16/10/2012
Secrétaire général
SG/SM/14587
OBV/1153

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LES COOPÉRATIVES JOUENT UN RÔLE CLEF DANS L’INITIATIVE « DÉFI FAIM ZÉRO », LANCÉE EN JUIN À LA CONFÉRENCE RIO+20, DÉCLARE BAN KI-MOON


On trouvera ci-après le texte intégral du message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, le 16 octobre:


La situation alimentaire mondiale reste extrêmement préoccupante.  Des millions de petits producteurs, qui comptent un grand nombre de femmes, sont durement touchés par les chocs économiques, les bouleversements climatiques et les prix élevés et volatils des produits alimentaires.  D’après les chiffres récemment publiés par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, le Fonds international de développement agricole et le Programme alimentaire mondial, on estime à près de 870 millions le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde – cela est inacceptable dans un monde d’abondance dans lequel, si la nourriture était répartie équitablement, chacun pourrait manger à sa faim.


Le thème de la Journée mondiale de l’alimentation de cette année, « Les coopératives agricoles nourrissent le monde », s’inscrit dans le droit-fil de l’Année internationale des coopératives (2012).  Les coopératives sont l’une des clefs pour améliorer l’alimentation et la sécurité alimentaire: contrôlées par leurs membres, elles peuvent contribuer à générer des emplois, à atténuer la pauvreté et à donner aux pauvres et aux groupes marginalisés vivant en milieu rural, tout particulièrement les femmes, les moyens de prendre en main leur propre destin.  Ces entreprises dotées d’une conscience sociale ont aussi prouvé qu’elles pouvaient être un vecteur d’intégration sociale efficace en promouvant l’égalité entre les sexes et en encourageant les jeunes à se tourner vers l’agriculture.


L’esprit de solidarité qui anime le mouvement des coopératives sera également la pierre angulaire du Défi Faim Zéro que j’ai lancé en juin, à la Conférence Rio+20 sur le développement durable.  L’initiative Défi Faim Zéro traduit notre vision d’un monde à l’abri de la faim, où tous les systèmes alimentaires sont durables et où chacun peut jouir de son droit à l’alimentation.  Grâce à leur formidable savoir-faire, les coopératives agricoles joueront un rôle clef dans la réalisation de l’un des objectifs premiers de l’initiative, qui est de doubler les revenus et la productivité des petits exploitants agricoles.  Nous devrons aussi susciter un vaste mouvement de mobilisation pour concrétiser les deux autres volets de l’initiative: mettre fin aux retards de croissance chez les enfants et éliminer le gaspillage alimentaire.


À l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, j’invite tous les partenaires à s’associer à l’initiative Défi Faim Zéro.  Unis, nous pourrons éradiquer la faim de notre vivant.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel