28/11/2012
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 28 NOVEMBRE 2012


(La version française du Point de presse quotidien nest pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous, les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


République démocratique du Congo


Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Hervé Ladsous, et le Chef de cabinet du Secrétaire général, Mme Susana Malcorra, ont, hier soir, fait un exposé au Conseil de sécurité pour lui fournir des informations sur la situation en République démocratique du Congo. 


M. Ladsous s’est adressé aux médias après cette réunion. 


La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) indique qu’il y a des signes que le M23 se prépare à se retirer de Goma, conformément aux termes du communiqué de la réunion de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs tenue le week-end dernier.  Toutefois, la Mission signale qu’il n’y a pas encore de mouvement majeur de la part du M23 confirmant qu’il se retire de Goma. 


La situation est relativement calme aujourd’hui à Goma.  Les Casques bleus de la MONUSCO sont en patrouilles et engagés dans trois principales activités dans la ville.  Il s’agit de patrouilles conduites de jour et de nuit.  Quatre-vingt-quatre patrouilles ont ainsi été menées quotidiennement, 24 heures sur 24.  Des équipes d’intervention rapide sont envoyées dans les zones où la Mission reçoit des informations faisant état d’incidents.  En outre, les Casques bleus vont suivre le retrait des éléments du M23 de Goma qui doivent se positionner dans la zone neutre, située à 20 kilomètres de la ville. 


La MONUSCO suit de près la situation des droits de l’homme, notamment les informations faisant état de violations des droits de l’homme commises par les rebelles du M23 et des soldats des Forces armées nationales de la RDC. 


Le Département des opérations de maintien de la paix (DOMP) a envoyé aujourd’hui son Conseiller militaire principal, le général Babacar Gaye, dans la région des Grands Lacs afin d’évaluer avec tous les acteurs concernés, et en particulier avec la MONUSCO, les mécanismes et procédures nécessaires au succès de l’implantation de la Zone neutre, située à 20 kilomètres de Goma.  Le général Gaye travaillera également sur le concept de la force internationale neutre avec les parties prenantes. 


Conseil de sécurité


Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Hervé Ladsous, a présenté ce matin le dernier rapport du Secrétaire général sur le Soudan du Sud au Conseil de sécurité. 


Il a dit que l’absence de progrès dans le règlement des problèmes sécuritaires, économiques et politiques entre le Soudan et le Soudan du Sud continuait d’avoir des conséquences sur le Soudan du Sud.  Il a indiqué que la lenteur d’exécution des accords signés en septembre pourrait avoir un impact négatif sur la stabilité économique du pays.  S’agissant des violences intercommunautaires dans l’État de Jongleï, M. Ladsous a déclaré que la réconciliation et la paix ont été lentes à être établies après la Conférence de paix de toutes les communautés de Jongleï, tenue en mai dernier.  Il a souligné qu’un processus politique global et inclusif mené par le Gouvernement, et qui apporte une réponse aux demandes de fond des populations mécontentes, demeure toujours un besoin urgent à satisfaire. 


M. Ladsous a noté que les récentes activités des milices dirigées par David Yau Yau sont un grave sujet de préoccupation. 


Le Conseil tient actuellement des consultations sur le Soudan et le Soudan du Sud.  


Plus tôt dans la matinée, le Conseil de sécurité a adopté une résolution sur la situation en République démocratique du Congo. 


À 15 heures, cet après-midi, le Conseil de sécurité tiendra des consultations sur la Sierra Leone, ainsi que sur le Sahara occidental.


Iraq


Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Iraq, M. Martin Kobler, a exprimé sa consternation suite à une série d’attaques lancées contre des victimes innocentes, dont des fidèles se trouvant dans des lieux de prière, en plusieurs endroits à travers l’Iraq.  Il a déclaré que ces actes inhumains ne font qu’ajouter à la souffrance insensée infligée à des innocents et à leurs familles.


M. Kobler a également exprimé sa profonde sympathie aux familles des victimes, à qui il adresse ses sincères condoléances.  Il a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.



Syrie/humanitaire


À l’issue d’une visite de trois jours en Jordanie et au Liban, la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence, Mme Valerie Amos, a appelé la communauté internationale à s’attaquer aux conséquences de la détérioration de la situation humanitaire en Syrie, et à soutenir les pays voisins dans leurs efforts visant à faire face à une aggravation de la crise des réfugiés. 


Au cours de sa visite en Jordanie, Mme Amos a rencontré le Roi Abdullah, le Premier Ministre, M. Abdallah Ensour, de hauts responsables gouvernementaux, les agences onusiennes et les organisations non gouvernementales.  Elle a salué la générosité des Jordaniens pour l’accueil qu’ils ont réservé à 240 000 Syriens, ainsi que le travail des organisations humanitaires nationales et internationales. 


Au Liban, Mme Amos a rencontré le Premier Ministre, M. Najib Mikati, et le Ministre des affaires sociales, M. Wael Abu Faour, les remerciant pour le soutien que le peuple et le Gouvernement libanais apportent à plus de 130 000 réfugiés syriens, mais également pour avoir gardé les frontières libanaises ouvertes. 


Mme Amos a déclaré que le sort des réfugiés, et la possibilité que des milliers d’autres suivront, souligne la nécessité d’une approche globale, à l’échelle régionale pour mettre fin à la crise en Syrie.  Elle a dit que l’ONU doit redoubler d’efforts pour aider les pays voisins à amortir les coûts engagés en ce qui concerne la réponse à apporter aux besoins quotidiens d’un grand nombre de réfugiés. 


Femmes


Le Secrétaire général participera cet après-midi, au Siège des Nations Unies, à la célébration officielle de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. 


Dans son allocution à l’occasion de cet événement, le Secrétaire général devrait déclarer que la violence à l’égard des femmes est l’une des violations des droits de l’homme les plus répandues dans le monde, et qu’il est essentiel de remédier aux situations structurelles de discrimination et de redoubler les efforts en vue de l’autonomisation des femmes. 


Il se félicitera également de l’action de la Troisième Commission de l’Assemblée générale cette semaine, laquelle a abouti à l’adoption de la première résolution sur l’élimination de la pratique néfaste des mutilations génitales féminines. 


Le thème de la commémoration est « Une promesse est une promesse ».  Il s’agit d’un appel de l’ONU aux gouvernements et aux dirigeants du monde à traduire les promesses faites au niveau international en actions concrètes au niveau national. 



UNESCO


La Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Mme Irina Bokova, a désigné l’archevêque Desmond Tutu, de l’Afrique du Sud, en tant que lauréat 2012 du prix UNESCO/Bilbao pour la promotion d’une culture des droits de l’homme. 


L’archevêque Tutu a été sélectionné par un jury international en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à la construction d’une culture universelle des droits de l’homme aux niveaux national, régional et international. 


Mme Bokova remettra le Prix au Siège de l’UNESCO, à Paris, le 10 décembre, à l’occasion de la Journée des droits de l’homme. 


Nominations par le Secrétaire général


Le Secrétaire général a nommé M. Abdullah Al Matouq, du Koweït, comme son Envoyé humanitaire pour le Koweït.  Il a hâte de voir M. Al Matouq travailler en étroite collaboration avec la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires en vue de renforcer les partenariats au Koweït et dans la région du Conseil de coopération du Golfe. 


Le Secrétaire général a également nommé le Général de division Leonard Muriuki Ngondi, du Kenya, en tant que commandant de la Force de la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL).  Le général Ngondi succède au Général de division Muhammad Khalid du Pakistan, qui a achevé sa mission le 9 novembre dernier. 


Conférence de presse aujourd’hui


Suite à une réunion d’information aujourd’hui à 12 h 30, aura lieu une conférence de presse donnée par l’Ambassadeur Cesare Maria Ragaglini, Représentant permanent de l’Italie auprès des Nations Unies, M. Wilfried Lemke, Conseiller spécial du Secrétaire général pour le sport au service du développement et de la paix, et les membres de l’équipe italienne de football Inter Campus. 


Conférences de presse prévues demain


Demain, l’invité du Point de presse sera M. Moustapha Soumaré, Représentant spécial adjoint du Secrétaire général auprès de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).  Il fera un exposé à partir de Kinshasa par vidéoconférence.


À 12 h 30, à l’auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld, aura lieu une séance d’information avec Bertil Lindblad, Directeur du Bureau de New York du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida et Michael Schreiber, Directeur général et coprésident de GBC Health, pour marquer la Journée internationale de la lutte contre le sida, qui sera célébrée le 1er décembre. 



Climat


L’Organisation météorologique mondiale (OMM) a publié aujourd’hui sa déclaration annuelle provisoire sur l’état du climat mondial, où elle dit que les  années 2001-2011 ont été parmi les plus chaudes jamais enregistrées sur le globe. 


L’Agence des Nations Unies note également que les 10 premiers mois indiquent que l’année 2012 connaîtra la même situation, malgré le refroidissement survenu au début de l’année du fait du phénomène de La Niña.


L’Organisation météorologique mondiale a également souligné la fonte sans précédent de la banquise arctique et les multiples conditions météorologiques et climatiques extrêmes qui ont touché de nombreuses régions du monde. 


La déclaration a été publiée aujourd’hui pour informer les négociateurs se trouvant à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique, qui a débuté lundi à Doha, au Qatar.


* *** *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel