22/10/2012
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 22 OCTOBRE 2012


(La version française du Point de presse quotidien nest pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous, les principaux points évoqués par Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon:


Invité du Point de presse


L’invité du Point de presse aujourd’hui était M. Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, qui a parlé des enjeux et des tendances du maintien de la paix, ainsi que de la situation au Mali et des aspects liés au maintien de la paix de la dernière résolution du Conseil de sécurité sur ce pays. 


Syrie


Le Représentant spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes pour la Syrie, M. Lakhdar Brahimi, a rencontré hier, à Damas, le Président Bashar Al-Assad.  La rencontre a été franche et substantielle.  M. Brahimi a indiqué que le Président Assad avait réagi positivement à l’appel qu’il a lancé au Gouvernement pour qu’il déclare une trêve militaire pendant la fête d’Aïd Al-Adha.  M. Brahimi a dit espérer que cet appel sera entendu par toutes les parties concernées pour le bien du peuple syrien.


Au cours de sa visite, le Représentant spécial conjoint s’est également entretenu avec des membres de l’opposition qui ont salué son appel et promis de s’y engager de manière positive.


M. Brahimi a également tenu des réunions avec le Ministre syrien des affaires étrangères, le Directeur en Syrie du Comité international de la Croix-Rouge, des membres du Corps diplomatique, ceux de l’Équipe de pays des Nations Unies et les mères des personnes disparues depuis le début de ce conflit.  Sa visite à Damas s’achèvera demain.


Liban


Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban, M. Derek Plumbly, a rencontré aujourd’hui, en présence des ambassadeurs des cinq membres du Conseil de sécurité, le Président libanais, M. Michel Sleiman.  Cette rencontre a été organisée pour souligner la solidarité avec le Liban, en cette période difficile. 


La délégation a fait part de son soutien au leadership et aux efforts que le Président libanais déploie en consultation avec toutes les parties libanaises.  Il appartient à ces parties de convenir de la voie à suivre.  Il est également essentiel que cela se fasse par le biais d’un processus politique pacifique.


M. Plumbly s’est également rendu aujourd’hui à l’Hôtel Dieu, à Achrafieh, où il a remercié le Directeur et son personnel pour leur réaction après l’attentat terroriste qui a eu lieu vendredi dernier.


De son côté, le Secrétaire général a eu, ce week-end, un entretien téléphonique avec le Président et le Premier Ministre libanais pour exprimer sa solidarité.


Libye


Dans une déclaration publiée hier, le Secrétaire général s’est dit alarmé par les combats dans et en dehors de la ville de Bani Walid, en Libye, en particulier, par les informations faisant état d’un nombre croissant de blessés parmi les civils, à cause des bombardements indiscriminés. 


Dans sa propre déclaration, le Représentant spécial du Secrétaire général, M. Tarek Mitri, a salué les efforts énormes fournis par le Président libyen, M. Mahommad al-Magariaf, et d’autres acteurs pour prévenir une irruption des hostilités armées et mettre fin, par des moyens politiques, aux diverses formes de violence.


Déplacement du Vice-Secrétaire général au Mali


Pendant le week-end, le Vice-Secrétaire général a conclu sa visite au Mali où il s’est entretenu avec le Président, le Premier Ministre, le Président de l’Assemblée nationale, le Ministre des affaires étrangères et des représentants de la société civile.  Il devrait arriver à Genève ce soir.


Le Vice-Secrétaire général a noté que, lors de la réunion qu’il a eue la semaine dernière à Bamako, et comme l’a souligné le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, il y a eu un consensus sur la voie à suivre au Mali parmi les principaux acteurs à savoir les Nations Unies, l’Union africaine, la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union européenne.


Les Nations Unies, l’Union africaine et la CEDEAO ont convenu de renforcer leur présence à Bamako.  Les gouvernements qui ont participé à cette réunion ont appuyé les efforts du Mali et son appropriation du processus politique et de la planification militaire.  Ils ont fermement appuyé l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Sahel, M. Romano Prodi.


Le Vice-Secrétaire général a, dans ses remarques à la presse, à Bamako, estimé qu’il était clair qu’il fallait redoubler d’efforts pour remédier à la situation humanitaire qui a eu des répercussions sur les pays voisins du Mali.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel