04/10/2012
Secrétaire général
SG/SM/14564

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL EST ALARMÉ PAR L’ESCALADE DES TENSIONS À LA FRONTIÈRE ENTRE LA SYRIE ET LA TURQUIE


La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général se déclare alarmé par l’escalade des tensions à la frontière entre la Syrie et la Turquie. 


Le Secrétaire général a clairement fait savoir, à plusieurs reprises, qu’il était préoccupé par les retombées de la crise syrienne dans les pays voisins comme cela fut le cas hier en Turquie.


Alors que la situation se détériore encore davantage en Syrie -y compris avec les atroces attentats à la bombe perpétrés à Alep cette semaine et qui ont tué une douzaine de personnes, dont des civils– les risques de conflit régional et de menace à la paix et à la sécurité internationales augmentent.


Le Représentant spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes pour la Syrie, M. Lakhdar Brahimi, a eu des échanges avec des responsables turcs et syriens en vue d’encourager un apaisement des tensions.


Le Secrétaire général demande à toutes les parties qu’elles cessent d’utiliser la violence, qu’elles fassent preuve de la plus grande retenue et qu’elles réunissent tous leurs efforts afin de progresser vers une solution politique.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel