05/04/2012
Communiqué de presse
Point de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 5 AVRIL 2012


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Syrie


L’Assemblée générale a tenu, ce matin, une réunion informelle sur la Syrie au cours de laquelle se sont exprimés le Président de soixante-sixième session de l’Assemblée générale, M. Nassir Abdulaziz Al-Nasser, le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, et l’Envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes, M. Kofi Annan.  Le Secrétaire général a affirmé que l’arrêt des effusions de sang en Syrie était la priorité la plus importante.


Le Conseil de sécurité a également adopté une déclaration présidentielle dans laquelle il note que le Gouvernement syrien s’est engagé à appliquer la proposition en six points de l’Envoyé spécial.


Le Conseil demande au Gouvernement syrien d’honorer de toute urgence et de manière visible les engagements qu’il a pris de mettre fin aux mouvements de troupes en direction des agglomérations, de cesser d’utiliser des armes lourdes en ces lieux et de commencer à retirer les troupes concentrées dans les agglomérations et aux alentours.


Le Conseil demande à toutes les parties, y compris à l’opposition, de mettre fin à la violence armée sous toutes ses formes dans les 48 heures suivant la mise en œuvre par le Gouvernement syrien de l’intégralité de ces mesures.


Le Conseil souligne l’importance qu’il y a à mettre en place en Syrie un mécanisme de supervision efficace et crédible de l’ONU, chargé de surveiller la cessation de toutes les formes de violence armée et appelle les autorités syriennes à permettre un accès libre et sans entraves aux organisations humanitaires.


Le Secrétaire général a indiqué que les enjeux étaient de taille et que l’appui de l’Assemblée générale aux efforts déployés par M. Annan avait joué un rôle essentiel jusqu’à présent.  Il a également observé que le Conseil de sécurité avait de nouveau manifesté son appui envers le travail de M. Annan. 


Il a dit espérer très sincèrement que ce regain de sentiment d’unité au sein du Conseil de sécurité exercerait une pression sur toutes les parties concernées pour qu’elles mettent fin à la violence et aux souffrances.


Le Secrétaire général a engagé les membres de la communauté internationale à se rallier aux efforts de M. Annan, notamment lors des prochains jours qui s’avèreront décisifs.  Il a néanmoins constaté que, malgré l’acceptation par le Gouvernement syrien de la proposition de l’Envoyé spécial conjoint pour résoudre la crise, la violence et les attaques de zones civiles n’avaient pas cessé et que la situation sur le terrain continuait de se détériorer.


Mali


Le Secrétaire général se joint au Conseil pour demander aux rebelles de mettre fin à la violence et de s’engager dans la recherche d’une solution pacifique par le biais du dialogue politique.


Le Secrétaire général a poursuivi ses échanges avec des dirigeants régionaux et d’autres acteurs concernés sur la situation au Mali et s’est entretenu avec les Présidents de la Mauritanie et du Niger, le Ministre des affaires étrangères de l’Algérie, ainsi qu’avec le Président Ouattara de la Côte d’Ivoire en sa qualité de Président en exercice de la CEDEAO, le Président Compaoré du Burkina Faso, Médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne, et avec M. Jean Ping, Président de la Commission de l’Union africaine. 


République centrafricaine


Dans un message diffusé à l’occasion de la réunion du Groupe des Amis de la République centrafricaine, le Secrétaire général a affirmé qu’il était de la plus haute importance pour la communauté internationale d’appuyer les efforts déployés par le Gouvernement en matière de désarmement durable, de démobilisation et de réintégration des anciens combattants.


Il a indiqué que ces efforts devraient permettre d’améliorer la sécurité dans le pays ainsi que dans la sous-région.


Le Secrétaire général a engagé le Groupe des Amis de la République centrafricaine à apporter l’appui nécessaire pour éviter que le processus de désarmement, de démobilisation et de réintégration ne soit un échec.


Il a estimé qu’un retour à la violence aurait de profondes conséquences, non seulement pour la République centrafricaine mais aussi pour la sous-région. 


Conférence de presse aujourd’hui


À 14 heures, le Premier Ministre de la République centrafricaine, M. Faustin-Archange Touadéra, et la Représentante spéciale du Secrétaire général et Chef du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BINUCA), Mme Margaret Vogt, donnent une conférence de presse sur la réunion du Groupe des Amis de la République centrafricaine.


Semaine à venir aux Nations Unies


Samedi 7 avril


Journée mondiale de la santé.


Journée internationale du souvenir, en hommage aux victimes du génocide rwandais.


Dimanche 8 avril


Aucun évènement majeur.


Lundi 9 avril


Aucun évènement majeur.


Mardi 10 avril


Réunion d’information et consultations du Conseil de sécurité sur la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI) suivies d’autres consultations sur le Myanmar.


Genève, conférence de presse conjointe sur le thème « Les multiples crises qui poursuivent les communautés vulnérables du Sahel », en présence de M. Anthony Lake, Directeur exécutif du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF); Mme Margaret Chan, Directrice générale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS); et M. António Guterres, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).


Mercredi 11 avril


Consultations du Conseil de sécurité sur la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA).


Réunion du Conseil de sécurité avec les pays contributeurs de troupes à la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO).


À 18 heures, salle du Conseil économique et social (ECOSOC), nouveau bâtiment de la pelouse nord, cérémonie à l’occasion de la commémoration annuelle du génocide du Rwanda, en présence du Président de l’Assemblée générale et de la Vice-Secrétaire générale de l’ONU, entre autres.


À 18 heures, Université de Columbia, manifestation sur le thème « De Sendai à Rio-Cultiver des sociétés résistantes aux catastrophes pour le développement durable », organisée par la Stratégie internationale des Nations Unies pour la réduction des catastrophes et la Mission permanente du Japon auprès des Nations Unies.


Genève, conférence de presse du Directeur du Département de la santé publique et de l’abus de drogues de l’OMS, sur le lancement de « Démence, une priorité de santé publique », un rapport de l’OMS et du « Alzheimer’s Disease International (ADI) ».


Jeudi 12 avril


Genève, conférence de presse sur le lancement de « Analyse et évaluation mondiales de l’assainissement et de l’eau potable », un rapport de l’OMS et d’ONU-Eau.  Parmi les participants, il faut citer M. Michel Jarraud, Président d’ONU-Eau et Secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale (OMM); Mme Maria Neira, Directrice du Département de la santé publique et de l’environnement de l’OMS; et M. Madoka Saji du Bureau de la Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.


À 18 h 30, salle du Conseil économique et social, nouveau bâtiment de la pelouse nord, projection du documentaire « Sweet Dreams » suivie d’une discussion.


Vendredi 13 avril


Aucun évènement majeur.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel