les deux hommes ont abordé un large éventail de questions régionales allant des perspectives de paix au Moyen-Orient à la crise en Syrie.  Le Secrétaire général a réitéré son engagement à faire en sorte que l’Iraq honore toutes ses obligations en suspens vis-à-vis du Koweït.


Plus tôt à Doha, au Qatar, le Secrétaire général s’est adressé aux délégations participant aux négociations sur le changement climatique qui, selon lui, n’est pas une question environnementale réservée aux ministres de l’environnement, mais une question dont doivent s’occuper toutes les sphères du gouvernement et du processus de prise de décisions.


UNICEF


Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a condamné le bombardement, intervenu hier, d’une école près de Damas qui a tué plusieurs écoliers et un enseignant.


Depuis le début de la violence en Syrie, des écoles ont été pillées, vandalisées et incendiées.


L’UNICEF juge cette situation inacceptable, les écoles étant, et devant rester, des zones de paix.


L’UNICEF a demandé une fois de plus à toutes les parties au conflit en Syrie de respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire, et de faire en sorte que tous les enfants soient protégés tout le temps.


Myanmar


Aujourd’hui, la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence, Mme Valerie Amos, s’est rendue dans plusieurs communautés qui ont pratiquement tout perdu à la suite de la violence intercommunautaire dans l’État d’Arakan, au Myanmar.


Mme Amos a déclaré qu’elle avait vu des milliers de gens dans des abris surpeuplés et insalubres et qu’elle était très préoccupée.  Les troubles, qui ont commencé en juin, et qui se sont de nouveau enflammés en octobre, ont poussé près de 115 000 personnes à vivre dans des camps ou avec des familles d’accueil dans l’État d’Arakan.


Les menaces posées aux agents humanitaires constituent un défi majeur pour l’acheminement de l’aide, a souligné Mme Amos.  Elle a dit que les dirigeants politiques au Myanmar devaient appuyer le travail humanitaire important que font l’ONU et ses partenaires.


Maldives


Le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, Oscar Fernandez-Taranco, a conduit, cette semaine, une mission intégrée des Nations Unies chargée d’évaluer les besoins aux Maldives.  Cette mission répondait à une demande formelle du Gouvernement pour évaluer un appui potentiel de l’ONU aux élections présidentielles de 2013.


À Malé, M. Fernandez-Taranco s’est entretenu avec les responsables du Gouvernement et des partis politiques, des membres de la Commission électorale, ainsi que des représentants du corps diplomatique et de la société civile.


Au cours de ses entretiens, il a souligné qu’il était urgent pour les Maldives de reprendre le dialogue politique à tous les niveaux et de mettre en œuvre sans plus tarder les réformes institutionnelles, notamment dans les domaines de la police, du système judiciaire, des Majlis populaires, et de la Commission des droits de l’homme et des médias, conformément aux recommandations contenues dans le rapport de la Commission nationale d’enquête.


M. Fernandez-Taranco a également insisté sur le fait que les prochaines élections devaient non seulement être libres, justes et crédibles, mais aussi pacifiques et inclusives.


Journée des volontaires


La Journée internationale des volontaires pour le développement économique et social a été célébrée aujourd’hui.


À cette occasion, le Département de l’information (DPI) a lancé une application iPhone qui illustre tout l’éventail des activités du système de l’ONU dans le monde entier. 


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel