21/12/2012
Secrétaire général
SG/SM/14742
AG/11334
FEM/1933

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL SE FÉLICITE DE L’ADOPTION PAR L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE D’UNE RÉSOLUTION HISTORIQUE

SUR L’ÉLIMINATION DES MUTILATIONS GÉNITALES FÉMININES


La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban ki-moon:


Le Secrétaire général se félicite de l’adoption, hier, par l’Assemblée générale de cinq résolutions sur la promotion de la femme, dont une, historique, invitant les États à l’élimination des mutilations génitales féminines (MGF).  Ces résolutions représentent des jalons importants vers un monde exempt de violence.


Des pratiques nocives, comme les mutilations génitales féminines, constituent une grave menace pour la santé de millions de femmes et de filles de par le monde et portent atteinte à leurs droits fondamentaux.  Les résolutions approuvées hier exhortent les États à condamner toutes les pratiques nocives pour les femmes et les filles, en particulier les mutilations génitales féminines, et à prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver les filles et les femmes de ces pratiques, en faisant appliquer la législation, en sensibilisant et en allouant des ressources suffisantes pour les protéger de cette forme de violence.


Le Secrétaire général réitère que l’élimination de la violence à l’égard des femmes demeure une priorité des Nations Unies.  La campagne « Tous unis pour mettre fin à la violence à l’encontre des femmes » est menée en collaboration avec les gouvernements et la société civile pour faire progresser la législation, les plans d’action nationaux, la mobilisation sociale et la collecte de données.  Dans ce contexte, le Secrétaire général salue l’Initiative COMMIT, lancée le 25 novembre 2012 par l’Entité des Nations Unies pour l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes -ONU-Femmes-, pour mettre l’accent sur les mesures concrètes prises par les gouvernements en vue d’en finir avec la violence à l’égard des femmes.  Le Secrétaire général félicite les 12 États Membres qui ont annoncé de nouveaux engagements à cet égard, et exhorte d’autres à en faire de même. 


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel