10/09/2012
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 10 SEPTEMBRE 2012


(La version française du Point de presse quotidien nest pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous, les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole associé du Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon:


Conseil des droits de l’homme


Le Secrétaire général est à Genève aujourd’hui où il a prononcé un discours à la vingt et unième session du Conseil des droits de l’homme.


Il a félicité les 47 membres du Conseil pour leur réaction rapide à la crise en Syrie. 


M. Ban a déclaré qu’il était profondément troublé par les bombardements aériens contre les civils que mènent les forces gouvernementales, par les tensions sectaires croissantes, par la détérioration de la situation humanitaire et le choix manifeste des deux parties de privilégier la force plutôt que le dialogue.


Tout cela, a-t-il dit, complique nos efforts pour faciliter la transition et promouvoir la paix que le peuple syrien mérite.  Il a exhorté toutes les parties concernées à appuyer les efforts diplomatiques du Représentant spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes, M. Lakhdar Brahimi, qui se trouve aujourd’hui au Caire, en Égypte.


La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, a également pris la parole, qualifiant la situation en Syrie de « plus en plus difficile ».


Elle a noté que les violations graves des droits de l’homme et du droit humanitaire continuent d’avoir lieu chaque jour.


Mme Pillay a demandé instamment à toutes les parties de protéger les civils de la violence en cours et de cesser immédiatement des actes contraires aux droits de l’homme et au droit international humanitaire.  Elle a également lancé un appel à stopper la fourniture de munitions aux deux parties.



Le Secrétaire général en Suisse


Après son discours au Conseil des droits de l’homme, le Secrétaire général en a prononcé un autre à la bibliothèque de la Société des Nations, dans lequel il a salué la mission de la bibliothèque au service de l’entente internationale.


Le Secrétaire général a également rencontré M. Pierre Maurer, Président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et les hauts responsables dudit Comité.  Ils ont discuté de la coopération entre leurs organisations respectives et abordé un certain nombre de crises humanitaires, y compris en Syrie, en Afghanistan, dans le Territoire palestinien occupé et au Sahel.


Ils ont convenu de l’urgence qu’il y a à cesser les hostilités et à respecter le droit international humanitaire en Syrie.  Ils ont aussi exprimé l’espoir que l’engagement de la communauté internationale ne s’affaiblisse pas en Afghanistan.


Iraq


Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Iraq, M. Martin Kobler, a fermement condamné la série d’attentats qui a tué des dizaines de personnes et fait de nombreux blessés dans tout le territoire hier.  Il a présenté ses condoléances à tous ceux qui ont souffert de la perte d’un être cher et a souhaité un prompt rétablissement à ceux qui ont été blessés.


Dans une autre déclaration publiée aujourd’hui, M. Kobler a exhorté toutes les forces politiques du Conseil des représentants à parvenir à un accord sur les membres du nouveau Conseil des commissaires de la Haute Commission électorale indépendante (IHEC).  Il a dit que toutes les parties doivent trouver une solution qui réponde aux aspirations démocratiques légitimes du peuple iraquien.


Darfour


La direction de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) a exprimé sa profonde préoccupation face à la reprise récente de la violence à Kutum, au Nord-Darfour, et qui a fait des victimes parmi la population locale.

L’équipe qui est installée près de Kutum a signalé que depuis le 4 septembre, la situation s’est détériorée en matière de sécurité, avec la recrudescence des tirs, y compris une tentative d’assassinat contre un responsable local.


La MINUAD a évacué les blessés par hélicoptère à El-Fasher pour un traitement d’urgence.


La Représentante spéciale conjointe par intérim, Mme Aichatou Mindaoudou, s’est déclarée attristée de voir que la population de Kutum doit encore endurer la douleur et la souffrance.  La MINUAD appelle à une cessation des hostilités, et lance un appel à toutes les parties pour qu’elles s’engagent dans un dialogue pacifique.



République démocratique du Congo


Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Hervé Ladsous, a commencé aujourd’hui une visite dans la région des Grands Lacs et en Afrique du Sud.


Le but de sa visite de six jours est de discuter de la situation dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) avec les autorités nationales et les organismes régionaux en vue de la réunion de haut niveau que le Secrétaire général convoquera le 27 septembre, prochain.  M. Ladsous est actuellement en République démocratique du Congo, pour une visite qui le conduira aussi au Rwanda, en Ouganda et en Afrique du Sud.


AIEA


Prenant la parole au Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), son Directeur général, M. Yukiya Amano, a déclaré aujourd’hui qu’il demeure gravement préoccupé par le programme nucléaire de la République populaire démocratique de Corée (RPDC).


Il a réitéré son appel à ce pays pour qu’il honore pleinement à ses obligations en vertu des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et du Traité sur la non-prolifération des essais nucléaires, et pour qu’il coopère rapidement et totalement avec l’AIEA.


S’agissant de l’Iran, M. Amano a déclaré que, malgré l’intensification du dialogue entre l’Agence et le pays depuis janvier de cette année, aucun résultat concret n’a été réalisé jusqu’à présent.


Il a avoué que c’est frustrant parce que, sans un engagement absolu de l’Iran, l’Agence ne sera pas en mesure de démarrer le processus visant à résoudre toutes les questions en suspens, y compris celles relatives à la possible dimension militaire du programme nucléaire iranien.


Nomination


Le Secrétaire général a nommé Mme Sally Fegan-Wyles, de l’Irlande, comme Chef par intérim de l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR).


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel